La Nouvelle Ekoï : L'Hégémonie des machines (V3 d'Ekoï)

L’essentiel du jeu

Lancé de dés




    Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Partagez
    avatar
    Maïtaga Nakaam
    Personnage-conteur

    Nombre de messages : 83
    Date d'inscription : 23/11/2008

    Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Message par Maïtaga Nakaam le Jeu 8 Jan - 2:36

    *Le chef les surveillait. L'elfe en priorité, puis l'hideuse dragonne Likron. Trois Boureaux pour trois ennemis, mais d'autres se cachaient dans l'ombre, créatures invisibles mais dont la présence se ressentait parfaitement.
    Le corbeau en priorité fonça sur Elevân, semblant rentrer tout bonnement en lui.
    Puis une voix qu'il fut le seul à entendre. *


    Où est il? où est mon très cher frère, je le sais tu le connais, tu l'as vu il est là!

    *Tout se transforma en rêve, ou plutôt cauchemar semblables en tout point à ce qu'Elevân avait pu voir dans les cauchemars de cette fameuse personne.
    Un bourreau profitant de la surprise lui sauta dessus. A l'instar de ses confrères sur les deux autres créatures, séparées du reste du groupe par un mur d'ombres se recouvrant petit à petir d'amas de chair immonde....*


    Dernière édition par Maïtaga Nakaam le Sam 17 Jan - 3:42, édité 1 fois


    _________________


    Tout n'est que question de points de vue... La folie n'est qu'une histoire de raison!
    avatar
    Elevan Aldian
    Patriote

    Nombre de messages : 920
    Date d'inscription : 06/11/2008

    Re: Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Message par Elevan Aldian le Jeu 8 Jan - 5:47

    *Elevân cramais toute les bêtes, sa meilleur arme, et le contrôlait de tel sorte que l'édifice ne prennent pas feu... et petit a petit il se frayait un chemin vers l'inconnue, sombre et remplit de souffrance. Mais ce qu'il voit et ressent, pour le moment il arrive a le mettre de coté, sachant pertinemment quel en est la source. Il se prendrait presque a rire en entendent ce qui lui est demandé.*

    Oui bien sur ! Je vais même vous apportez sa tête sur un plateau... a moins que vous ne le préfèreriez haché en petit morceau ? Je suis gentil, je vais vous éviter de gaspiller VOTRE précieuse énergie a lui ôter la vie !

    *Maintenant Elevân est lui même une vrai torche humaine.*
    avatar
    Zephyran
    Citoyen

    Nombre de messages : 148
    Date d'inscription : 05/11/2008

    Re: Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Message par Zephyran le Jeu 8 Jan - 18:56

    *Zephyran, debout face à ce qu'elle avait cru être un humaine, mais qui était en réalité une dragonne, recula de plusieurs pas lorsqu'elle se transforma. Son âme avait changé soudainement, devenant celui d'un dragon. Ce monde était-il empli de créatures dont l'âme était si étrange? Au moins, l'elfe non loin d'eux était bien un elfe, aucun doute. Elle sentait l'odeur de ses flammes et l'intonnation extraordinairement aggressive de sa voix. Ses tons étaient ceux de la colère, de l'ironie. Quelques couleurs de sentiments refermés, mais elle était trop troublée pour les déterminer.

    A l'heure actuelle, c'était plutôt son propre état qui l'inquiétait. Ces choses indéterminables les avaient coupé des combattants. une odeur de sang la prit au nez. Ce n'était pas le sien. pas encore, mais ça ne saurait tarder. Et cette douleur soudaine. Ce spectre si net dans l'obscurité de l'Astral. C'était lui qui faisait tout, elle en état sûre. Mais elle voyait ces ombres aux couleurs de la joie terraser les âmes de peur. Elle voyait ces âmes devenir si nettes, symbole de leur mort, et tourner vers elle ce regard si triste de la mort non naturelle.

    Zephyran hurla. De ce cri strident qui la caractérisait. un cri qui semblait mélanger cris de douleur, cris de désespoirs, cris de terreurs de mille femmes enfants et hommes au sommet de la souffrance. Ce cri terrifiant, le cri de la Banshee, qui paralysait douloureusement quiconque l'entendait.*
    avatar
    Lilith
    Citoyen

    Nombre de messages : 270
    Date d'inscription : 05/11/2008

    Re: Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Message par Lilith le Jeu 8 Jan - 19:40

    [ hrp : bon, ben je passe mon tour puisqu'on est tous paralysés... tu nous diras quand ça se dissipe. ]
    avatar
    Ozone
    Vagabond

    Nombre de messages : 15
    Date d'inscription : 05/11/2008

    Re: Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Message par Ozone le Jeu 8 Jan - 20:44

    *Ozone venait de franchir l'entrée largement ouverte quand ...*

    #Coupure de sécurité des systèmes auditifs... retablissement dans 3,7 minutes... Perturbation des systèmes de positionnement et d'analyse... Recherche Visuel de la source... Erreur...#

