La Nouvelle Ekoï : L'Hégémonie des machines (V3 d'Ekoï)

L’essentiel du jeu

Lancé de dés




    les premiers réels ennuis

    Partagez
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3266
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: les premiers réels ennuis

    Message par Svenhyr Zohokan le Ven 21 Oct - 17:21

    Euh, ça dépend de l'état dans lequel vous voulez la retrouver. Personnellement, je ne ferais confiance à aucun d'entre nous pour de la mécanique. Je comprends déjà à peine le fonctionnement d'un moteur de voiture, alors une machine complexe, on risque de faire plus de mal que de bien.

    *Toucher à la mécanique n'était pas une bonne idée pour lui. Cherchant toujours à aller vite, il était certain de faire les choses pointues mal, et tout ce qui demandait de la patience à l'ouvrage était exclu. Quant à Sighild, il doutait qu'elle eusse la moindre envie de donner un coup de main.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Rodschrek Nakaam
    Vétéran

    Nombre de messages : 4076
    Age : 29
    Date d'inscription : 29/08/2008

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Membre actif
    Notoriété:

    Re: les premiers réels ennuis

    Message par Rodschrek Nakaam le Lun 24 Oct - 11:07

    Eh,eh c'est soit ça, soit il vous faudra trouver à trois quoi faire pour réparer vos conneries. D'autant plus que Rödschrek a des dettes par rapport à moi. Mais je sais quoi lui demander à lui.

    *Une sirène se fit entendre, et des lumières rouges se mirent à clignoter. Le cavalier lâcha un grognement.
    ça se corse à l'est.

    Il partit en courant, fit apparaître de courtes ailes mécaniques dans son dos et se servit de leurs petits réacteurs pour aller plus vite, laissant tomber complètement Sven.*
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3266
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: les premiers réels ennuis

    Message par Svenhyr Zohokan le Lun 24 Oct - 14:30

    #Bon, il est temps de quitter cet endroit.#

    *Sven attendit que la Cavalier fusse hors de vue pour reprendre sa course initiale. Il parcourut autant de distance que possible, démultipliant ses sens pour trouver une sortie, un indice sur ce qu'il se passait, et un moyen de s'échapper d'ici. Tant que la Cavalier reportait son attention ailleurs, il fallait en profiter, cette occasion ne se présenterai pas deux fois. C'était d'ailleurs impressionnant de voir comme il pouvait repousser ses limites physiques. Ce monde avait un certain nombre d'avantages. Il n'avait plus qu'à prier pour que cela serve.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Rodschrek Nakaam
    Vétéran

    Nombre de messages : 4076
    Age : 29
    Date d'inscription : 29/08/2008

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Membre actif
    Notoriété:

    Re: les premiers réels ennuis

    Message par Rodschrek Nakaam le Lun 24 Oct - 22:47

    *Il lui fut très facile de retrouver la sortie. En fait absolument rien ne le dissuada ni ne l'empêcha de rejoindre la faille. Certaines machines semblèrent bien se retourner pour le regarder un peu, mais aucune ne lui barra la route, et toutes retournèrent à leurs activités respectives. C'était d'une simplicité déconcertante. Le cavalier n'avait pas réellement à les surveiller (même s'il gardait un œil sur eux à travers ses machines malgré tout). En effet, il disposait de la chimère de Rödschrek. Et ce dernier ne pouvait pas s'éloigner de Maïtaga. C'était humainement impossible.*
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3266
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: les premiers réels ennuis

    Message par Svenhyr Zohokan le Mer 26 Oct - 13:03

    *La sortie était trouvée, et les machines ne semblaient pas chercher à le bloquer, quoi qu'il fasse. Ceci étant, il se sentait constamment surveillé avec ce grouillement de machines. Si elles ne l'empêchaient pas de quitter les lieux, elles pouvaient malgré tout donner l'alerte, et rameuter le Cavalier. Et bizarrement, il avait la certitude que l'affronter était tout, sauf une bonne idée.

    Il fit demi-tour et revint à la rencontre de Rödschrek et Sighild. Il leur raconta ce qu'il venait de se produire, dans les détails, ainsi que ses observations et le problème de la capture de Maïtaga. Il espérait qu'ils auraient des idées, car lui séchait un peu. Cette prison ouverte ne leur permettait aucun échappatoire.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Rodschrek Nakaam
    Vétéran

    Nombre de messages : 4076
    Age : 29
    Date d'inscription : 29/08/2008

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Membre actif
    Notoriété:

    Re: les premiers réels ennuis

    Message par Rodschrek Nakaam le Jeu 27 Oct - 10:18

    *Durant son absence, Sighild et Rödschrek avaient été emmenés dans une chambre aménagée pour le groupe au 3 ème étage du bâtiment. La créature, ressemblant grossièrement à un woold de bas de gamme escorta Sven à son arrivée, après s'être présenté poliment à lui sous le nom de Lihaï. Une fois arrivé là haut, il s'éloigna, leur expliquant qu'il les laisser pour préserver leur intimité.

