La Nouvelle Ekoï : L'Hégémonie des machines (V3 d'Ekoï)

L’essentiel du jeu

Lancé de dés




    Le cavalier et ses pions.

    Partagez
    avatar
    Pnj
    Conteur très partagé

    Nombre de messages : 1165
    Date d'inscription : 05/11/2008

    Le cavalier et ses pions.

    Message par Pnj le Mar 24 Jan - 14:56

    *Après avoir conduit Sighild dans la salle à manger, le cas "rod-arfel" étant soldé, MAGGI s'occupa d'embarquer ensuite la jeune femme vers le centre de commandement. Plusieurs écrans complètement tactiles flottaient partout, tous montrant les équipements, les unités présentes sur le champ de bataille et aux abords, leurs caractéristiques complètes ainsi que leur position.
    L'autre cavalière était encore loin, peut être à une journée de là. Certaines petites unités d'élite construisaient un poste avancé un peu plus près, mais les machines de max les assaillaient déjà.

    Sighild pu apercevoir d'un rapide coup d'oeil la position stratégique de la porte, pile entre les 2 camps. Partout autour, elle pu également apercevoir plusieurs villes, dont une de grande envergure, similaire aux villes humaines. Les autochtones, visiblement, ne se limitaient pas à quelques tribues nomades et sans technologie.
    Elle pouvait si elle le désirait naviguer assez intuitivement sur les écrans, passer des pages, zoomer, dézoomer, pomper les caractéristique de chaque créature, machine, bâtiment... d'un simple toucher du doigt.

    Passé quelques minutes, une voix se fit entendre du fond de la salle, celle du cavalier, avec une variante métallique froide assez désagréable.
    Si elle s'avançait, elle pourrait le voir accroché à une immense console, des câbles sortant de sa colonne vertébrale, ses yeux cachés par une visière, ses mains posées sur un clavier au nombre incalculable de touches.*


    Bienvenue dans mon antre.

    *Il enleva sa visière et la posa sur la console, se releva. Les câbles accrochés à son dos se débranchèrent.*


    Vous devez vous demander tous deux pourquoi je prends également deux êtres du monde du dessus dans mes rangs.

    *Il fixait Sighild, sans expression, fini le sourire railleur, et les apparentes émotions. Il analysait, retranscrivait à l'oral ce qu'il avait à dire, rien d'autre.*

    Vous êtes les personnes les plus proches que je n'ai jamais pu voir d'un gardien. Le problème est que cet homme, ou plutôt cette arme de destruction massive est en grand danger.

    Nous sommes plusieurs à nous être rendu compte trop tard de son potentiel. Une arme fabriquée de toute pièce par un fou, qui a au moins l'avantage d'avoir... quelque peu changé de camp et décidé de se contrôler, c'est une bonne chose.

    Fura et moi l'avons surveillé lorsqu'il était jeune, Asriel lui a offert une seconde chance en faisant en sorte que quelqu'un lui efface la mémoire afin qu'il puisse passer outre l'embrigadement dont il a été victime, il a également fait en sorte qu'il ne puisse se donner la mort, volontairement du moins.

    Tu vas certainement me demander pourquoi je te dis tout ça et surtout, ce que tu as à voir là dedans, et... quel rapport avec la situation, j'y viens.
    Sa mort entrainerait la transformation de son âme vers l'une des pires créatures de nécromancie qui soit. Une jolie fabrication de son âme qui lâcherait une peste certainement pire qu'un cavalier sur le monde. Et ce, dans l'astral, comme dans le physique.

    Le détruire créerait un déséquilibre fondamental dans l'astral, du fait de ses pouvoirs liés... à la porte des âmes.
    Ses pouvoirs eux même libérés risqueraient d'affecter votre peuple dans son ensemble, heureusement ils ont été bridés, et Rödschrek a une capacité de contrôle assez hors norme qui lui permet de garder en lui tout ce qu'il peut, quitte à réduire à néant complètement son corps s'il le devait. C'est une bonne chose.
    Ce qui est triste c'est que lui même ne peut utiliser ses pouvoirs à bon escient, il ne peut d'ailleurs pas les utiliser du tout, sauf s'il souhait sa propre destruction, complète.