    *La Skylag continua d'avancer pour entrer completement, ses ailes repliées pour mieu se faufiler. sa démarche se fit plus louvoyante, sa queue et son corps ondulant pour compenser l'absence nouvelle du contrepoids de ses ailes.
    Elle avança dans une scene comme figée par le cri perçant de Zephyran. et même sa démarche était hesitante, analysant chacun de ses geste comme si elle avait des difficultés. c'était sans nul doute due au cris de douleur que ses systèmes percevaient tout de même. Mais une machine en marche ...*

    #Analyse : 28 nouvelles Cibles confirmées... Destruction#

    *et elle Souffla, d'un souffle puissant et destructeur, mélange de feu et de metal en fusion, une arme redoutable, uniquement crée pour détruire, tuer, déchiqueter tout ce qui se trouvait sur la trajectoire. Quiconque recevait même une partie du souffle pouvaient bien avoir énormament de difficultées pour encaisser, le metal s'incrustant dans la peau, cautérisé par le feu, avait tendance à empecher toute régénération.
    Une chose connues par quelques râre personnes : aussi destructeur que peu être un Souffle de Skylag, ils étaient peu nombreux et souvent requiéraient de longues minutes de recharges
    Ozone essaya d'avoir une grande quantité de cible - de Bourreaux - et parmis les plus proche et donc les plus prioritaire vis à vis des personnes encores présente dans l'entrée (les 3 autres personnes de ce premiers groupe). Viser dans une telle promiscuiter avec autant d'obstacles, de Bug et de contre-ordres de destruction pour proteger ces petites créatures, n'était pas chose facile*

    #Analyse de l'attaque... Verification des cibles restantes en cours...#
    avatar
    Maïtaga Nakaam
    Personnage-conteur

    Nombre de messages : 83
    Date d'inscription : 23/11/2008

    Re: Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Message par Maïtaga Nakaam le Ven 9 Jan - 2:59

    *A ce cri, une vingtaine de bourreaux répondirent en hurlant. Elevân venait de massacrer plusieurs des leurs, par des flammes qui semblait les atteindre même sous forme astrale. Le corbeau envoyant ses visions de cauchemar avait à peine ralenti l'homme.
    Puis le cri. Les créatures d'ombres devenues physiques se stoppèrent. Les autres surgirent peu de temps après, une dizaine? vingtaine? trentaine de bourreaux remplissant l'espace, le rendant parfaitement noir?
    La Sky Lag intervînt au bon moment en éliminant une bonne partie de cette troupe de choc.

    Le chef de meute en retrait paniqua. Les créatures présentes étaient particulièrement dangereuses, surtout depuis l'apparition du dragon argenté. Un hurlement plus impressionnant que ceux des autres bourreaux bien que moins désagréable que celui de la dragonne alerta d'autres lycans-ombres plus en retrait.

    Un massacre venait d'avoir lieu à l'entrée de l'aubergôbar, encore une fois la cible avait changé, et allait devenir la priorité des futures attaques.

    Le mur de chair commença à s'étendre, recouvrant à présent le sol par ses amas...

    Une nouvelle nuée, encore loin, approchait à grand pas, mais l'attaque dévastatrice qu'avait déclanché la créature de métal, et la lumière qu'avaient émises elfe puis Sky Lag avait grandement baissé la puissance de certains des assaillants, qui avaient d'ailleurs temporairement fuis la zone. La salle dans laquelle ils se trouvaient semblait étrangement vide. ça et là des cadavres et des blessés. On entendait encore des coups de feu provenant du fond, de bien plus loin. Ce loin était noir. Trop noir pour distinguer quelque chose. L'aveugle distinguait des nuées de créatures. Les capteurs apercevaient un mouvement continu d'organisme tout le long de la surface des murs et du plafond.*


    Dernière édition par Maïtaga Nakaam le Sam 17 Jan - 3:42, édité 1 fois


    _________________


    Tout n'est que question de points de vue... La folie n'est qu'une histoire de raison!
    avatar
    Elevan Aldian
    Patriote

    Nombre de messages : 920
    Date d'inscription : 06/11/2008

    Re: Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Message par Elevan Aldian le Ven 9 Jan - 20:03

    *A présent qu'il n'y a plus de lumière, plus de possibilité de se mouvoir a cause de la paralysie... Elevân calme ses flammes pour économiser sont énergie : son approche éclair est un véritable échec... et il s'attendait a tout sauf a ça !*
    avatar
    Zephyran
    Citoyen

    Nombre de messages : 148
    Date d'inscription : 05/11/2008

    Re: Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Message par Zephyran le Sam 10 Jan - 12:49

    *Zephyran cessa soudainement son cri. Quelle idiote elle venait d'être. Elle ne contrôlait pas ses sentiments. Pas plus que sa métamophose. Une grande douleur l'élança. La peau d'un de ses bras venait se se percer, laissant apparaître une multitude de petites pointes, et de nombreuses plumes blanches ensanglantées. Elle mordit la lèvre pour ne pas crier. Du moins, pas cette forme de son cri. Elle devait faire quelque chose contre le oiseaux. Mais elle était trop faible. Seule sa forme draconique lui permettait de s'en sortir. Mais voulait-elle vraiment sentir encore cette douleur?*
    avatar
    Lilith
    Citoyen

