La Nouvelle Ekoï : L'Hégémonie des machines (V3 d'Ekoï)

L’essentiel du jeu

Lancé de dés




    Un petit air de marchandage...

    Partagez
    avatar
    Gabriel Salazar
    Citoyen

    Nombre de messages : 20
    Date d'inscription : 21/04/2009

    Un petit air de marchandage...

    Message par Gabriel Salazar le Ven 24 Avr - 12:16

    " Alors mon p'tit gars, où te caches tu ? " *L'homme est debout, tenant une paire de jumelles entre ses mains, et semble à la recherche de quelque chose. Au bout d'un moment, il remit la paire de jumelle dans son sac en soupirant. Il n'a pas vraiment l'air d'avoir mis la main sur ce qu'il cherchait. Toujours face à la balustrade qui surplombe l'une des plus grandes allées commerçantes de Mac Mac, il glisse sa main dans sa poche et en tire une enveloppe un peu froissée. Il l'ouvre puis tire une lettre, ainsi qu'une photo. Il lut la lettre brièvement, puis posa son regard sur la photo, comme pour vérifier quelque chose. Au bout d'un court instant, il range la photo dans sa poche, puis glisse ses doigts dans sa barbe brune :

    " Alors Hector, où diable es-tu ? Tu s beau te cacher, je te retrouverais. "


    * Remettant les mains dans ses poches, l'homme fit volte-face,puis se mit à avancer dans les rues bondées d'un air déterminé, imprégnant aux pans de sa veste un léger mouvement de flottement derrière lui. L'avantage d'être quelqu'un de sa carrure, c'était que peu de gens lui rentraient dedans. Certes, il y avait encore certaines machines, construites de façon à être bien plus grande qu'un homme adulte, et qui le dépassait, mais il avait lors la faculté de les voir et de les éviter. Tout en jetant des coups d'oeil un peu partout autour de lui, il finit par s'engager dans une ruelle un peu plus étroite. Mais alors qu'il s'engageait dans un carrefour, il entendit des cris, des bruits de pas qui courent et... BOUM ! Il eut tout juste le temps de rattraper par le bras la personne qui venait de le percuter, pour éviter qu'elle ne tombe par terre.

    " Hé là ! Ça va, rien de casser ? "


    Dernière édition par Gabriel Salazar le Ven 24 Avr - 15:40, édité 1 fois
    avatar
    Selphie Neflim
    Citoyen

    Nombre de messages : 53
    Date d'inscription : 19/04/2009

    Re: Un petit air de marchandage...

    Message par Selphie Neflim le Ven 24 Avr - 15:38

    Selphie était un peu déstabilisée par le choc et la situation. Elle courrait pour aller chercher du seccour lorsqu'elle fut arrêté par quelqu'un. Mais ce n'était pas intentionnel et il l'aida à se resaisir.

    Ce qui lui sauta aux yeux fut sa taille. Jamais elle n'avait vu quelqu'un d'aussi grand. Puis ensuite ce fut la musculation particulière qu'avaient ses mains. Sa poigne était solide, elle n'avait donc pas à faire avec un homme de tout les jours.

    Peut-être peut-il?

    -«Pardonnez moi,... vous devez venir, c'est horrible,...quelqu'un....quelqu'un...cet homme, il est venu et il a...dieu»

    Elle reprit son souffle qui, contrairement à l'habitude, lui manquait. Ses mains allèrent chercher le bras de l'homme et le tirèrent vers elle.

    Dieu, que lui a-t-il fait, Hector mais, qu'est-ce que c'est?


    Dernière édition par Selphie Neflim le Dim 26 Avr - 16:24, édité 1 fois
    avatar
    Gabriel Salazar
    Citoyen

    Nombre de messages : 20
    Date d'inscription : 21/04/2009

    Re: Un petit air de marchandage...

    Message par Gabriel Salazar le Ven 24 Avr - 15:55

    Une petite demoiselle se trouvait dans les bras du mercenaire. Le teint légèrement halé, des cheveux blonds, assez fins, qui lui tombaient sur les épaules. Une taille moyenne, relativement légère - ce qui ne voulait rien dire au vu de la musculature de l'homme... Salazar l'aida à se redresser.

    -«Pardonnez moi,... vous devez venir, c'est horrible,...quelqu'un....quelqu'un...cet homme, il est venu et il a...dieu»

    " Allons, calme toi... Reprends ton souffle et dit moi ce qui ne va pas. "

    Gabriel demeurait assez surpris. Cependant, sa curiosité de mercenaire avait été piquée à vif. Il resserra la sangle du fusil a son épaule pour se préparer à courir. La jeune femme tirait sur son bras, semblant vouloir l'entraîner vers la direction d'où elle venait.

    " Je suis prêt a te suivre, mais dit moi ce qu'il y a . "
    avatar
    Selphie Neflim
    Citoyen

    Nombre de messages : 53
    Date d'inscription : 19/04/2009

    Re: Un petit air de marchandage...

    Message par Selphie Neflim le Ven 24 Avr - 16:08

    Suite à la tension qu'elle exercait pour que l'homme puisse venir avec elle, il céda et commenca à se diriger vers l'endroit d'où elle venait. Selphie esseya de se remettre les idées en place pour donner un descriptif de ce qu'elle avait vu.

    Du sang, beaucoup de sang. Pourquoi en a-t-il fallu ainsi?