    La chambre était plutôt spacieuse, un lit était placé à part, il n'était du coup pas difficile de comprendre qu'il avait été placé là pour Rödschrek. Une grande baie vitrée montrait une vue générale de la ville arrière, assiégée par des créatures de tous types.

    Rödschrek était adossé à l'un des murs et salua Sven avant de se poster devant la fenêtre.*


    'Faut l’écouter je t'ai dit, et ne rien tenter de stupide.

    C'est un cavalier de l'effroi, un des grands seigneurs de l'Astral.
    Une armée entière n'en viendrait pas à bout. Dans l'astral ils sont l'équilibre, et j'ai eu la chance de connaître celui-ci autrefois.
    Il sait qu'il n'a aucun intérêt à me tuer à cause de ce que je suis. Un futur monstre peut être pire que lui.
    Nous sommes une menace à ne pas prendre à la légère.
    Si nous tentons des actions hostiles, il vous tuera et s'arrangera pour me garder en stase afin que je ne meures pas, jusqu'à ce qu'il ait lui aussi le moyen de me jeter dans le néant. Et il risquera de sortir dans le physique pour récupérer ce moyen.

    Hors un cavalier dans le physique est une abomination. Qu'adviendrait-il d'Ekoï, si une armée aussi puissante que celle des Ekoïs apparaissait de nulle part détruisant tout sur son passage, et utilisant les cadavres pour fabriquer d'autres machines?

    Pourtant dans notre malheur, nous avons plusieurs paramètres à notre avantage.

    Sighild, tu es une guerrière chevronnée, et tu as un caractère très similaire à Fura, sans compter ta force physique similaire à la sienne. Tu as moyen de sympatiser avec lui en réveillant son goût pour l'art du combat noble.

    Sven tu es quelqu'un d'assez avenant, le genre de gars qui a de quoi occuper un esprit lassé. Et on a en face de nous le tableau d'une guerre acharnée qui semble le gêner.

    Moi j'ai la capacité à lui rendre le droit de parler avec sa dragonne. C'est une promesse que je lui ai faite il y a longtemps et qu'il attend avec impatience. Il ne faut pas que je sois tué, il joue donc de patience plus que de coutume...

    Je pense... qu'on a été attiré ici, non pas car il veut sortir. Mais car il a besoin de nous.
    Il va falloir jouer le jeu et essayer de trouver ce-dont il a réellement besoin. Pour gagner cette guerre par exemple.

    Oh et avant que vous ne me disiez que nous ne sommes que trois.
    N'oubliez pas que j'ai été roi. Et que j'ai de grands pouvoirs dans l'astral moi aussi.

    *Il se tourna et les observa avec un sourire assez malsain aux lèvres. Alors qu'il parlait, un symbole se dessina sous son œil machinique, une sorte de tatouage d'origine magique.*

    Cela fait tellement longtemps que je n'ai pas pu... les appeler...

    *Il s'arrêta là, semblant se rendre compte qu'il parlait avec trop d'élan et s'inclina en signe d'excuse.*

    Je suis désolé. Mes pouvoirs sont issus de... zones de ce type, et j'ai tendance à me laisser parfois un peu griser par la puissance qui s'en dégage. Mais je me maîtrise!
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3266
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: les premiers réels ennuis

    Message par Svenhyr Zohokan le Mer 2 Nov - 14:14

    *A peine arrivé, Sven eut droit au long discours de Rödschrek. Chacune de ces paroles confirmait ce qu'il pensait déjà de ces lieux et du Cavalier. Il était d'une puissance incommensurable, au moins du fait de son armée, et sans doute de ses capacités personnelles. Et dans le même temps, il était aussi faillible qu'un humain, un humain emprunt de folie, certes, mais ni plus ni moins qu'un mortel. ils n'avaient pas affaire à un dieu.

    Ceci étant, il fallait prendre en compte son armée. Le drow ignorait encore les terribles capacités de cet Arresky, mais il ne doutait pas que son armée de machine avait de quoi concurrencer la puissance des Ekoïs. Et en cette période de paix, malgré les étranges événements qui survenaient de plus en plus souvent, il doutait que quiconque fusse capable de faire face à un assaut de cette envergure.

    Rödschrek parlait de la mort et du néant comme s'il ne les craignait pas, pourtant, il avait la certitude qu'en vérité, il était terrifié. Malgré les idées divergentes qu'il avait envers lui, il le respectait au moins pour cette ténacité peu commune.*


    J'ai déjà entamé le dialogue. A priori, il veut qu'on lui rende un service et il nous laisse partir. Si je comprends bien ce qu'il attends de toi c'est justement le lien avec sa dragonne, même si je ne suis pas certain que ce soit une bonne idée. De notre côté, il veut qu'on répare sa machine. Je vois difficilement comment faire, ni Sighild ni moi n'avons de notions de mécanique, alors des machines, on peut rêver.

    Il nous a joliment coincé. Les sorties sont à peine gardées, on pourrait concrètement s'échapper et sceller la failler sans problèmes. Le hic, c'est qu'il détient Maïtaga. Et aussi que ses milliers de machines peuvent rapidement nous mettre en pièce s'ils en donnent l'ordre, il suffit de voir ce qu'elle font avec le métal.