    Nombre de messages : 270
    Date d'inscription : 05/11/2008

    Re: Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Message par Lilith le Mar 13 Jan - 3:34

    * Lilith, paralysée, put voir les attaques d'Elevân et celle du skylag anéantir bon nombre de ces créatures, mais il en venait toujours d'autres...
    Les flammes de l'elfe s'atténuaient, il devait commencer à manquer d'énergie, et la dragonne à côté d'elle, si elle avait cessé de crier, semblait bien mal en point.
    Lilith n'était pas une dragonne conçue pour l'offensive. Certes, elle avait un souffle de feu, mais le skylag semblait pouvoir remplir cet office bien mieux qu'elle.
    La dragonne préféra donc renforcer ses camarades de bataille.
    Maintenant qu'elle pouvait bouger, elle se recula un peu, pour laisser la place aux combattants, et souffla un air chaud et bleuté sur Elevân. Celui-ci put sentir ses forces revenir et son énergie se recharger.
    Ensuite, Lilith passa à l'autre dragonne, lui donna le même souffle d'énergie. *
    avatar
    Ozone
    Vagabond

    Nombre de messages : 15
    Date d'inscription : 05/11/2008

    Re: Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Message par Ozone le Lun 19 Jan - 11:47

    *La Skylag regarda tout autour d'elle et ne vit pas grand chose d'encourageant. après l'euphorie de début de bataille, où les personnes présentes s'étaient aventurée jusque dans le camp ennemis, ils étaient maintenant tous en attente, à part le dragon femelle qui étaient en train de les soigner..*

    #...Empêcher l'invasion... trouver leur nids et destruction ... complément de la mise à jour : informer ses alliers ...#

    30% de perte pour le groupe.

    objectif : remonter le flot des assaillants et trouver le nids pour le détruire.

    *Tout en parlant, Ozone fit un bref tour d'horizon pour analyser les alentours. puis elle se mis en marche. Arrivant à portée d'une table, elle donna un grand coupe de machoire dedans. La table disparut entièrement dans la machoire de la Skylag... Elle boulottait le mobilier Surprised

    Maintenant, elle était prête pour la seconde vague. mais elle n'attendait pas sagement, elle avançait inexorablement*
    avatar
    Maïtaga Nakaam
    Personnage-conteur

    Nombre de messages : 83
    Date d'inscription : 23/11/2008

    Re: Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Message par Maïtaga Nakaam le Mar 20 Jan - 17:35

    *La zone était calme, trop calme. Des bruits de pas caractéristiques de machines se firent entendre. Une dizaine d'unités Ekoïs, tout droit sorties de Kaëgavora se rapprochaient. Elles étaient sorties des imposants véhicules.

    Un transport lourd en arrière avait était arrêté, et 60 unités de la capitale s'occupaient des blessés en extérieur ainsi que de la sécurité générale.

    Les dix Ekoïs rentrés avec le groupe furent présentés par leur chef. Il s'expliquèrent simplement, leurs ordres étaient clairs, pacifier la zone, trouver la source de toutes ces choses.
    Il fini d'ailleurs en se retournant vers la Sky Lag *

    Ozone, le seigneur Lightrash demande à prendre contact avec vous. Nous connaissons vos différents avec notre peuple, mais ici la situation ne permet pas les conflits internes. Nous sommes uniquement ici en soutien.

    *L'un des Ekoïs du groupe dont les jambes étaient articulées en Z comme celles d'un reptile, sauta sur une table, et mis une arme lourde de genre indéterminée sur son épaule.*

    Avançons frères.


    _________________


    Tout n'est que question de points de vue... La folie n'est qu'une histoire de raison!
    avatar
    Elevan Aldian
    Patriote

    Nombre de messages : 920
    Date d'inscription : 06/11/2008

    Re: Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Message par Elevan Aldian le Jeu 22 Jan - 1:11

    *Elevân gratifie comme remerciement Lilith pour son reboustage, puis il se met un peu de coté en voyant les troupes Ekoïs lourdement armé. Il les regarde défiler vers ce coin plus sombre, dont il convoitait presque la victoire a lui seul sur cet elfe noir dégénéré, en y aillant fait une histoire presque personnelle.
    C'est alors que sont regard identifie chaque personnes qui l'entour : Dragons de chair ou de métal... qui peuvent, si leur actions sont bien accordé, eux aussi être aussi performant que ce poids lourd de guerre Ekoïen.