    Mais plusieurs problèmes se profilent à l'horizon. Voilà plusieurs mois que je voyais Tendïa s'agiter. Elle a détecté ce passage avant moi, heureusement mes déplacements et ma capacité de colonisation sont nettement supérieures à ses méthodes. C'est peut être mon seul point fort. Elle veut récupérer le corps de Rödschrek, et sortir par le passage. Elle veut l'arme.
    Si vous êtiez restés dans le physique, je n'aurais rien pu faire. La meilleure protection que je puisse lui donner se trouve ici. C'est également pour ça que je l'ai séparé de sa chimère. Je l'ai séparé d'une partie de son âme et de ses pouvoirs, de manière à ce que la cavalière face à nous ne puisse l'utiliser contre nous.

    J'ai pu voir sur vos tests vos incroyables capacités. Vous êtes issus d'une lignée à l'hybridie et à l'aspect très similaires à la lignée Nakaam. Oh je vous rassure, cela ne... poussera pas Tendia à vous regarder et à s'intéresser à vous. Vous n'avez aucune voix dans l'astral après tout. Et c'est ce qui vous rendra beaucoup plus efficaces.

    Je veux que ton compagnon passe derrière les lignes ennemies. je vais lui donner un exosquelette qui ne gênera pas ses performances mais qui le rendra invulnérable à la plupart des impacts de balles, ainsi qu'aux toxines des créatures de Tendia.

    Je compte utiliser sa vitesse afin d'installer des brouilleurs et des mouchards au sein de l'ennemi, sans être repéré.
    J'ai beaucoup travaillé sur ce plan, tout calculé, comme je vous l'ai déjà dit, je ne comptes pas vous envoyer à l'abattoir. Des créatures qui côtoient un gardien méritent le respect qui leur est dû, et crois moi je ne mens pas. Les créatures de l'astral ne peuvent mentir.

    Toi, ta mission sera différente. Je dois malheureusement vous séparer, pour le début du moins. Tu as rendez vous ici, ici et là.

    *Il montrait plusieurs positions sur la carte.*

    Tes talents sont très similaires à ceux de Fura. Ta mentalité et ta façon de te mouvoir également. Tu iras voir les dirigeants de ces villes, tu leur dira venir de ma part, et posséder la bénédiction du Faucheur. Tu leur expliquera que Tendia vient récupérer leurs terres et qu'Ares vient les défendre, sous ordres du Faucheur.
    Nikmë la ville du Sud, son chef risque de poser problème. Défie le, un duel, le perdant doit suivre les ordres de l'autre. N'aies crainte, si tu perds, c'est moi qui devrais essuyer cette défaite.

    Tu feras danser les flammes devant eux. Jadis ma dragonne les a battu de cette manière, et si tu gagnes, cette bataille restera gravée dans leurs mémoires et aura un tel impact sur eux qu'ils se rangeront définitivement dans nos rangs.

    Si vous réussirez tous les deux, nous pourrons écraser tendia sous le nombre, et ses créatures désorientées seront incapables de réagir. Il lui sera alors impossible de rester dans la zone, sans craindre l'attaque d'un autre cavalier qui risquerait de vouloir prendre sa place. Elle serait obligée de repartir, ce qui vous laisserait le temps de refermer la faille, clôturer la limite entre notre monde et le votre. Son corps à l’abri dans votre monde, Rödschrek récupérerait sa puissance normale dans l'astral, et l'équilibre serait rétabli.

    Il me donnera ce que je désire, et vous vous obtiendrez, je pense pouvoir l'affirmer, un allié de poids.


    [hj : ops. promis je ferais plus court après]


    _________________
    Personnage Non Joueur
    Pour vous servir...
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3112
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Svenhyr Zohokan le Mar 24 Jan - 15:23

    *Sighild se retrouva prise dans un flot de paroles dont elle ne comprit pas la moitié. C'était heureux en soi, car si elle comprit que la mort de Rôdschrek poserait un sérieux problème dans l'Astral, elle ne fit pas le rapprochement avec une créature cent fois honnie que n'importe quel elfe noir digne de ce nom se dépêcherait de faire disparaître à jamais.