    Je suis un peu à court de solutions là.


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Rodschrek Nakaam
    Vétéran

    Nombre de messages : 4076
    Age : 29
    Date d'inscription : 29/08/2008

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Membre actif
    Notoriété:

    Re: les premiers réels ennuis

    Message par Rodschrek Nakaam le Mer 2 Nov - 15:26

    Eh bien... Pour son lien je pense au contraire que ce serait bien. Lui rendre son lien lui rendrait son âme, et le poids de l'âme est un vrai fardeau quand on en a pas l'habitude...

    *Il s'arrêta un moment et s'assit par terre avant de lâcher encore un de ses habituels soupirs.*

    ça l'affaiblira mais ça le contentera assez et ça l'occupera assez pour qu'on ait pas à s'occuper de lui. Et il a l'avantage de pouvoir maîtriser la Bête, ce sera une sorte de stabilité pour elle, et je lui dois beaucoup. J'ai commis de grosses erreurs par le passé en les séparant. J'ai agit sous la contrainte mais ça n'en reste pas moins un crime, à l'époque ils ne le méritaient pas. On ne choisit pas sa nature. Quand on naît monstre, on est considéré comme criminel par défaut. J'ai agît en lâche, et lui au contraire a agît en homme mure. Il aurait pu me torturer ou me détruire pour se venger. Au lieu de ça il attend calmement, et me répète sans cesse que l'ordre venait de mon maître et que c'était lui la gangrène de l'histoire.

    *Il soupira de nouveau.*

    Je sais qu'il traite bien Maïtaga, je peux continuer à communiquer avec lui et il va bien. Il a peur, mais ça c'est normal.

    Et pour sa machine... comme je vous l'ai dit je ne suis pas certain que ce soit réellement un ordre. Je veux dire... il n'est pas du genre à ordonner des choses impossibles, il attend autre chose. As-tu essayé de négocier avec lui? De voir si lui rendre un autre service en échange ne le comblerait pas?

    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3266
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: les premiers réels ennuis

    Message par Svenhyr Zohokan le Jeu 3 Nov - 14:29

    *Sven écouta distraitement le nouveau discours de Rödschrek. Sa tendance à trop parler l'agaçait un peu, ils n'avaient pas franchement le temps, et les informations qu'il donnait étaient secondaires.*

    Écoutes Rod - tu permets que je t'appelle rod ? - tu ne pouvais pas simplement dire, : si en fait ce sera le mieux parce qu'il pourront se maîtriser mutuellement, Maïtaga va bien, rétablir le lien va l'occuper assez pour qu'on se fasse la malle, et voyez à négocier pour les "services rendus" ? C'est pas méchant, hein, mais je sais pas si tu réalise que j'ai pas compris la moitié de ce que tu viens de me sortir. Je suis pas dans ta tête. Reste factuel, on parlera du reste quand on aura le temps.

    Bref, pour ce qu'est des négociations, à voir, il n'a pas l'air super enchanté de changer d'avis, mais bon, on peut tenter le coup. Il faut pouvoir partir avec Maïtaga sous le bras.


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Rodschrek Nakaam
    Vétéran

    Nombre de messages : 4076
    Age : 29
    Date d'inscription : 29/08/2008

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Membre actif
    Notoriété:

    Re: les premiers réels ennuis

    Message par Rodschrek Nakaam le Jeu 3 Nov - 17:09

    *Le drow ne s'attendait tellement pas à ce comportement qu'il en fut complètement désemparé. Il réalisait de plus pour la première fois qu'il n'était pas le seul à ne pas les comprendre, ils ne le comprenaient pas non plus. Ses oreilles se baissèrent il se mordit la lèvre, et fit une fixette sur la manière raccourcie dont l'avait appelé Sven, mais aussi par ses dires assez "percutants"*

    Je... je... je suis navré... Euh... je ferais plus attention.

    *On lui reprochait chez les Zohokans de ne pas parler assez, voilà maintenant qu'on lui reprochait de parler trop, il n'en revenait pas.*


    Al... uhm... alors en restant factuel, ... il est dans notre camp on a pas à fuir. 'faut juste pas faire d'erreur diplomatique.
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3266
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: les premiers réels ennuis

    Message par Svenhyr Zohokan le Ven 4 Nov - 14:24

    Okay. C'est vrai que s'il avait voulu nous démonter, ce serait déjà fait. Par contre, l'optique de ne pas fuir me dérange un peu. A part casser une autre de ces machines, quelles sont les "erreurs diplomatiques" à ne pas commettre ? J'ai vu qu'il ne fallait pas trop lui parler de fura. ça le met dans un état... cromagnon. Tu sais s'il y en a d'autres ?