    Il parait bien gringalet face a ses autres collèges de misère, mais il s'avance vers eux en leur disant (sauf a Ozone qui fonce... elle a une bonne carapace pour !).*


    J'ai fait la bêtise de me lancer seul pour une histoire de façon égoïste, mais si nous rassemblons nos efforts sur les bords de cette troupe avec nos flammes, nous aurons plus de chance d'arrêter ce carnage ! Ce qu'il faut est de concentrer ses bêtes noirs vers le centre noir de cette endroit, les obliger a rester sous les coups des Ekoïs !!! Qu'en dites vous ?

    *Lui s'y lancerait bien, mais c'est a des demoiselles qu'il s'adresse, pas a ses apprentis.*
    avatar
    Zephyran
    Citoyen

    Nombre de messages : 148
    Date d'inscription : 05/11/2008

    Re: Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Message par Zephyran le Sam 24 Jan - 0:26

    *La réponse qu'il obtenu de Zephyran fut un cri strident de douleur. Beaucoup moins désagréable que le précédent cri, mais malgré tout déchirant. Le corps de la pauvre jeune fille se mit à grossir comme sous l'effet de spasmes, tandis que d'énormes pointes jaillissaient de sa peau.

    Très vite, trois têtes immondes sortirent de la peau, l'abandonnant telle une mue sanglante, puis un corps énorme couvert de plumes blanches. le monstre qu'était devenu la jolie jeune fille ne cessait de grandir. Les plumes pendaient tristment de son corps, semblant placées par intermitences, laissant voir le cuir âbimé de sa peau. Une fois atteinte sa grande taille, le dragon monstrueux tourna l'une de ses trois énormes têtes piquées de cornes vers Elevân, l'observant de ses yeux larmoyants de douleur.*
    avatar
    Saën
    Vagabond

    Nombre de messages : 8
    Date d'inscription : 26/01/2009

    Re: Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Message par Saën le Mar 27 Jan - 2:27

    Retirant lentement sa lame de la poitrine de sa pauvre victime, Saën ne put s’empêcher d’apercevoir une troupe d’Ekoïs pénétrer l’Aubergôbar. Les unités circulaient partout en ville, venant en aide aux blessés ayant étés attaqués par ces fameuses créatures des ombres : les bourreaux. Notre assassin pouvait d’ailleurs remercier ces ignobles créatures de provoquer une telle panique et un tel désordre. En effet, grâce à elles son contrat avait été promptement rempli, tuer ce marchand apeuré fut un véritable jeu d’enfant pour un assassin avisé. Saën, intrigué par le vacarme bien plus présent dans l’Aubergôbar se mit en marche, avançant tout en nettoyant sa lame à l’aide d’un mouchoir en tissu blanc.

    A présent il n’était plus qu’à quelques pas de l’entrée et il hésitait franchement à s’y acheminer d’avantage, combien de Bourreaux demeuraient dans ce bâtiment, ne s’exposerait-il pas à des risques inutiles ? Mais la curiosité et l’envie de savoir des humains prirent finalement le dessus et il arriva face aux portes d’entrée. Portes qu’il poussa délicatement, ne provoquant aucun bruit… Certes il voulait savoir ce qui se tramait dans ses murs mais ne voulait en rien y être mêlé, la discrétion était de mise donc. Il entra finalement dans la bâtisse, laissant l’entrée ouverte en bloquant les portes à l’aide de pierres. Son katana toujours dans sa main, il se mit à avancer prudemment, suivant le chemin tracé par la lumière de l’astre solaire. Il ne voyait rien, l’obscurité était bien trop présente, cela dit, il pouvait toujours compter sur son ouïe. En outre cette dernière percevait de nombreux bruits, notamment un cri abominable suivit d’un second quelques minutes plus tard…

    Après plusieurs minutes, Saën put distinguer, bien que faiblement un groupe de personne… La lumière qui jusqu’alors éclairait son dos venait de disparaitre. Il avait du s’aventurer trop loin et le soleil ne pouvait plus continuer d’avantage. Saën décida de poursuivre, il se colla à un mur et se mit à le longer, de cette façon il pourrait facilement retrouver son chemin mais aussi voir sans être vu…


    [J'espère que j'avais le droit de poster ici, si ce n'était pas le cas, vous pouvez supprimer mon message]
    avatar
    Lilith
    Citoyen

    Nombre de messages : 270
    Date d'inscription : 05/11/2008

    Re: Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Message par Lilith le Ven 30 Jan - 3:16

    * Lilith observa avec soulagement les renforts ekoï arriver. Elle acquiesça à la proposition d'Elevân, c'était une bonne idée. Elle se plaça juste derrière l'elfe. Sous sa forme draconique elle était tout de même grande, et elle pourrait souffler son feu sans risquer de toucher Elevân s'il restait bien près d'elle.
    Le cri déchirant de l'autre dragonne lui fit tourner la tête, et son visage draconique fut marqué par l'inquiétude. *