    -«Un homme,... non, deux hommes marchaient côte à côte. Ils parlaient. Puis, l'un d'eux se tourne soudainement et l'autre homme gicle de sang. Son corps est perforé par une lame puis, il cède et tombe sur le sol mais... mais avant il somme de se faire pardonner. Il...il a parlé d'une cachette révélé et de la fuite. Il a dit: Hector non. Il l'a suplié.

    Je...je suis partie à ce moment. Mais j'ai crié, je crois qu'il est partit...je ne sais pas.»

    Selphie n'avait pas arrêté sa course pour autant. Elle avait presque reprit son calme mais, elle devait accompagner l'homme qu'elle venait de trouver pour porter secours à la victime blessé gravement.

    Selphie secoua vivement la tête pour se réveiller et reprendre son sang froid. Ses yeux arrivaient à peine à y croire. Surtout que la scène venait de se passer derrière la boutique où elle travaillait.


    Dernière édition par Selphie Neflim le Dim 26 Avr - 16:24, édité 1 fois
    avatar
    Gabriel Salazar
    Citoyen

    Nombre de messages : 20
    Date d'inscription : 21/04/2009

    Re: Un petit air de marchandage...

    Message par Gabriel Salazar le Ven 24 Avr - 16:19

    # Merde,me dites pas qu'il est trop tard ! #

    * En entendant mentionner le nom d'Hector, sa cible, Salazar se mit à voir rouge. Hector était un petit bandit, recherché pour divers broutilles : vol à la tire, bagarre, délit de fuite... Il suivit alors la jeune femme dans sa course, jusqu'à arriver dans une ruelle. Un peu plus loin, une masse inerte gisait au milieu d'une flaque pourpre. Salazar s'y précipita, puis se mit à genou prêt du corps. Il écarta la veste pour voir la blessure de l'inconnu qui gisait au sol. Car il ne s'agissait pas d'Hector... L'homme gisait au sol, gravement blessé. Salazar déchira un morceau de tissus tiré de sa poche en s'en servit pour faire un vague bandage à l'homme. Durant son service militaire, il avait appris quelques soins basiques mais il n'était pas médecin. L'homme balbutia, essayant de parler.*

    " Taisez vous. On va vous conduire à un endroit où on pourra vous soigner. "

    Salazar prit alors l'homme dans ses bras, puis se tourne vers sa jeune guide :

    " Emmène moi à l'hôpital ou n'importe quel endroit où il pourrait recevoir des soins ! "

    * La survie de l'homme était capitale. Si il parvenait à résister à ses blessures, il pourrait témoigner contre Hector qui resterait alors en prison pour un bon moment... *
    avatar
    Selphie Neflim
    Citoyen

    Nombre de messages : 53
    Date d'inscription : 19/04/2009

    Re: Un petit air de marchandage...

    Message par Selphie Neflim le Ven 24 Avr - 16:34

    Selphie se sentie réassuré en voyant l'homme agir de la sorte. Ses mouvements étaient précis et sans aucune hésitation. Cela montrait qu'il savait ce qu'il fesait et la jeune Aër fut contente d'être tombé sur la bonne personne. Elle fut heureuse de voir à son retour que l'homme n'était pas mort. Toutefois, la vue ensanglanté de la scène lui souleva un peu le coeur.

    L'adrénaline l'aida lorsque l'homme lui posa une question. Elle répondit avec un temps de réaction vif.

    -«L'hôpital est à 20 minutes de marche d'ici. Mais, je peux vous y conduire.»

    Elle se précipita vers une grande couverture noir qu'elle souleva d'un grand coup. La couverture dévoilà un moyen de transport peu utilisé et plutôt rapiécé. Il s'agissait d'une motocyclette à laquelle était attaché une nasselle. Elle pouvait très bien conduire trois personnes, un dans la nasselle et les deux autre sur la motocyclette. Elle se tourna vers l'homme.

    -«Nous pouvons y aller avec ca mais,...je crois que vous allez devoir conduire... Je n'ai pas encore ajusté la hauteur des pédales et donc, je ne suis pas assez grande.»

    *Elle fouilla dans la poche de son manteau et en sortit une petite clef orange qu'elle tendit à l'homme*

    -«Je vous guiderai»

    J'espère qu'il tiendra le coup. Allez vieil engin, montre nous ce que tu as dans le ventre.

    Selphie n'était plus sur si elle pensait à l'homme ou à son véhicul, voyant la situation plutôt critique des deux.


    Dernière édition par Selphie Neflim le Dim 26 Avr - 16:23, édité 1 fois
    avatar
    Gabriel Salazar
    Citoyen

    Nombre de messages : 20
    Date d'inscription : 21/04/2009

    Re: Un petit air de marchandage...

    Message par Gabriel Salazar le Sam 25 Avr - 15:53

    * Salazar avait vu la jeune femme soulever une vieille couverture poussiéreuse. En dessous, un genre de side car, a l'apparence un peu pathétique et vétuste. Ils iraient probablement plus vite avec ça qu'a pied... Apparemment, ce serais à lui de conduire le véhicule, ce qui ne lui posais guère de problème. *

    " Mettons le dans la nacelle, il ne tiendra jamais autrement. "

    * Tout en parlant, il avait placé l'homme dans la nacelle. Puis il avait enfourché la motocyclette. Posant un pied sur l'une des pédales, il prit la clef que lui tendit la jeune femme. Il enclencha le contact, puis donnant un coup sur les pédales. Le moteur toussa pitoyablement, puis se mit a vrombir. La pauvre mécanique allait arriver en fin de course... Salazar se tourna alors vers elle *

    " Allez, faut se dépêcher ! "
    # Il se pourrait bien qu'Hector décide de venir finir sa besogne... #


    * Le mercenaire donna un coup d'accélérateur, pour maintenir le régime moteur du véhicule. *
    avatar
    Selphie Neflim
    Citoyen

    Nombre de messages : 53
    Date d'inscription : 19/04/2009

    Re: Un petit air de marchandage...