    *Sven avait compris que la fuite ou le passage en force n'était pas envisageable. La négociation lui paraissait ardue, du simple fait qu'il n'était pas en position de marchander, n'ayant concrètement rien à offrir. il pouvait jouer sur l'ego du Cavalier et tâcher de gagner un pari, mais là encore, il n'avait aucune certitude de gagner, et encore moins que le "hôte" ne soit pas un fieffé mauvais joueur.

    il suivait donc la procédure diplomatique de base : première étape, connaître les tabous. Deuxième étape, connaître les centres d'intérêts communs et potentiellement exploitables. il avait déjà un bref aperçu avec le discours de Rôdschrek, mais il lui faudrait sans doute répéter certains détails, ces derniers s'étant perdus dans le reste.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Rodschrek Nakaam
    Vétéran

    Nombre de messages : 4076
    Age : 29
    Date d'inscription : 29/08/2008

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Membre actif
    Notoriété:

    Re: les premiers réels ennuis

    Message par Rodschrek Nakaam le Ven 4 Nov - 14:31

    Pas parler de ses origines non plus. Son peuple a ... eu des problèmes aussi.

    *Il se racla la gorge et sembla réfléchir un moment.*


    Comme je l'ai dit tout à l'heure ses machines semblent devoir combattre pour avoir le droit de rester ici. Je pense qu'on peut y faire quelque chose, on peut creuser par là.
    Et si on arrivait à lui assurer un petit coin de paix, non seulement on pourrait repartir, mais il nous serait redevable.
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3266
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: les premiers réels ennuis

    Message par Svenhyr Zohokan le Mar 8 Nov - 13:12

    *L'idée était bonne. Un prêté pour un rendu, deux "services" d'une valeur à peu près équivalente. Si ce n'était plus.*

    Reste à savoir où trouver ce "coin de paradis". On n'est pas très familiers de l'Astral, on en revient toujours au même problème. C'est encore une idée dont tu vas devoir te préoccuper seul, j'en ai peur. A moins que tu aie une piste à nous fournir.


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Rodschrek Nakaam
    Vétéran

    Nombre de messages : 4076
    Age : 29
    Date d'inscription : 29/08/2008

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Membre actif
    Notoriété:

    Re: les premiers réels ennuis

    Message par Rodschrek Nakaam le Mer 9 Nov - 14:57

    En fait le problème n'est pas de savoir où, mais comment le récupérer dans l'astral. Il ne bougera pas d'ici. Il a tout ce-dont il semble avoir besoin et dispose même d'une vue sur la sortie, sans pour autant, pour une raison que j'ignore pouvoir sortir. C'est ici qu'il veut s'installer nous allons l'y aider.

    *Le drow se leva, emprunta la porte de sortie avant de se retourner et faire signe aux autres de le suivre.*

    Puis-je avoir pour une fois votre confiance, sans que vous ne choisissiez systématiquement de faire l'inverse de ce que je vous demande?

    *Face au manque de réponse le drow se retourna et reparti.*


    Bon bah on pourra rester en vie plus longtemps....

    *Il soupira et commença à incanter. Un corbeau sorti d'un des murs, comme s'il était passé au travers, et il se posa sur son épaule. Le drow s'arrêta, ferma les yeux quelques instants et posa la main sur sa tête.*

    Montres moi ce que tu as vu.

    *Il resta un moment immobile, puis rouvrit les yeux visiblement effaré.*


    Oh... le camp d'en face est un autre cavalier. L'avantage au moins est que je connais ses positions, mes corbeaux sillonnent la zone et me renvoient leurs informations.

    *Il tenta de se repérer de mémoire à travers les couloirs et s'arrêta finalement face à une grosse double-porte. Il posa la main dessus, hésita un moment.*


    Tu te caches mon ami...

    *Il l'ouvrit et avança, la tête levée vers ce qui se trouvait au fond de la salle. Ils semblaient siéger au milieu d'une grands place de cathédrale, et l'hôtel était un arbre de câbles et d'écrans s'élevant jusqu'au plafond, et grésillant tristement. Le drow plia le genou, comme s'il s'agenouillait face à un roi à qui il demandait audience. Il demanda tout bas aux autres de faire de même.*


    Arres, je te propose un marché, montres-toi.

    *Des câbles sortirent l'homme, attaché à sa machine par la colonne vertébrale. Ainsi Torse nu, la cicatrice qui avait coûté sa mort était bien voyante, entourant tout son tronc comme s'il avait été coupé en deux. Les câbles de son dos se détachèrent, lui permettant de sortir complètement du tronc de lianes électriques qui soutenaient l’édifice. A son visage on aurait dit qu'il venait de pleurer. Il s'arrêta devant les nouveaux venus, les regardant d'un air vague, entamant d'une voix lente :*

    J'espère que vous avez une bonne raison pour me déranger maintenant.

    *Le drow acquieça.*

    Je sais que Tendïa dite la première est à tes portes. Je t'aide si tu les libère.

    *Le cavalier sembla réfléchir.*


    Cette remarque vient-elle de toi ou d'eux? Tu sembles sous leurs ordres, cela devrait être l'inverse, tu es devenu faible.

    *Rödschrek se mordit la lèvre.*

    Cette réflexion vient de moi, je souhaite simplement qu'ils puissent partir tranquilles je leur ai assez causé de problèmes comme ça. Je peux t'aider, et...