    # Je ne comprends pas... Pourtant je l'ai soignée... A moins que mes pouvoirs ne fonctionnent plus comme avant... #

    * Mais elle ne s'attarda pas outre mesure sur son cas, il fallait d'abord sauver l'aubergeôbar... ou ce qui en restait.
    Ouvrant la gueule à demi, elle dirigea un "petit" souffle de feu des murs vers le centre, pour forcer les créatures noires à se replier au milieu de la pièce, sous les tirs des ekoïs. *
    avatar
    Maïtaga Nakaam
    Personnage-conteur

    Nombre de messages : 83
    Date d'inscription : 23/11/2008

    Re: Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Message par Maïtaga Nakaam le Mar 3 Fév - 18:35

    [j'applique le règlement, après 2 semaines sans passage, Ozone passe son tour afin de permettre à l'aventure de continuer, je tiens cependant compte de l'avancée de la Sky Lag]

    *Suite aux mouvements groupés des personnages présents, les bourreaux bien qu'amassés dans l'ombre restèrent aux alentours, sans pour autant attaquer franchement, la lumière les éloignant. Les Ekoïs quand à eux acquiecent quand à la proposition du groupe. 10 à droite, 10 à gauche ils encadrent le groupe, bien décidés à protéger les armes massives que sont les créatures draconiques.

    Lilith réussi à toucher quelques bourreaux, tandis que les autres se rabattirent dans leur mur, attendant que flammes et lumière se calment.
    Le mur de chair, prit feu, la lumière commença à se propager, dégageant une odeur particulièrement désagréable, mais étrangement aucune fumée...

    Tout se passait pour le mieux pour le moment, le groupe avançait sans difficulté. Au centre de l'aubergôbar, non loin du bar principal, la populasse n'avait pas survécu, et les cris et rires se firent soudain plus présents.

    Saën n'eu que le temps de sentir le souffle d'un bourreau plus gros que la normale pour l'esquiver [réaction logique je pense, si tu n'es pas d'accord je modiefirai]
    L'animal n'était autre que le chef de meute qui les suivait depuis le début, haut de ses 2 mètres au garot.

    Au même moment une dizaine de bourreaux surgirent et sautèrent directement sur le cuir de la dragonne Lilith, arrêtant net ses flammes.Le feu lumineux devînt feu noir, et ne dégageait plus aucune chaleur. Il replongea d'ailleurs bien vite la pièce dans le noir. Les Ekoïs firent feu. 5 d'entre eux furent aspirés par le sol, tout bonnement. La majorité des assaillants ne purent atteindre leur cible, pourtant d'eux d'entre eux passèrent le barrage, et ainsi accrochés, les Ekoïs ne pouvaient tirer sans risquer de la blesser d'avantage.

    Le corbeau spectral transformé en créature onirique présente dans l'esprit d'Elevân se fit plus virulant, lui ordonnant d'avancer, et de trouver "la source"...

    Quand à ce qui se trouvait dans le noir complet face au groupe entier, il s'agissait d'une surprise bien innatendue. Un symbôle de pouvoir et de prospérité, se tenait debout, fier, droit.
    Un woold de très vieux modèle, longues oreilles, riches vêtements, le symbôle de la guilde des marchands gravés sur l'épaule. Mac-Nor-Mic le rois disparut avait conservé toute sa prestance, mais quelque chose d'étrange émanait de lui. Sa peau de métal était en partie détruite au niveau du museau et une étrange fumée noire, à peine visivble à la lumière des armes Ekoïs s'en échappait. Ici ormis les armes tenues par les militaires, plus rien n'éclairait le passage.

    Le woold continua à s'avancer, aussi silencieux et inexorable qu'un fleuve faussement calme au centre d'une forêt brumeuse. Alors, c'est par télépathie qu'il leur parla.*


    Qui... êtes vous pour m'avoir réveillé? Moi volontairement prisonnier de chaînes que je me suis moi même attachées?

    [description des lieux pour tout le monde en particulier le mercenaire :
    Vous êtes dans une immense salle en arc de cercle. Des tables à perte de vue. à votre droite, un mur de chair qui s'étend jusque vous ne savez où.
    à votre gauche vous estimez à vue de pif cent mètres au moins avant un mur avec des portes, si vous possédez des capteurs ou des appareils pour voir tout ça, sinon c'est mort.
    En face, derrière Mac, un gros bar, contoir avec en arrière une pièce carrée fermée à clef dans laquelle on devine la réserve d'alcools.
    Derrière, une grande salle de danse et de concerts. Partout autour des tables et divers zones de sol vides pour les mini café-concert. Vous ne voyez pas tout ça d'où vous êtes bien sûr, mais cela vous servira si vous commencez à bouger dans tous les sens^^
    Bon jeu]


    _________________


    Tout n'est que question de points de vue... La folie n'est qu'une histoire de raison!
    avatar
    Elevan Aldian
    Patriote

    Nombre de messages : 920
    Date d'inscription : 06/11/2008

    Re: Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Message par Elevan Aldian le Mer 4 Fév - 18:41