    Elle comprit toutefois qu'il était lié à Asriel, à la dragonne d'âme, et surtout, à cette sombre histoire de Porte des Âmes.

    Leurs rôles à tous deux étaient bien plus clairs, mais elle ne se voyait pas en émissaire du "sauveur", alors qu'elle comprenait à peine ce qu'il se passait et la nature des cultures de ce monde.*


    C'est difficile à suivre, votre histoire, je prends un peu le train en route là. Bon, donc en gros je nomme la bénédiction du "Faucheur", et ça suffit ? OK. Et je dois terrasser un chef je-ne-sais-quoi. Y a des véhicules dispon....

    *Elle ne put terminer sa phrase qu'une formidable détonation retentit. Ou plutôt, un énorme choc, suivi d'un bruit sonore de tôle froissée et de poutres métalliques brisées. Un véritable boucan qui retentit dans tous le bâtiment.

    Dans la grande salle sphérique qui avait servi d'entraînement la veille, Svenhyr venait de s'emplafonner littéralement, et avait presque traversé le plafond. Sonné mais conscient, il était désormais coincé en hauteur, les bras le soutenant et ses pieds battant le vide pour essayer de se rattraper. Un spectacle amusant pour certains, mais qui provoqua l'inquiétude de sa fiancée : cela faisait bien dix ans qu'il n'avait plus eu pareil accident. Heureusement, il était du genre solide.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Pnj
    Conteur très partagé

    Nombre de messages : 1165
    Date d'inscription : 05/11/2008

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Pnj le Jeu 26 Jan - 21:00

    C'est pas une béné....

    *Il s'arrêta et partit en courant, droit vers le bruit.
    Arrivé en dessous du dingue de vitesse, ce n'est pas tant la possible gravité de l'accident qui lui fit froncer les sourcils que l'état dans lequel Sven avait mis la zone.

    Il leva la main, des câbles sortirent du plafond délabré, attrapèrent sven en le saucissonnant à moitié puis le posèrent avant de retourner se loger à leur place.*


    Si tu veux faire des trous dans les murs, fais les chez l'ennemi.

    *Il cria, un cri métallique qui fit rappliquer quantité de petites machines arachnoïdes, qui vinrent reboucher et réparer tout ce qui était délabré.*

    La cavalier ne s'attarda pas plus sur le sujet, reprenant sa conversation.

    Dîtes simplement que vous venez en son nom. Cela induira que vous êtes sous ses ordres. Contrairement à vous, il n'a plus de preuves à faire, et... il a déjà apposé sa marque sur vous.

    *Il attrapa le poignet de Sighild et le retourna,laissant apparaître une marque légèrement violacée, représentant le seceau que portait Rödschrek sur ses vêtements.*

    C'est la preuve que même si vous n'avez aucune voix, vous ne mentez pas.

    Un de vous deux agrémentera mon armée, l'autre vérolera les ennemis. C'est assez simple à retenir. J'aurais une autre mission pour vous ensuite, une mission à faire à la surface. Rien de très méchant, une vraie partie de plaisir à vrai dire.

    Bien, vous avez des études à faire, mon centre de commandement est à vous. Prenez y toutes les informations dont vous avez besoin, et quand celui-ci sera prêt, je l'armurerais.


    _________________
    Personnage Non Joueur
    Pour vous servir...
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3112
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Svenhyr Zohokan le Ven 27 Jan - 13:59

    *Sven se laissa totalement faire sans rechigné, trop occupé à réfléchir à ce qui avait foiré. Cela faisait un moment qu'il n'avait pas transpercé une paroi de la sorte. Il songea simplement qu'à force de penser négativement, il avait perdu le contrôle et n'avait simplement pas remarqué que son dernier saut était un poil trop forcé. Heureusement, il avait la tête dure.