    Message par Selphie Neflim le Dim 26 Avr - 1:51

    Pour la première fois depuis quelques temps, ce tas de ferraille voyait le jour. Selphie aurait espéré qu'elle ait eu le temps d'y ajouter quelques ajustements avant leur course mais, il fallait faire vite. Elle aida à installer l'homme dans le véhicule, côté nacelle et s'ajouta sur le bolide principal. Elle prit son casque qui était attaché sur le côté de sa moto et le posa sur sa tête. Ses main se glissèrent derrière le dos de l'homme pour se boucler à sa taille.

    -«Je, je n'ai même pas eu le temps de me nommer... Je m'appelle Selphie et vous?»

    La silouhette de son corps féminin épousait celle de l'homme. Elle avait recessé, tel un étaut, l'espace entre eux pour plus de sécurité.

    *Puis l'une de ses mains se rétracta et alla chercher dans sa poche une petite boussole*

    Avec la situation, Selphie avait perdue le nord et la direction principale mais, elle fut réassuré lorsqu'elle confirma avec elle-même la destination.

    -«C'est à gauche au bout de la ruelle»

    À la suite de ses indications, elle alla reposer son instrument dans le fond de sa poche et sa main repris sa position initiale.

    Tien bon!
    avatar
    Gabriel Salazar
    Citoyen

    Nombre de messages : 20
    Date d'inscription : 21/04/2009

    Re: Un petit air de marchandage...

    Message par Gabriel Salazar le Dim 26 Avr - 12:45

    * Salazar avait suivi le manège de la jeune femme avec attention. Il surveillait les alentours. Ce n'était pas du genre d'Hector de s'enfuir sans vérifier qu'il avait réussi son coup. Même si elle l'avait effrayé en criant, il aurait du revenir ici pour vérifier l'état de sa victime. Ce qui n'avait pas été fait puisqu'alors il aurait pris soin de l'achever. A moins qu'il ne s'agisse d'un avertissement ? Gabriel savait que le but principal était maintenant la survie de l'homme, sans quoi l'affaire n'aurait probablement jamais aucune réponse. Il n'eut pas besoin de lui dire de bien se tenir, elle le fit d'elle même, venant se serrer dans le dos du mercenaire. Il donna un coup d'accélérateur pour réveiller la bête de métal. *

    -«Je, je n'ai même pas eu le temps de me nommer... Je m'appelle Selphie et vous?»
    " Je m'appelle Gabriel Salazar, j'aurais préféré te rencontrer en d'autres circonstances. "
    -«C'est à gauche au bout de la ruelle»
    " Okay, tiens toi bien... On dois y arriver au plus vite et coute que coute. "

    * Il donna un coup d'accélérateur et fit s'élancer le véhicule, qui émit une plainte agonisante avant de s'élancer bravement dans les ruelles. L'engin prit de la vitesse, entraînant les trois héros dans les ruelles étroites de Mac Mac. Salazar évitait adroitement les passants, usant à outrance du klaxon de son engin pour écarter les foules. Après un petit périple dans les rues de la capitale, il finit par arriver aux portes d'un hôpital, espérant qu'il n'était pas trop tard... *

    " Selphie, va ouvrir la porte s'il te plait ! "

    * Salazar s'approche alors de l'homme et le soulève du véhicule pour l'entraîner vers le hall de l'hôpital, où des médecins semblaient attendre... *
    avatar
    Selphie Neflim
    Citoyen

    Nombre de messages : 53
    Date d'inscription : 19/04/2009

    Re: Un petit air de marchandage...

    Message par Selphie Neflim le Dim 26 Avr - 16:16

    Heureusement, le hasard peut jouer en votre faveur. Ce fut le cas ici avec la vie de cet homme. Plusieurs médecin passaient leur pause caffée au hall de l'entré et sirotaient leur gobelet de stiromousse. Leur attention fut capté par quelques claxon disgracieux venant de l'engin qui se dirigeait vers l'hôpital à la hâte.

    *De l'autre côté de la porte, Selphie avait descendu du bolide et s'était précipité pour aller ouvrir la porte à Gabriel.*

    Elle regarda Gabriel prendre l'homme et la rejoindre à la course. Puis, elle se tourna vers l'intérieur pour demander un médecin mais, il semblait déjà y en avoir plusieurs à disposition. Ils avaient même eu le temps de sortir une civière.

    -«Cet homme a été empalé par une lame!» fit-elle aux médecin en tentant d'être d'une utilité quelconque.

    Selphie savait que son utilité allait être dans son témoignage, chose qu'elle n'avait pas encore faite. Elle allait devoir, encore une fois, repasser ces évènements dans ses souvenir et les étudier au peine fin.