    Stop! tais-toi. Ils t'aideront. Tu pue la peur à plein nez, et cela n'est pas de mon fait. Je sais que tu seras beaucoup plus confiant et donc efficace s'ils te suivent. Où plutôt, s'ils sont utiles, et plus obéissants qu'à présent.

    *Arres les détaillait assez méchamment à présent, n'appréciant pas qu'une demande rendu à un seigneur de l'astral soit faite sans courber l'échine.*


    Apprends leur à connaître leurs rangs dans ce monde, forme les un peu, et présente les moi lorsqu'ils seront prêts.
    Je vous fournirais vivres, armes, et toutes les informations qu'il vous faudra, lorsque j'aurais une réelle idée de leur capacités.
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3266
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: les premiers réels ennuis

    Message par Svenhyr Zohokan le Sam 12 Nov - 21:28

    *Sven et Sighild se contentèrent de "subir" sans un mot ce qu'il se passa. N'étant pas encore très au fait des grades qui faisaient l'astral, n'ayant d'ailleurs même pas conscience que ces grades existaient, ils eurent du mal à saisir les reproches qui leur étaient faits. Effectivement, il faudrait qu'ils aient une discussion avec le drow. Même s'ils étaient dans un univers parallèle, le respect de la hiérarchie restait un bon point pour lier des dialogues diplomatiques.

    Sven tiqua sur la cicatrice du Cavalier, qu'il n'avait pas vue auparavant, mais une petite tape derrière la tête de la part de Sighild l'empêcha de trop fixer la blessure. Ils attendirent calmement que la discussion termine, et elle fut assez courte. Sighild n'appréciait pas d'être traitée en dehors de son rang "normal", dans une relation diplomatique, à plus forte raison qu'elle voyait plus les événements comme un enlèvement que comme une procédure d'ambassade.

    Un peu sur les nerfs, elle attendit que le Cavalier aie mit les voiles pour venir à Rôdschrek, et adopta malgré elle une attitude qui donnait raison à cet Arresky : *


    Bon, donc on va faire simple, tu nous dit exactement ce qu'il se passe ici, quel est le rôle qu'on doit jouer, et pourquoi notre très cher "ravisseur" a décidé de nous traiter comme des merdes.


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Rodschrek Nakaam
    Vétéran

    Nombre de messages : 4076
    Age : 29
    Date d'inscription : 29/08/2008

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Membre actif
    Notoriété:

    Re: les premiers réels ennuis

    Message par Rodschrek Nakaam le Sam 12 Nov - 22:49

    *Le drow soupira et s'assit à même le sol.*

    Franchement s'il vous traitait comme des merdes comme tu dis, tu le saurais, crois moi.

    Je vous l'ai dit pourtant en arrivant. Ici la situation est inversée par rapport à d'habitude...

    Mmm... ça va encore pas vous plaire ça non plus.

    *Il passa la main sur son visage.*

    Je... vais essayer de vous expliquer, mais... enfin... j'ai encore un peu de mal, alors essayez de me dire si... vous ne comprenez pas ou si... enfin... bref. Ne vous énervez pas tout de suite .

    *Il soupira de nouveau.*


    Ici vos statuts physique n'ont pas cours. Je veux dire, l'astral est une dimension parrallèle, on ignore qui est qui dans le physique. Mettez un roi d'une contrée inconnue face à une famille royale d'Imvar, et il se retrouve sous tutelle dans...
    uhm uhm...

    *Il se désigna lui même*

    Enfin vous saisissez un peu j'espère.
    ...

    Un vivant normal plongé dans l'astral n'a aucun statut, aucune voix. Et se retrouver face à un cavalier alors qu'on est moins que zéro est plutôt déconseillé. C'est comme si un mendiant se présentait dans une salle du trône...

    Heureusement pour vous, j'ai un très haut statut dans l'astral. Je ne suis pas un seigneur, mais je suis un général assez reconnu, et ce cavalier a été par le passé tantôt mon maître d'arme, tantôt un soldat sous mes ordres dans le physique. Alors mon statut combiné à... notre relation, vous donne le droit d'avoir une voix ainsi qu'une mise à l'essai pour faire vos preuves et vous donner un titre de base en relation avec vos capacités.


    *Il s'arrêta un moment, se mordant la lèvre et reprit. A sa manière de faire, il essayait vraiment de tout faire passer en douceur, et utilisait toute sa concentration pour leur expliquer le mieux possible en les contrariant un minimum.*


    D'où, sa réflexion. Selon la logique de l'astral je suis largement au dessus de vous. Mais j'ai juré d'obéir à Luderik et par la même à vous, et la voix est plus importante que le reste. Du moins... ça l'était dans mon pays et ça l'est ici, même si je suis conscient que ça n'existe pas... chez vous. J'y suis accroché. Je n'ai jamais souhaité me placer au dessus de vous ni vous faire défaut, simplement être écouté lorsqu'il le faut.