    Lorsque Sighild vit le symbole qui était apparut sur sa peau, elle eut une grimace de dégoût, voyant dans cette marque une chaine qu'elle ne saurait ni supporter, ni accepter. Elle espérait cependant que leur départ effacera ce genre de choses. Et dans la situation présente, ça restait utile, donc il valait mieux s'en accommoder pour le moment.

    Ils laissèrent tous deux le Cavalier partir. L'un comme l'autre avaient une certaine appréhension à lui parler, mais il ne pouvaient nier sa puissance dans ce monde. Le contredire signifiait être fatigué de vivre, c'était certain.

    Ils finirent par trouver le "centre de commandement", et tâchèrent de récolter les infos nécessaire. Pour sven, c'était la configuration des lieux et de sa destination. S'infiltrer, il savait faire, mais sans une connaissance topographique des lieux, c'était bien plus ardu. A plus forte raison qu'il ne comprenait pas tout du fonctionnement de ces machines. Et bien entendu, il y avait aussi la crainte de tomber sur la Cavalière, rencontre dont il était certain de ne pas sortir indemne... pour peu qu'il s'en sorte vivant.

    Sighild avait un travail plus simple en comparaison. Elle voyait comment atteindre ses différentes destinations, et en cas d'affrontement, elle ne doutait pas de sa force, plutôt augmentée dans ces lieux. Affronter de petits chefs de clans lui paraissait largement à sa portée.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Pnj
    Conteur très partagé

    Nombre de messages : 1165
    Date d'inscription : 05/11/2008

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Pnj le Lun 30 Jan - 23:46

    *Ares n'était pas parti bien loin. De nouveau branché à sa console, il semblait bien occupé, il ne parlait pas, ne les observait pas, à vrai dire il ne semblait absolument pas les surveiller.

    La carte de la zone était plutôt simple à mémoriser. Le complexe d'Ares était au centre de tout. Il s'agissait d'un avant poste fait de 8 batîments, tous de forme plutôt rectangulaire, tous agencés en carrés autour d'un grand parking tout aussi carré sur lequel étaient posés de nombreuses machines volantes, aux ailes rabatues sur leurs flancs.

    De ce parking s'échappait une grande allée, celle par laquelle ils étaient venus, chemin menant droit vers le portail, coeur de la bataille générale qui régnait en ce lieu.

    le domaine d'Ares était protégé par des corridors gardés par des machines aux formes vaguement squelettiques. Les spadassins, nom de ces machines étaient censés remplacer des archers ou des unités terrestres de corps à corps. Mais leurs apparences de morts vivants laissaient entrevoir un certain humour de mauvais goût et des pratique peu ortodoxes quand à la fabrication de ces dites "machines".

    Les trois cités neutres se trouvaient toutes à 5-10 km de là. Sighild pu s'apercevoir qu'une voiture automatique, au sens le plus stricte du terme venait de se stationner devant leur bâtiment. L'ordinateur avait d'ailleurs expliqué qu'il s'agissait là d'un prêt, à moins que tout autre véhicule lui convienne mieux.

    La première cité était en bordure de forêt, il s'agissait de la plus petite, et d'apparence la moins dangereuse, malgré les dires de l'ordinateur qui annonçait le contraire. Il n'y avait que très peu d'informations à ce sujet, si ce n'est les photographies de vue aériennes, qui donnaient l'impression qu'il ne s'agissait que d'un cirque.

    La seconde ville plus à l'ouest ressemblait à une place fortifiée médiévale. Les créatures qui y vivaient étaient humaines en apparence, si l'on mettait à part leur force physique un peu supérieure à la moyenne d'Ekoï, ainsi que leur nez légèrement avancé à la manière d'un museau félin.
    Leurs créatures de monte, des Barach'es en revanche faisaient l'essentiel de leur force. Ces créatures éthérées massives ressemblaient à des chars d'assaut ambulants montés sur des pattes pilliers et dont la tête était armée d'une unique corne frontale, pouvant à elle seule faire rebrousser chemin au guerrier le plus aguerri. Ces chose avaient également une intéressante capacité à résister à tous les sorts de corruption.