    *Elevân est d'un seul coup pris par un sale mal de crâne : oui il veut avancer vers le centre et trouver la source de tout ce remue ménage ! Mais sans force, il ne fera pas long feu, même si Lilith lui en a redonné. Il en aura sans doute pour y aller, mais pas pour revenir... son chemin sera a sens unique.
    Son plant tombe a l'eau, car les dragonnes semble encore plus occupé que lui pour se défendre. Il ne semble pas qu'il est d'autre choix, mais il ne veut surtout pas céder a ce corbeau alors il se concentre pour l'extirper de la vite fait.*
    avatar
    Zephyran
    Citoyen

    Nombre de messages : 148
    Date d'inscription : 05/11/2008

    Re: Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Message par Zephyran le Jeu 5 Fév - 1:20

    *Les trois paires d'yeux aveugles de la dragonne Forment se tournèrent vers le woold qui venait d'apparaître. Sa signature astrale était nimbée de douleur, une douleur si profonde qu'elle même en avait mal. Mais malgré cela, elle put enfin agir comme il se devait.

    Elle voulait sauver ce woold, comme tous ceux qui se trouvaient près d'eux. L'une de ces têtes, la plus à droite, se tourna vers Lilith, tandis que la tête oposée se tournait vers la masse de bourreaux, sur lesquels elle lâcha un nuage de gaz terriblement acide, prenant soin que ledit gaz ne parvienne pas jusqu'au woold. Dans le même temps, la tête tournée vers Lilith dit *


    Merci beaucoup, et désolée pour le mal que j'ai fait. Il faut sauver ceux qui sont ici.
    avatar
    Saën
    Vagabond

    Nombre de messages : 8
    Date d'inscription : 26/01/2009

    Re: Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Message par Saën le Jeu 12 Fév - 16:17

    Saën s’était fondu dans l’obscurité, passant ainsi inaperçu parmi toutes les personnes présentes. Les Ekois s’étaient mis en place, optant pour une formation visant à protéger les dragonnes, après tout elles étaient les plus efficaces dans cette bataille. Assurément, leurs imposants taille et leur infernale souffle leur conféraient un net avantage. Néanmoins, notre mercenaire ne comprenait pas comment ce beau monde parvenait à combattre dans une telle obscurité, lui pour sa part, il ne distinguait pas grand-chose. Après tout, il était sans doute le seul humain en ces lieux.

    Soudainement une sensation étrange parcouru la nuque du jeune assassin. Un souffle chaud, empli de rage et d’envies meurtrières. Saën n’eut que le temps de faire un bond vers l’avant, prenant soins de pivoter durant ce dit bond. Une fois retourné, une créature atteignant facilement les deux mètres se tenait face à lui… Un bourreau, il était finalement repéré, les choses allaient se gâter ! D’autant plus qu’il ne possédait aucun tour de passe-passe pour venir à bout de tels monstres. Restant sur ses gardes, il regarda autour de lui, constatant alors que le bourreau l’ayant surprit était le plus grand de tous, du moins, de ceux qu’il était en mesure de voir. Durant cette brève analyse de la pièce, Saën comprit également qu’il devrait se débrouiller seul, la dragonne étant attaquée par un nombre impressionnant d’ennemis. Certes les Ekois étaient là, mais ils ne servaient pas vraiment à grand-chose, une bonne partie s’étant déjà fait battre.

    Que devait-il faire ? Il n’en savait strictement rien mais se lancer à corps perdu dans un duel ne servait à rien. C’est pourquoi il se mit à courir, chaque pas se faisant plus rapide que le précédent, il courrait dans le noir complet, ne se fiant qu’à son ouï et son instinct. Subitement, un être pour le moins étrange fit son apparition. D’ailleurs, à ce même moment une phrase retentit dans la tête du jeune homme « Moi volontairement prisonnier des chaînes… ». Qui serait assez fou pour s’enchaîner de son propre chef ?


    [Désolé pour l'attente, je pensais que quelqu'un devait encore passer avant moi ^^']

    [edit Asriel : Pas grave, le principe des tournantes c'est surtout pour permettre à tout le monde de passer, si y'a une erreur une fois, on échange c'est tout :p]
    avatar
    Lilith
    Citoyen

    Nombre de messages : 270
    Date d'inscription : 05/11/2008

    Re: Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Message par Lilith le Dim 15 Fév - 21:20

    * Le souffle de la dragonne se stoppa net quand elle sentit des griffes se cramponner sur son cuir.
    Lilith poussa un grognement de douleur et de rage et battit furieusement des ailes, pour les secouer violemment et les faire tomber.
    Elle n'entendit que vaguement les paroles de la dragonne à trois têtes, trop occupée à essayer de se débarrasser de ces deux créatures.
    Mais les bestioles s'accrochaient, et positionnées comme elles étaient, elle ne pouvait les atteindre ni avec ses ailes, ni avec ses pattes. Elle songea un instant à repasser sous forme humaine pour s'en débarrasser, mais en tant qu'humaine elle n'avait pas d'arme et était beaucoup plus vulnérable... Donc elle se débattait comme elle pouvait, en tant que dragonne.