    Commes les médecins avaient l'habitude de faire, ils prirent le corps et l'emportèrent sur la civière en laissant les deux inconus dans le hall. Il allait leur faloir attendre après l'opération pour savoir si il allait vivre. Malheureusement interdit d'entré, Selphie ne trouvait rien d'autre à faire que de s'assoir sur une chaise d'attente et fixer le sol.
    avatar
    Gabriel Salazar
    Citoyen

    Nombre de messages : 20
    Date d'inscription : 21/04/2009

    Re: Un petit air de marchandage...

    Message par Gabriel Salazar le Dim 26 Avr - 17:24

    " Mais je me tue a vous dire que je ne le connais pas ! Je n'ai fait que l'emmener ici pour qu'il se fasse soigner, je ne connais ni son nom, ni son adresse, ni rien de lui ! "

    * Salazar se tenait debout devant le comptoir, en s'énervant face à une vieille infirmière, une mégère qui voulait à tout prix que Salazar lui donne le nom de l'inconnu prétendant que son histoire n'était qu'une ruse pour ne pas payer l'hôpital si l'opération se déroulait mal. Au bout d'un moment, elle prit le nom et prénom du mercenaire comme "preuve", au cas où ils auraient besoin de lui parler. Salazar s'éloigna alors en grommelant, pour rejoindre la jeune femme assise sur une chaise dans le hall *

    " Quelle vieille bique celle là !... "

    * Le mercenaire écarta les pans de son ample manteaux pour s'assoir sur une chaise à côté de Selphie. Elle avait l'air soucieuse, inquiète... Salazar essaya de la rassurer du mieu qu'il put *

    " Ne t'en fait pas, il va surement s'en tirer maintenant. Et même si ça n'était pas le cas, tu n'aurais rien pu faire de plus, donc tu n'as pas à t'inquiéter, okay ? "
    avatar
    Selphie Neflim
    Citoyen

    Nombre de messages : 53
    Date d'inscription : 19/04/2009

    Re: Un petit air de marchandage...

    Message par Selphie Neflim le Dim 26 Avr - 21:11

    Cela fesait quelques temps que l'homme était rentré en salle d'opération. Depuis ce temps, Selphie n'avait pas arrêté de se poser des questions et de repasser la scène qu'elle avait vue en boucle dans sa tête. Elle essayait de capter chaque petit détail pour pourrait l'aider à identifier l'autre homme.

    *Selphie hochat de la tête en réponse à Gabriel*

    Elle venait tout juste de terminer sa journée au magasin et s'apprêtait à partir chez elle. Deux hommes marchaient dans cette petite ruelle très peu fréquenté. Peut-être était-ce le meilleur endroit pour planifier un meurtre? Quelque chose semblait s'être mal tourné entre les deux hommes, un malentendu ou quelque chose du genre. De plus, son cris avait alerté la présence de l'homme qui avait attaqué l'autre. Peut-être était-il prit au dépourvu? Dans un tel cas, que ferait-il? Allait-il venir ici, à l'hôpital ou allait-il retourner sur la scène du crime?

    Selphie avait le sentiment qu'elle devait alerter Merald de la boutique en face. Elle avait peur que l'assassin ne reviennent voir à cet endroit pour la trouver.

    Je suis une témointe,...il m'a vu et il s'est sauvé mais, il m'a vu.

    -«Peut-être pourrions-nous retourner à la ruelle pour l'instant et revenir plus tard? J'aimerais savoir que le propriétaire du magasin dont je suis sortie lorsque j'ai vu la scène se porte bien.»

    Plusieurs infirmière courraient dans le hall, se dirigeant de gauche à droite.

    Ils doivent essayer de le stabiliser avant tout, chose qui n'est pas très reposante.
    avatar
    Gabriel Salazar
    Citoyen

    Nombre de messages : 20
    Date d'inscription : 21/04/2009

    Re: Un petit air de marchandage...

    Message par Gabriel Salazar le Dim 26 Avr - 23:22

    * Salazar passa ses doigts dans sa barbe, l'air absent, en train de réfléchir. Il est vrai qu'Hector pouvait revenir dans la ruelle. Mais pourquoi s'en prendrait-il au tenancier ? Il n'y avait aucun avantage a en tirer. Cependant Selphie semblait vraiment inquiète. Gabriel finit par hocher la tête en se relevant : *

    " De toute façon, ils ont mon téléphone au cas où. Allez viens, on y retourne. "

    * Gabriel se lève, s'attirant le regard foudroyant de la vieille infirmière. Cependant, le mercenaire n'en avait que faire. Il sentait la peur de la jeune femme qui s'était conduite héroïquement en aidant un inconnu, et il voulait la rassurer. Il y avait si peu de personnes dans son genre dans le monde que de tels actes méritaient d'être encouragés. Salazar se tourna vers elle *

    " Allez, viens. On va mettre ton ami en sécurité. "

    * Puis Salazar s'éloigna du hall, pour se diriger vers l'endroit où il avait garé le side car. Il remonta alors sur la bête de métal. Il effleura des doigts la mécanique. Il aurait pu la retaper avec un bon atelier et les matériels adéquats. Peut être que s'il restait assez longtemps ici... Il mit le contact puis enfonça son pied pour lancer le moteur de la moto. *
    avatar
    Selphie Neflim
    Citoyen

    Nombre de messages : 53
    Date d'inscription : 19/04/2009

    Re: Un petit air de marchandage...