    Enfin la dernière ville ressemblait à Emagos Raïm, tant par l'architecture, la zone montagneuse des lieux, par la technologie que par le système politique en place. Les créatures y vivant avaient la peau bleuté, un visage rond mais trapu, et tout une série de longues cornes et écailles partant vers l'arrière, formant une sorte de colerette, ou de chevelure d'écailles de couleurs variées.
    Leurs pattes en "s" suggérait une nature plutôt reptilienne, pourtant ces créatures très frêles d'apparences, très maigres et élancées n'avaient rien d'aggressif. En revanche les technologies dont elles disposaient, allant du canon portatif aux vaisseaux de guerre aérien se révèleraient être forts pratiques. On pouvait également voir, perchées sur plusieurs architectures de cette ville des femmes serpents ailées, similaires aux messagères.

    Enfin, au Nord, l'avant poste installé de Tendia était un gros bâtiment organique, fait de plantes de chairs similaires à celles que pouvait produire Röd lors de ses moments de paniques. Des créatures humanoïdes à moitié désarticulées tentaient vainement de survivre aux coups des rayons des araignées mécaniques d'Ares. La structure organique d'ailleurs n'allait pas tarder à tomber sous les coups d'un gros bombardier en approche.

    L'inquiétant pourtant était que les choses encore vivantes absorbaient les machines détruites, et les fusionnaient avec leurs propres corps afin de faire des structures machiniques-organiques.
    Un gros vaisseau rouge était en approche, un sorte d'énorme croiseur organique, aux allures redoutables de trans-machine. Autour se mouvaient des tonnes de créatures hybrides, résidus de tout et de rien à la fois tant leurs formes cadavériques étaient indescriptibles. On aurait dit que toutes souffraient.

    La zone d'avancée jusqu'à la base d'Ares était complètement à découvert, il s'agissait d'un désert de roche, dont la monotonie du paysage était cassée par de rares rochers plus gros que les autres, aux formes parfois originales.

    Sven pu récupérer les plans presque complets de vaisseau en approche. Son architecture bien qu'organique était très proche de celle d'un galion. Toutes les pièces étaient similaires, et de nombreuses entrées et sorties étaient envisageables via les canonières, les grilles de secours et les divers sas du bâtiment de chair.

    La mission de Sven consistait à attacher de petits appareils de la taille d'une montre sur le dos de plusieurs créatures suivant le monstre organique à l'extérieur, ainsi que de lâcher une petite machine dans la salle des moteurs du vaisseau, afin de créer une zone de silence complet entre les créatures infestées, et de faire échouer le vaisseau avant qu'il n'atteigne la base.*


    _________________
    Personnage Non Joueur
    Pour vous servir...
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3112
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Svenhyr Zohokan le Mar 31 Jan - 16:03

    Que du bonheur. Pourquoi c'est moi qui doit risquer ma peau et toi qui va te la couler douce dans les provinces alentours. Y a du favoritisme je trouve.

    Que veux-tu mon vieux, tu es victime de ton succès. Et puis, tu n'oserai pas me laisser aller au milieu de cet endroit toute seule ?

    *Sighild faisait des yeux de biche à son fiancé mais celui-ci ne semblait pas croire le moins du monde à sa sincérité.*

    C'est plutôt pour nos ennemis que je m'inquiéterai si tu y allais.

    *Sighild prit une mine outrée en se replongeant dans les notes, mais leur comédie à tous les deux avait eu le mérite de détendre un peu l'atmosphère. Même s'ils n'étaient pas liés à la manière de deux elfes, il n'était pas difficile pour l'un comme pour l'autre de sentir la tension chez son partenaire.

    Sven regardait en détails les plans de ce qu'il était sensé "infiltrer". La simple idée de cette excursion lui déplaisait hautement. Il avait vu pas mal de choses dans sa carrière, mais sûrement pas un vaisseau totalement organique. Enfin, pas une espèce de fusion de chair et de technologie infâme. Difficile de penser qu'il garderai la tête froide tout du long. Peut-être que l'adrénaline le sauverai.