    *Il s'arrêta.*

    Et maintenant si vous me disiez ce que vous avez besoin de savoir ou mal compris maintenant qu'on est lancé? Peut être que ça me permettrait aussi de... de paraître moins fou ou moins stupide à vos yeux au moins...
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3266
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: les premiers réels ennuis

    Message par Svenhyr Zohokan le Dim 13 Nov - 13:01

    *Sighild aurait voulu répliquer lorsque la comparaison des mendiants vint sur le tapis. Même si elle n'aimait pas particulièrement son statut et celui de sa famille, elle tenait tout de même à le faire respecter. Une habitude plus qu'une ambition, en somme. Mais Sven la dissuada d'une discrète tape sur l'arrière train, qui permit à la harangue enflammée de se changer en regard assassin vers son compagnon. Elle ne dit donc rien du tout, même une fois fini, ce qui laissa parfaitement le champ libre pour analyser les choses et parler librement.*

    Je vois. En somme, nous sommes des étrangers, dans un pays étranger, sans la moindre relation diplomatique existante puisque les deux pays s'ignorent. Ce Mr Arresky est le seigneur de ce domaine, et toi-même tu as été seigneur d'un plus grand domaine dans ce même pays. Je dis pas que c'est exactement ça mais a priori c'est l'idée.

    Du coup on a frisé l'incident diplomatique là, mais bon, passons, ce qui est fait est fait. Par contre, je t'avoue qu'on se sent plus comme des prisonniers de guerre que comme des hôtes, même mendiants, ça donne pas franchement envie de courber l'échine. 'fin on fera avec.

    Coup de bol donc, on tombe dans une guerre que j'ai pas bien compris ce qu'il se passait. Du coup, si t'as quelques détails sur ce qu'il se passe, je suis pour. Et puis ça nous donnera toujours une solution de s'échapper d'ici.


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Rodschrek Nakaam
    Vétéran

    Nombre de messages : 4076
    Age : 29
    Date d'inscription : 29/08/2008

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Membre actif
    Notoriété:

    Re: les premiers réels ennuis

    Message par Rodschrek Nakaam le Lun 14 Nov - 5:45

    J'ai été une sorte de général assez réputé, attaché uniquement à certaines valeurs et non à un pays, ce qui fait que les seigneurs des territoires tentent de m'embaucher, un mercenaire amélioré en somme.

    Quand à notre condition, nous ne sommes pas enfermé, il nous a donné une chambre, ce-dont il n'était pas obligé, et elle ne se limite pas à une simple cellule mais à des lits assez douillets pour chaque personne. On a du chauffage si besoin, des vivres et un domestique, un paysans lui serait plutôt dans un entrepôt ou une grange, là où il a sa place.
    Je trouve au contraire qu'il se donne du mal pour vous convenir malgré le fait que vous n'ayez aucun statut.

    Quand à cette guerre je n'en sais pas assez pour le moment pour vous affirmer quoi que ce soit. Il faut que j'en apprenne plus, et il a dit qu'il allait me donner les informations. Tout ce que je sais c'est que pour l'heure je dois prouver que vous pouvez m'assister sans me gêner, afin qu'il vous livre des informations à vous aussi.

    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3266
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: les premiers réels ennuis

    Message par Svenhyr Zohokan le Lun 14 Nov - 15:09

    *Ils écoutèrent calmement les explications de Rödschrek. Sighild avait abandonné l'idée d'intervenir tant Sven tâchait discrètement de la faire taire. Elle se contenta donc de suivre ce qu'il se passait, les bras croisé. Sven, pour sa part, analysait les paroles du drow. A priori, la notion de prison dorée ne lui était pas vraiment familière. pour le drow, être emprisonné dans du fumier ou dans un palace restait un enfermement, quelle que soit la forme. Ceci étant, les efforts qu'il mettait en place signifiaient une chose : il avait besoin d'eux. S'ils avaient été ainsi "invités", ce n'était pas uniquement parce qu'ils avaient cassé sa poupée préférée.

    Quand le sujet de la guerre vint enfin sur le tapis, Sven fit une petite grimace entre l'amusement et une colère feinte, mais attendit qu'il finisse pour répondre, histoire de ne pas sortir de nouvelles boulettes.*


    C'est pas beau d'mentir. Moi je pense que tu sais très bien ce qu'il y a "en face". Tu parlais à Arresky d'une Talia ou quelque chose du genre, la "première". Qu'est-ce que tu sais d'elle ? Et de son armée ?

    *Ce n'était pas le ton du reproche, loin s'en faut. En fait c'était plus sur le ton du rire que d'autre chose, Un brin sarcastique certes, mais malgré tout sur le ton de l'humour. Il n'avait rien à gagner à se le mettre à dos, mais ce n'était pas toujours facile de prendre des pincettes.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Rodschrek Nakaam
    Vétéran

    Nombre de messages : 4076
    Age : 29
    Date d'inscription : 29/08/2008

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Membre actif
    Notoriété:

    Re: les premiers réels ennuis

    Message par Rodschrek Nakaam le Lun 14 Nov - 15:27

    C'est Tendia aussi appelée "La première". Mais je n'ai pas menti en vous disant que je n'avais pas assez d'informations. Tout ce que je connais d'elle viennent des rumeurs et des livres anciens. On l'appelle la première car elle est la première cavalière à être née. Étant ancienne, les marques de la mort sont très visibles sur son corps, en particulier sur son visage quelle cache derrière des cheveux denses. Elle l'a perdu au moment de sa mort à présent elle n'a plus qu'un trou béant armée de dents à la place du reste.