    Message par Selphie Neflim le Dim 26 Avr - 23:33

    Selphie était à nouveau sur le bolide et encore à la même place. Le side car étant taché du sang d'un homme qu'elle ne connaissait pas.

    Il va falloir que je nettoi ca plus tard...

    Elle fit un petit soupir de déception alors qu'ils refesaient le chemin en sens inverse. Selphie aida Gabriel à se diriger à l'envers du chemin jusqu'à la ruelle. Il fit gronder le moteur alors qu'ils s'élancèrent sur la route. Soudainement, ont entendit un grand toussement et tout sembla ralentir autour. Gabriel réussit à maîtriser le véhicule qui ralentit jusqu'à s'immobiliser. Le conducteur s'était rangé de côté suite à cette perte de vitesse.

    Une fois immobilisé Selphie descendi de son bolide.

    C'est fait,... elle a rendue l'âme...

    La route devant eux était encore longue car, l'engin avait craqué peu de temps après leur départ. Selphie alla examiner l'essenciel de la méchanique accessible de sa moto mais, en vain. Elle n'avait pas les outils nécessaires ni les bons morceaux pour la bricoler.

    -«Marchons-nous?» se résigna-t-elle à demander à Gabriel.

    Selphie aurait préféré rentrer avec sa moto encore fonctionnelle mais, elle allait devoir l'accompagner jusqu'à la boutique.
    avatar
    Gabriel Salazar
    Citoyen

    Nombre de messages : 20
    Date d'inscription : 21/04/2009

    Re: Un petit air de marchandage...

    Message par Gabriel Salazar le Lun 27 Avr - 1:02

    * Gabriel finit par descendre de la machine. Une légère fumée noire montait du moteur. Il fallait se résigner à abandonner l'appareil, du moins pour le moment. Il la poussa pour la mettre à l'abri dans une espèce de cour, sous un petit escalier de pierre. Il la recouvrit alors d'un large morceau de tissu, puis s'en écarta pour revenir près de Selphie *

    " Je t'aiderai à la retaper plus tard. Je suis bon en mécanique. Allez, viens vite ! Sinon ton ami risque d'avoir des ennuis ! "

    * L'homme lui attrapa la main et l'entraîna au pas de course. Ses sens de mercenaire, une espèce d'instinct, lui disait que quelque chose de grave se tramait. Il courait dans les rues pavés de Mac Mac, les passants était un peu intrigués de voir une jeune fille et cet homme à l'aspect bourru courir côte à côte *

    # Pourvu qu'Hector n'ait rien pu faire... Je veux pas me retrouver avec un autre San Fedro... #
    avatar
    Selphie Neflim
    Citoyen

    Nombre de messages : 53
    Date d'inscription : 19/04/2009

    Re: Un petit air de marchandage...

    Message par Selphie Neflim le Lun 27 Avr - 1:20

    Selphie nota le nouvel emplacement de sa moto et pousuivit sa course avec Gabriel à travers les rues.

    -«Merci!»

    Heureusement que c'est lui qui guide, la foule ne se serait pas tassée à ma taille.

    Après une dizaine de minutes de course, ils arrivèrent à ladite ruelle. En emprutant le chemin, Selphie ne pu s'empêcher de ressentir un petit frisson lui parcourir le corps. À la première vu, tout semblait pareil mais, quelque chose clochait. Elle s'avanca davantage pour mieux examiner la scène, sans succès. L'aër ne comprenait pas pourquoi elle ne pouvait se détacher de ce sentiment que quelque chose manquait ou avait été déplacé.

    -«Je sens,...je sens que quelque chose a bougé. Je ne sais pas ce que cela peut bien être. Je... ne m'en souvient pas. Ce n'est pas ma moto... ni le cadavre.»

    Selphie creusa dans ses souvenir pour trouver une image du lieu tel qu'elle l'avait quitté avec Gabriel. La condition de Mérald lui revenait en tête.


    -«Peut-être devrions-nous vérifier avant tout le magasin? Je ne voudrais pas que...»

    Elle s'arrêta net sans finir sa phrase. Un éclair de géni lui traversa l'esprit, ce qui avait changé lui apparaissait maintenant évident et elle le montra du doigt.
    avatar
    Gabriel Salazar
    Citoyen

    Nombre de messages : 20
    Date d'inscription : 21/04/2009

    Re: Un petit air de marchandage...

    Message par Gabriel Salazar le Lun 27 Avr - 1:39

    * Gabriel avait été obligé de forcer le passage par moment, en se servant de sa carrure. Ils étaient finalement arrivés devant le magasin, sans pour autant qu'il n'ai pu se défaire de cet instinct. La porte de la boutique que lui indiquait Selphie était ouverte. Salazar s'en approcha, et il sentit un frisson lui remonter le long de sa colonne vertébrale. Comme un avertissement de son sixième sens. Il jeta un rapide coup d'œil dans le magasin. Tout semblait sans dessus dessous, comme s'il y avait eu de la bagarre. Il glissa alors la main dans les plis de son vêtement et se tourna vers Selphie *

    " Reste près de moi, on va aller jeter un coup d'œil. "

    * Il entra alors silencieusement dans le magasin, en faisant attention à ne rien déplacer pour ne pas faire de bruit. Il retira la main de sa veste, les doigts serrée sur la crosse de son Raptor, son pistolet qui le suivait depuis son premier jour d'armée. Il avançait avec beaucoup de précaution, en jetant de rapide coup d'oeil tout autour, pour vérifier qu'il n'y avait rien. Mis à part le fait que la boutique était complètement dévastée, il n'y avait rien. Mais alors qu'ils s'approchaient d'une porte - donnant sur l'arrière boutique selon le mercenaire - ils entendirent un bruit. Il se plaqua alors contre le mur, écoutant ce qu'il se passait. *
    avatar
    Selphie Neflim
    Citoyen

    Nombre de messages : 53
    Date d'inscription : 19/04/2009

    Re: Un petit air de marchandage...