    Une voix résonna dans son esprit, ce qui lui fit relever la tête un instant, et ce qu'elle vit la troubla : le roi des woolds ! Elle était quasiment sûre que c'était lui, elle l'avait vu dans le film de Nikols "Danse avec les woolds" ! Que faisait-il au milieu des bourreaux ? La dragonne ne connaissait pas la fin de son histoire, le film biographique s'arrêtait durant son règne... Et pourquoi distinguait-elle des fils qui semblaient sortir de son dos pour se noyer dans les ténèbres ? *
    avatar
    Maïtaga Nakaam
    Personnage-conteur

    Nombre de messages : 83
    Date d'inscription : 23/11/2008

    Re: Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Message par Maïtaga Nakaam le Mar 24 Fév - 5:13

    [franchement désolé pour le retard, pas pu venir plus tôt]

    *Le corbeau changea de strategie, en sentant la puissante résonance psychique d'Elevân le troubler. Ses ordres devinrent alors indications. Et l'elfe put entendre précisément que l'oiseau lui disait savoir où était le lazar et être prêt à l'y emmener s'il le désirait.

    Zephyran et Saën étaient actuellement les deux plus défavorisés question orientation, vu que l'une était aveugle par nature et ne pouvait même pas compter sur les présences des bourreaux pour dessiner les parois des pièces, et que Saën ne disposait d'aucune vue surdéveloppée ou partiellement mécanique. L'homme s'étant mis à courrir avait pu voir le woold au travers des lumières crées par les armes Ekoï. Lui aussi apparut dans leur champ de visibilité d'ailleurs. Plusieurs le mirent en joue un moment, mais leurs ordres étaient précis, seuls les bourreaux étaient les ennemis. L'un d'entre eux lui jeta une arme, volontairement verouillée par sécurité. Elle n'était qu'à moitié chargée. Son but n'était pas de tirer mais d'éclairer.

    Le bourreau qui s'était attaqué à lui avait disparu. D'ailleurs plus aucun rire ne se faisait entendre. Les créature s'étant attaquées à Lilith avaient tout bonnement disparu. Un tremblement de terre suivi d'un bruit d'explosion particulièrement violent se fit entendre. Même l'ancien roi si digne et si prestant se mit en position défensive, ne s'y attendant visiblement pas. Il poussa un hurlement canin puis recula.*

    Non vous n'êtes pas les fautifs de mon réveil, ce qui m'a réveillé sait ce que je suis, je le sens!

    *Puis de nouveau sa voix mentale résonna dans les esprits présents.*

    Le second vous a donné ordre de ma cacher Ekoïs... de la vue de tous, cela signifie la mort de ces créatures que vous aidez...

    *Il tomba à quatres pattes, ses vêtements disparurent, ne laissant face à eux qu'un chacal mécanique aux allures morbides.*

    Que les runes me guident.

    *Il se releva, traça quelques symbôles dans le vide. Ces dits symbôles prirent forme, comme si le dessin invisible prenait vie sous sa danse, et les symbôles brillants commencèrent à défiler au sol, formant des chaînes, découlant comme les mots d'une phrase. Puis tout se passa très vite. L'espace d'un instant la pièce s'illumina, trois Ekoïs dont le chef disparurent. Les Ekoïs, décontenancés par l'ordre qu'ils venaient de recevoir de leur général restèrent de marbre.*


    _________________


    Tout n'est que question de points de vue... La folie n'est qu'une histoire de raison!
    avatar
    Elevan Aldian
    Patriote

    Nombre de messages : 920
    Date d'inscription : 06/11/2008

    Re: Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Message par Elevan Aldian le Dim 1 Mar - 0:55

    *A présent qu'il avait la possibilité de botter le derrière au lazard, le frère dégénéré de ce pseudo nouveau beau fils qu'est Rödschrek, Elevân hésite un moment. Puis s'y aventure finalement, se protégeant d'un épais feu bleu qui le recouvre, alors que trois oiseaux de feu jaune, des gardiens naissant dans sa main.
    Il est une une petite lueur bleu qui s'enfonce dans un noir d'encre, une étoiles qui semble se battre contre l'immensité d'un espace glaciale et sombre, baigné de danger. Il fait attention a ce que le corbeau ne le guide pas sur une mauvaise piste, et a vrai dire ne l'écoute pas beaucoup, fessant confiance a son instinct alors que sont mal de crane augmente.*
    avatar
    Zephyran
    Citoyen

    Nombre de messages : 148
    Date d'inscription : 05/11/2008

    Re: Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Message par Zephyran le Dim 1 Mar - 15:00

    *Zephyran perçut la présence de l'humain, mais ne put l'aider du fait de son souffle qu'elle devait contrôler pour ne blesser nul autre que ses cibles. De sa tête droite, elle perçut la présence des bourreaux près de lilith tandis qu'elle entendait celle ci se débattre. mais elle ne put l'aider non plus. Ca avait été une erreur pour elle que de faire ce souffle.