    Pour le reste, de ce que j'ai compris c'est une guerre de position entre les deux cavaliers et les autochtones, du moins c'est ce que mes corbeaux m'ont ramené. Je connais une partie de la position des troupes des deux béligérents ainsi que l'emplacement de deux tribus du coin. Le problème c'est que je ne sais pas ce que valent leurs unités, et toutes mes conclusions sont approximatives. J'ai besoin d'en savoir plus.

    *Comme pour répondre à son appel, la porte de la salle s'ouvrit, faisant rentrer une machine aux traits bien connus. Max semblait avoir reconstitué MAGGI. Celle ci rentra, et ayant visiblement un module de reconnaissance fraichement posé, elle resta un moment à observer le petit couple, avant de préférer faire tout le contour de la salle pour les esquiver et tendre coup et bras pour remettre un badge à Rod, tout en restant un maximum hors de portée. La machine était assez drôle à voir, elle semblait stressée. Elle fila d'ailleurs dès que celui-ci le récupéra. Il pencha la tête et lu dessus l'inscription :*


    Salle d'entrainement.
    Attends, c'est où?

    *On entendit les cliquetis des déplacements de la machine, elle passa sa caméra-tête au travers de la porte et leur indiqua de la suivre.*
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3266
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: les premiers réels ennuis

    Message par Svenhyr Zohokan le Lun 14 Nov - 17:00

    *Cavaliers. Autochtones. Classique, finalement. Ils avaient affaire à une dispute de territoires entre deux puissances, et se trouvaient face aux locaux qui ne voyaient pas cette invasion d'un bonne œil. S'ensuivait un affrontement à trois fronts.

    Le hic, c'était qu'au vu de la puissance d'Arresky, il y avait fort à penser que la Cavalière en face était du même acabit. Ou pire, puisqu'elle était ancienne. Autant dire que sa rencontre serait inéluctablement fatale, car elle serait sans doute moins douce avec des ennemis avérés que des voyageurs dans une forêt vierge ayant frappé à la mauvaise porte. Quant aux autochtones. Eh bien, il y avait de fortes chances qu'ils y restent, ou du moins se trouvent obligés de se soumettre.

    Svenhyr aurait voulu parler de ces détails à Rödschrek lorsque qu'une machine à l'aspect familier entra dans la salle. Son attitude fut d'ailleurs assez amusante à voir. Bizarrement, elle semblait bien plus expressive que la plupart des machines d'Ekoï, même en comptant les dernières sorties en matière d'expression faciale. Il eut même quelques remords de se dire qu'il avait bousillé un truc aussi sympa.

    Sighild aussi fut amusée par l'attitude de la petite chose, et oublia par la même occasion la colère issue du manque envers son rang. De plus, comme souvent lorsqu'elle était avec Sven, elle se disait qu'il valait mieux subir les choses pour l'instant, plutôt que de les aggraver.

    Sven continua sur sa lancée, avec une nouvelle pointe d'amusement :*


    Bon, eh ben je crois qu'on est attendu. On doit t'appeler comment. Seigneur, maître, mon-dieu-qui-luit-dans-les-cieux ?

    *C'était évidemment une moquerie gratuite et sans la moindre mesquinerie, mais la question conservait un sens, à savoir les appellations de ce monde. Pour la première fois de sa vie, il regrettait de ne pas être plus renseigné sur l'Astral et son fonctionnement. Il y remédierai en rentrant à Imvar, des cours s'imposaient.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Rodschrek Nakaam
    Vétéran

    Nombre de messages : 4076
    Age : 29
    Date d'inscription : 29/08/2008

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Membre actif
    Notoriété:

    Re: les premiers réels ennuis

    Message par Rodschrek Nakaam le Lun 14 Nov - 17:29

    *La machine était en train de se gratter des puces électroniques lorsqu'ils la rejoignirent. Rödschrek avait un sourire aux lèvres assez narquois, à cause de l'expression "dieu qui lui dans les cieux".*

    Évites de me donner de mauvaises idées, eh,eh.
    Appelez tous les hauts gradés sire, c'est assez passe partout et ça a l'avantage de quasiment tout le temps fonctionner, ce qui est bien pratique quand on ne connait pas le rang exact d'un tel ou d'un tel.

    En ce qui me concerne, restez en à Rödschrek, et à sire lorsque nous serons en publique. On me confiera surement des hommes, il faut donc conserver les appellations.

    *Il suivait la machine qui les faisait avancer toute guillerette, visiblement fière de s'être vu confier un rôle de guide.*

    Dire qu'à l'époque je te prenais pour un golem magique... c'est assez marrant.

    *La machine répondit par quelques tintements puis reprit sa route avant de s'arrêter devant une double porte qu'elle désigna. Röd prit quelques secondes pr analyser la manière d'utiliser le badge et réussi enfin à ouvrir la salle, un ring rond et assez grand sous un dôme. Pas le moindre trace de console de commandes, en revanche une voix métallique résonna :

    Code:
    Veuillez imaginer un lieu,
    une péripétie, une difficulté,
    des armes et des équipements.
    Le jeu sera arrêté sur simple demande.