    Message par Selphie Neflim le Lun 27 Avr - 1:57

    Les papiers et les meubles avaient été bougés et endomagés. Cela montrait qu'il y a avait forcément eu des actes très violent. Heureusement, aucune trace de sang ne tachait le plancher. Selphie se sentit réassuré l'instant d'une seconde puis.

    *Toc*

    -«Aille!»

    -«Merald!»

    L'aër reconnu soudainement la voix de Merald, son patron et maître artisant. Elle accouru pour le voir dans l'arrière boutique. Ce dernier semblait s'être accroché le petit orteil sur l'un des meuble tombé. L'atelier était sans dessus-dessou. Selphie souria toutefois à Merald, contente de le savoir sain et sauf. Elle remarqua tenir un objet dans sa main, c'était un grand arc. Il était robuste et deux de ses parois étaients affinée de sorte qu'elle puisse servir en corps à corps. L'expression interrogative que prit Selphie suffit à Merald pour lui raconter ce qu'il s'était passé.

    *Keuf keuf* toussa le vieil homme

    -«Ah! Selphie, comme je suis heureux de te voir. Peu après ton départ, un homme est entré dans la boutique. Il désirait connaître le nom de la femme qui avait quitté cet immeuble. Comme il m'avait l'air louche et que je me suis appercu que son col était taché de sang, je ne lui ai pas fait confiance et j'ai tenté de le retenir sans dévoiler d'informations. Mais il s'est fait de plus en plus authoritaire et il a commencé à me menacer et à renverser des objets partout. J'aurais bien appellé les seccours mais l'homme a balancé mon téléphone et l'a cassé. Je suis alors allé cherche ceci dans l'arrière boutique et j'ai eu le temps de lui décocher une flèche avant qu'il ne parte de facon précipité.»

    Selphie n'en croyait pas ses oreilles. Stupéfaite de connaitre autant Merald et de ne pas savoir qu'il ai des aptitudes à l'arc la rendait surprise. L'arme était magnifique, rien à comparer du sien qu'elle avait bricolée pour aller à la chasse.

    Alors qu'elle s'avancait vers son maître, elle faïlli perdre l'équillibre. Selphie regarda au sol pour savoir ce qui l'avait fait glisser et s'appercu qu'elle avait mis le pied dans une flaque de sang. En regardant Merald pour une deuxième fois pour chercher du sang, elle s'appercu que celui-ci ne venait pas de son maître.
    avatar
    Gabriel Salazar
    Citoyen

    Nombre de messages : 20
    Date d'inscription : 21/04/2009

    Re: Un petit air de marchandage...

    Message par Gabriel Salazar le Lun 27 Avr - 2:08

    * Gabriel avait écouté l'histoire retiré dans un coin de la boutique. L'homme ne pouvait donc pas savoir que le mercenaire était là. Il écouta l'histoire attentivement. Sortant de sa cachette, le mercenaire s'approcha lentement de l'homme *

    " Je suis content de voir que vous n'avez rien. Selphie s'inquiétait beaucoup pour vous. "

    * Il avait fait disparaître son revolver dans les plis de son manteau. La boutique avait été dévasté. Une méthode d'intimidation plus que perspicace dans la plupart des cas. Mais ce Merald semblait plein de ressources. Il glissa sa main dans la poche de sa veste et en tira une photo un peu pliée *

    " Est ce que l'homme qui vous a attaqué ressemblait à ça ? "

    * Salazar avait vu la flaque de sang au sol. Si c'était bien Hector qui avait été blessé ainsi, sa mission serait certainement bien plus simple. L'arc qu'il tenait était une très belles arme, parfaitement élaborée. Comment un petit luthier pouvait-il posséder ce genre d'armes ? *
    avatar
    Selphie Neflim
    Citoyen

    Nombre de messages : 53
    Date d'inscription : 19/04/2009

    Re: Un petit air de marchandage...

    Message par Selphie Neflim le Lun 27 Avr - 2:18

    Voyant que l'homme qui accompagnait Selphie et qu'elle-même semblaient intrigués à son arc, il prit la discrétion de leur répondre. Mais avant tout, il se trouva une chaise pour reposer son dos.

    -«Vous allez bien tout de même?»

    -«Oui, oui. Dans ma jeunesse j'avais plus l'occasion d'en user mais, avec l'âge, les conditions deviennent moins bonne et on se place. Cela vous surprend peut-être mais, lorsqu'on est artisan, on aquière beaucoup de savoir et de compétence. Je fabrique plusieurs instruments mais, je suis spécialisé dans ceux à corde. Je connais donc toutes les forces et les longueurs nécessaire à la confection des cordes. Plus jeune, j'était archer pour la garde impériale. Un incident m'a forcé à arrêter et je me suis tourner vers la musique. Mais bref, cet arc remonte à mon service. J'ai fait de mon mieux pour le garder tel quel.»