    Et soudain, les bourreaux disparurent. Une voix résonna dans ses trois têtes, formant une sorte d'écho. Ses têtes se tournèrent vers le woold qui était apparu, et qu'entouraient les ekoïs. un frisson la parcourut. Le woold était empli d'un mélange chaotique de sentiments diverses et contradictoires. Et cette magie. une force qu'elle connaissait, qu'elle avait déjà subi. Cette magie si puissante qui régissait le Dédale. Comment ce woold pouvait-il connaître cette magie, même moins puissante? Un sentiment de terreur monta en elle, qu'elle parvenait à grand peine à réprimer. La terreur du Dédale, de ses monstres, de cette prison terrible. La seule pensée de ces lieux la terrifiait.

    Et a présent, la magie du dédale était en action. Trois âmes d'ekoïs devinrent soudainement nets dans sa vision aveugle, et furent projetées au loin. ils venaient de mourir, par cette seule force. Elle devait faire quelque chose. Ici, elle était la seule de son clan, la seule dragonne à avoir exploré le Dédale à plusieurs reprise. Et la malédiction de son sang lui permettait d'interagir avec le Dédale. Seul un monstre pouvait battre un monstre. Ce woold n'appartenait pas au Dédale, les couleurs de son âme seraient nettement différentes, mais il maniait les forces du Dédale. C'était une très mauvaise chose.

    D'un coup de patte, elle se blessa volontairement et profondément juste au dessus de ses griffes. De ces mêmes griffes, elle commença à gratter le sol, traçant par la terre et le sang mêlé le cercle de convocation qu'on lui avait appris. Elle avait tant tracé ce cercle qu'elle ne faisait plus d'erreur, même dans cette situation. Bientôt, une créature du Dédale, liée à elle, ferait son apparition. Mais elle devait d'abord finir le cercle, tout en écoulant en lui sa magie sauvage.*
    avatar
    Maïtaga Nakaam
    Personnage-conteur

    Nombre de messages : 83
    Date d'inscription : 23/11/2008

    Re: Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Message par Maïtaga Nakaam le Jeu 19 Mar - 20:57

    Le woold s'élança, ne tenant pas compte d'Elevân qui s'éloignait du groupe. Puis la réalité sembla purement se tordre autour d'eux. Le paysage se modifia complètement, les sens de la dragonne aveugles furent brouillés, aucun des personnages présents ne parvint à se rappeler de ce qui s'était réellement passé entre le moment où le woold avait sauté et le moment où ils s'étaient réveillés... à l'extérieur du bâtiment.

    Le complexe sportif à quelque mètres de là n'était plus qu'un vaste champ de ruines. L'aéroport était bloqué par les Ekoïs, partout d'ailleurs ces énergumènes ne cessaient de soigner des blesser, renvoyer divers soldats aidés par des woolds de combats de ci de là.
    L'aubergôbar avait été condamné, et des Ekoïs patrouillaient, surveillant soigneusement la zone, il était à présent interdit d'approcher. Des regards curieux de machines civiles et de quelques survivants étaient parfois envoyés au groupe.

    Des rares dires à voix haute on pouvait comprendre, que l'on recherchait quelque chose à l'intérieur de l'aubergôbar, mais personne ne pouvait parler de quoi il s'agissait.

    Au centre du groupe était apparu un nouvel individu, en piteux état : Hurle Pandragon, perdu pourtant au cours de l'attaque du complexe. Le crépuscule commençait à dorer puis rougir toutes les parties métalliques de la zone. Le grand lieu festif, symbôle du peuple marchand n'était plus qu'un bric à brac noir militarisé sous le joug Ekoï, et au centre, une troupe d'aventuriers était apparue étrangement, sans savoir grand chose de l'histoire...

    Seul indice de l'histoire? Un croiseur Ekoï et deux transports lourds énormes projetant leur ombre sur la zone.


    _________________


    Tout n'est que question de points de vue... La folie n'est qu'une histoire de raison!
    avatar
    Lilith
    Citoyen

    Nombre de messages : 270
    Date d'inscription : 05/11/2008

    Re: Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Message par Lilith le Dim 22 Mar - 19:57

    Lilith ne comprit pas grand chose : elle était aux prises avec des créatures sombres, et l'instant d'après elle se trouvait hors de l'aubergeôbar, et tout semblait être fini...

    # Sans doute une puissante magie qui nous a téléportée... Serait-ce ce roi des woolds ? #

    Elle le chercha un moment du regard, mais il y avait trop de monde autour d'elle pour qu'elle puisse le retrouver. Et elle avait autre chose à faire.
    Des machines sécurisaient la zone, et d'autres s'occupaient de soigner les blessés. Lilith ne pouvait pas faire grand chose de plus pour le moment, aussi prit-elle son envol, destination : le royaume des elfes noirs.



    [ hrp : fini pour moi par ici, les concernés sauront où je continue Wink ]

    Contenu sponsorisé

    Re: Les Bourreaux au conservatoire : surprise de taille

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 16 Déc - 14:13