    On dirait les machines d'entrainement que tu m'as montré sighild...
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3266
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: les premiers réels ennuis

    Message par Svenhyr Zohokan le Mar 15 Nov - 14:19

    *Ils accompagnèrent donc le "sire" à destination, et une fois sur place, les instructions des lieux leur furent donnés. Et ce que Rödschrek put voir sur le visage de Sighild, c'était un sourire gêné l'air de dire "on n'est pas dans la merde".

    En effet, le simple mot "jeu" avait largement suffit à Svenhyr pour ressortir toute son imagination, et son lourd passif de gamer invétéré. Et il ne jouait pas en facile... La suite des événements promettait de ne pas être au goût de tous.

    Il imaginait déjà les possibilités. Prise d'assaut d'un objectif militaire surprotégé en infiltration, armé de diverses armes et fusils sniper, ainsi qu'un couteau de combat. Objectif, le coeur du réacteur, et s'en sortir en vie avant les 3mn précédant l'explosion une fois ce dernier devenu instable. Difficulté : inhumaine. Il s'y voyait déjà...*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Rodschrek Nakaam
    Vétéran

    Nombre de messages : 4076
    Age : 29
    Date d'inscription : 29/08/2008

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Membre actif
    Notoriété:

    Re: les premiers réels ennuis

    Message par Rodschrek Nakaam le Mer 16 Nov - 2:42

    *Ils se retrouvèrent rapidement sur un sol lunaire. Ils se trouvaient derrière une simple barrière de tôle froissée. En face, un gros bunker enchâssé dans une montagne. Des gardes reptiliens armés de snipers planqués sur certaines tourelles. Divers appereils machiniques de reconnaissance. A côté d'eux, un pnj ressemblant à une caricature de commandant bodybuildé, qui fit sursauter Röd à son apparition, et MAGGI par la même occasion, qui sauta dans les bras de sighild en tremblant.*

    Vous êtes prêts les gars, voici des munitions.
    Snipe pour toi!

    *Il tendit l'arme et les balles à Sven*

    Mitraillettes.

    *Il les tendit à Röd et à Sighild.*

    Et un lance patates, t'as 8 tirs avec ça tiens!

    *Il désigna ensuite une caisse près d'eux.*

    Vlà plusieurs grenades, bombes, pièges furtifs et collants et quelques brouilleurs. Allez le chopper c'te foutue disquette de reconnaissance sur l'ordi central, vlà les plans du bâtiment, démerdez vous pour rentrer!


    *Rödschrek était tellement ébahi qu'il ne réagit pas de suite. Ayant capté le regard de Sighild il lui lança un regard assassin signifiant clairement qu'il allait le pousser en jeu au suicide.*
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3266
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: les premiers réels ennuis

    Message par Svenhyr Zohokan le Mer 16 Nov - 15:35

    *Sighild vit plusieurs choses hautement problématiques. D'une part, le monde ainsi créé n'était pas, mais alors pas du tout à son goût. Et le fait que Sven semblait presque baver à l'idée de commencer ne la réjouissait pas. Il n'avait sans doute pas saisi, comme elle, qu'il n'y avait pas de manette pour combler le manque de compétence du joueur dans un domaine.

    Vint ensuite le regard de Rödschrek, qui lui signifia bien qu'il n'avait non seulement pas l'intention de jouer le jeu, mais qu'en plus il avait l'intention de les faire perdre. Vous parlez d'un chef. Et bizarrement, Sighild craignait à moitié que ce "jeu" aie un "game over" définitif...

    Et enfin : pas de pouvoirs. Assurément, la magie avait été bloquée. Du moins partiellement. Sighild sentait toujours ses barrières mentales actives, mais elle ne pouvait plus rien contrôler volontairement. Et ça, c'était hors de question. Si cet "entrainement" avait pour but de tester leurs capacités, ils seraient très loin du compte.

    Posant MAGGI, qui malgré sa force pesait quand même son poids, elle se mit à crier en l'air, imaginant que le contrôle se trouvait au plafond, actuellement remplacé par un ciel virtuel.*


    Oh ! Stop ! J'suis pas d'accord là ! Arrête le jeu !

    *Le décor retrouva instantanément son aspect normal. Sven, évidemment voulut répliquer en disant qu'elle abusait, qu'elle ne le laissait pas s'amuser un peu. Ce à quoi elle lui répondit d'un ton assez froid que s'il comptait se faire tuer c'était son problème, mais qu'elle n'avait pas l'intention de jouer à la mode "hardcore".*

    Si c'est bien un entrainement, c'est avec nos vraies capacités qu'il faut agir. Eh, l'ordinateur, remets nous ça, mais en prenant en compte nos capacités réelles, et en diminuant la difficulté de deux crans. 'Faut pas déconner non plus. Et ajoute un briefing, un vrai.


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.

    Contenu sponsorisé

    Re: les premiers réels ennuis

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 21 Sep - 13:23