    Selphie était étonné. Jamais elle aurait imaginé autant de son patron.

    Il ne faut vraiment pas juger quelqu'un à son apparence.

    Gabriel, lui, était concentré sur la tache de sang. Il était sûr que si elle ne provenait pas de Merald, elle appartenait alors à l'aggresseur. Un peu plus loin de celle-ci se trouvait un point rouge: une toute petite goutelette. L'homme saignait et était partit.

    Peut-être nous a-t-il entendu ou vu et a prit la fuite?
    avatar
    Gabriel Salazar
    Citoyen

    Nombre de messages : 20
    Date d'inscription : 21/04/2009

    Re: Un petit air de marchandage...

    Message par Gabriel Salazar le Lun 27 Avr - 12:53

    * Un garde impériale. Voila qui expliquait comment l'homme avait pu se procurer un arc d'une aussi belle facture. Car l'armes était élégante, et à voir la taille de la flaque de sang répandue sur le sol, elle devait avoir été meurtrière. Il ne faisait aucun doute que cet homme était un très bon garde en son temps. Plus loin, une autre goutte. Forcément, l'agresseur ayant été blessé, peut être gravement, a pris la fuite et aura laissé cette signature. Salazar ne put retenir un sourire *

    " Merci mon ami. Avec votre intervention, vous venez peut être de m'épargner des mois de travail. Je vais revenir vous aider à ranger tout ça, mais il faut que j'essaie de ne pas perdre sa trace. "

    * Le mercenaire sortit alors de la boutique, suivant les goutes de sang qui lui montraient un chemin dans les ruelles. Il s'interrogeait. Était ce bien Hector ? L'homme avait reconnu la photo, mais peut être avait-il mal vu ? Gabriel sentait que quelque chose ne tournait pas rond. Et il avait cette désagréable sensation d'être surveillé, suivi... Il releva la tête, semblant chercher quelque chose. Les gouttes de sang semblaient le mener dans un vieil immeuble abandonné. L'endroit parfais pour se cache ou... monter une embuscade à un chasseur de primes qui vous filerai au train... *
    avatar
    Selphie Neflim
    Citoyen

    Nombre de messages : 53
    Date d'inscription : 19/04/2009

    Re: Un petit air de marchandage...

    Message par Selphie Neflim le Mer 29 Avr - 17:27

    Les gouttelettes de sang suivaient un chemin qui pouvait être facilement repérable. Est-ce que l'homme qui avait déclenché ces attentats se serait aussi facilement fait prendre. Était-ce réelement lui? Selphie n'avait pas d'autre réels information sur cet individu mais, elle devait maintenant le retrouver à tout prix. Il s'en était prit à Merald personnellement, ce qui fesait de lui quelqu'un de potentiellement très dangereux. Qui sais s'il allait revenir lui causer du trouble?

    *Alors qu'ils avancaient au fil des gouttes d'eau, Gabriel s'immobilisa à l'avant*

    En regardant à terre, elle comprit pourquoi. Les gouttes s'arrêtèrent net.

    Mais,... comment a-t-il pu?

    Deux affirmation étaient plausible, soit il avait prit un taxi, un car d'un ami ou encore, ces gouttelettes n'étaient qu'un piège, une facon de les éloigner de lui, du but ou encore de les piéger. Selphie fut parcouru d'un frisson, elle n'osait pas se retourner, de peur de le voir, encore une fois. Elle avait peur, n'ayant rien prit pour se défendre, elle était laissé seule à soi-même. Pendant un instant, elle songa à l'arc de Merald, souhaitant qu'elle ai eu quelque chose de la sorte pour se protéger.

    -«Gabr...»
    avatar
    Gabriel Salazar
    Citoyen

    Nombre de messages : 20
    Date d'inscription : 21/04/2009

    Re: Un petit air de marchandage...

    Message par Gabriel Salazar le Jeu 30 Avr - 14:38

    * Après avoir suivi un petit parcours dans les rues de la ville, guidés par les tâches de sang laissées par le mystérieux agresseur. Gabriel sentait de plus en plus son instinct le titiller. Quelque chose n'allait décidément pas dans cette chasse... Ils finirent par arriver à un endroit où les gouttes de sang se stoppaient nettes. Il avait pris le véhicule de quelqu'un. Salazar s'agenouilla et passa ses doigt sur le sol. Du sang se colla aisément à ses doigts. Il toucha alors le pavé de la route... *

    # Bizarre... Le sang est frais, et pourtant aucun véhicule n'est passé par là récemment... Le pavé est encore frais... #

    " Selphie, fais... "
    " Gabr... "


    * Le mercenaire entendit un bruit derrière lui. Au même instant, il sentit un frisson glacé lui remonter le long de la colonne vertébrale. Il resta immobile un instant, puis fit volte-face en se relevant, tirant dans un vif mouvement le pistolet qu'il gardait toujours sur lui. Il avait laissé son fusil chez Merald... Cruelle erreur... Le canon de l'arme se retrouve pointé vers un homme, qui retiens Selphie, un couteau sous la gorge. L'homme, grand, avec une longue cicatrice sur la joue, le teint sombre et terreux, la peau presque grise, arborait un grand sourire narquois *

    " Allons, Salazar... Ça ne te ressemble pas d'emmener quelqu'un avec toi, encore moins s'il s'agit d'une jeune fille... A moins qu'il ne s'agisse d'un cadeau pour moi ? "

    * Salazar jetait à l'homme un regard plein de haine. Son visage paraissait tendu. Le bras tendu, pointant l'arme dans sa direction. Il lança d'une voix dure et froide *

    " Le seul cadeau que tu mérites, c'est l'ombre d'une prison, Hector..."

    * L'homme éclata de rire puis il fit un signe de tête. Deux autres hommes sortirent de l'ombre d'une ruelle et vinrent se placer derrière le mercenaire. Salazar leur jeta un bref coup d'oeil puis fit un signe de tête à Hector *

    " Tu sais pourquoi tu ne seras jamais un vrai criminel Hector ? T'as trop confiance en toi et t'es trop niais... Selphie, repense à Merald, c'est lui qui à voulu s'en prendre à lui. "

    * Brusquement, Salazar fit volte face et envoya un coup de coude dans la gorge d'un des deux hommes. Le combat venait de commencer. Pourvu que la jeune femme profite de ce court temps pour se dégager de la prise du criminel.*
    avatar
    Selphie Neflim
    Citoyen

    Nombre de messages : 53
    Date d'inscription : 19/04/2009

    Re: Un petit air de marchandage...

    Message par Selphie Neflim le Jeu 30 Avr - 14:59

    La poigne solide qu'avait le criminel sur elle l'empêchait de s'enfuir, elle ne pouvait que se tortiller. Selphie devait faire attention à l'arme qui était braquée sur sa gorge, un simple faux mouvement et elle pouvait dire adieux à sa trachée. Devant elle, le combat entre Gabriel et deux autres hommes avait éclaté. Le mercenaire se débrouillait avec tant bien que mal sans son fusil.

    «...Selphie, repense à Merald, c'est lui qui à voulu s'en prendre à lui.»

    Cette phrase vint lui dégoutter. Elle se trouvait, effectivement, en possession de l'homme qu'elle devait détester le plus au monde après son chirurgien. Il faut le dire, Selphie s'est faite arracher ses ailes étant encore jeune.

    Si j'avais encore... j'aurais pu lui envoyer un coup de... je ne me serais pas faite prendre si facilement

    Seulement à y penser, Selphie n'arrivait pas à pronomcer le mot «aile». Ce fut un mot qui existait dans son vocabulaire mais, de cela il y a très longtemps.

    C'est pas juste, je dois penser à quelque chose pour m'en sortir.

    Hector lui tenait la tête bien haute pour qu'elle regarde le combat entre Gabriel et les deux autres hommes. Cette partie de son corps était sur de ne pas bouger, elle pensa alors à ce quoi d'autre elle pourrait faire. Soudain, elle sentit sur sa cuisse l'autre main d'Hector. Ce dernier émit un petit rire sadique alors que Gabriel se fit mettre un coup de poigt dans l'estomac par l'un de ses hommes de main. C'était douloureux pour Selphie à voir.

    Que...compte-t-il faire?!

    La main commenca à bouger et à prendre les rondeurs de son corps. Selphie se dit que c'était peut-être là le moment de tenter son évasion. Si son aggresseur pensait à autre chose alors elle allait utiliser cela à son avantage. Elle connaissait bien le point faible d'hector, comme celui de tous les garcons ayant atteint un certain âge. Lorsqu'elle le pourrait elle lui balancera un coup de coude à cet endroit.
    avatar
    Gabriel Salazar
    Citoyen

    Nombre de messages : 20
    Date d'inscription : 21/04/2009

    Re: Un petit air de marchandage...

    Message par Gabriel Salazar le Jeu 30 Avr - 15:23

    * Le mercenaire venait de prendre un sacré coup dans le ventre. Il s'effondra à genou , légèrement sonné. Mais reprenant vite ses esprits, il releva la tête vers Hector, un léger filet de sang coulant à ses lèvres. Il vit les mains baladeuses du brigands se poser sur le corps de la jeune femme. Salazar sentit son corps s'embraser d'un feu imaginaire. Il n'avait que rarement ressenti cette sensation *

    "Vire tes sales pattes de là, Hector ! Tu va me le payer très chers ! "

    * Appuyés sur un genou, il posa une main au sol puisse fit soudain pivoter sur le côté. Sa jambe tendue vint faucher l'un des deux hommes de main qui s'effondre lourdement au sol. Gabriel le frappa alors du tranchant de la main à la gorge, au niveau de la carotide. L'homme se mit alors à convulser, en portant sa main à sa gorge. On avait entendu un craquement bref lorsqu'il avait porté son coup. Le second contempla un instant son compère s'agiter au sol, en train d'asphyxier. Salazar en profite alors pour bondir, lui enfonce l'épaule dans le ventre et le repoussant contre le mur. L'homme avait été sonné par le coup d'épaule. Il attrapa alors le mercenaire par le bras, en essayant de se débattre. Tandis que le premier homme gisait au sol, Salazar était aux prises avec le deuxième malfrats. Durant l'affrontement, il croisait le regard horrifié de Selphie *

    " Tu n'as pas à avoir peur de lui ! Ce n'est qu'un lâche, oppose toi, ne te laisses pas faire par ce vicelard ! "

    Contenu sponsorisé

    Re: Un petit air de marchandage...

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 21 Sep - 13:17