    Leurs investigations terminées, et le temps se faisant pressant, il revinrent auprès d'Ares. Sven était particulièrement stressé. Pour être franc, et malgré les paroles du Cavalier, il n'avait pas vraiment le sentiment qu'il allait s'en sortir vivant. Mais au vu de la situation et des conséquences d'un échec, il ne pouvait se permettre de se défiler.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Pnj
    Conteur très partagé

    Nombre de messages : 1165
    Date d'inscription : 05/11/2008

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Pnj le Mar 31 Jan - 18:26

    *Il fallut un moment avant que le cavalier ne se rende compte qu'ils étaient là. Il enleva son casque et se débrancha. Son regard était toujours aussi vide, et il ne s'embarassa pas de détails. Il pointa du doigt une combinaison basique accroché à une penderie métallique.*

    Enfiles ça. ça te protégera des poisons et de nombreux sorts des créatures présentes.

    Et pour t'aider, voici deux gardes du corps, que Rödschrek a formé lui même du temps de son règne.

    *Il claqua simplement des doigts pour les appeler. Deux formes jaillirent du sol, de chaque côté de Sven. Deux jeunes femmes dont l'approche n'avait pu être senties. Elles semblaient se mouvoir comme le drow qu'ils connaissaient, de manière brumeuse, en silence.
    A voir leurs marques au cou, au ventre, et leurs yeux noirs, elles étaient mortes, mortes très jeunes, elles étaient loin d'être adultes.

    Elles portaient chacune deux lames en arc de cercle au bras, et leur taille assez grande, surement due à leur espèce, vu que tous les membres du peuple de Rod présentaient cette caractéristique, leur donnaient une silhouette effilée et gracieuse.*


    Je te présente Koram et Nackt, deux tueuses qui protégeaient également Rödschrek.

    Mes jolies, voici Svenhir, c'est lui que vous devez protéger. Vous devez le protéger aussi bien que votre ancien maître, car c'est un ami de celui-ci. Il a beaucoup d'importance à ses yeux, vu?

    *Les deux jeunes femmes acquiécèrent. Elles non plus ne montraient pas la moindre expression sur leur visage. A vrai dire, elles semblaient être une copie conforme de leur ancien maître. Pas d'expression, le dos bien droit, et un regard dédaigneux vers tout ce qui était "vivant".*

    Nous protégerons le vivant, pour que notre roi soit fier de nous.

    *La deuxième jumelle reprit la phrase de sa soeur et la continua :*


    Nous protégerons le vivant, pour que notre roi soit fier de nous, ensuite, tu nous conduiras à lui comme tu as promis.

    *Le cavalier leur accorda un sourire, et courba l'échine.*

    Je n'ai qu'une parole, nous ne pouvons mentir, vous le savez.


    _________________
    Personnage Non Joueur
    Pour vous servir...
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3112
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Svenhyr Zohokan le Mer 1 Fév - 15:43

    *Les morts-vivants faisaient partie du quotidien des elfes noirs. Qu'il s'agisse de l'apparence, de la présence ou de l'odeur de ces revenus, il n'y avait rien qui puisse gêner Sven. Sauf que là, il s'agissait de gamines. Et qu'elles n'étaient clairement pas maîtresses de leur volonté.

    Une nécromancie détestable et immonde, de celles qui avait valu les préjugés honteux attribués à son peuple. Son premier réflexe aurait été de refuser l'aide et de contribuer malgré lui à cette torture, à cet acte immonde, mais le fait qu'il s'agisse d'un Cavalier lui intima de n'en rien faire.

    Il se contenta de serrer les dents, se demandant si c'était vraiment Rödschrek qui avait créé ça. Si c'était le cas, les choses risquaient de prendre une tournure très différente.

    Il enfila la combinaison sans rechigné, préférant se réfugier dans le mutisme plutôt que de tenter de défaire ce qui avait été fait. Mais le moment venu, il chercherai un moyen de délivrer ces sans-âme. Sighild n'était pas plus fière, d'ailleurs.

    Une fois prêt, le drow se contenta de taper du poing dans sa paume.*


    Bon, s'agit pas de traîner en route.

    *Il quitta la pièce sans un mot de plus, ne prenant même pas la peine de vérifier que les créatures le suivaient. Il n'en avait cure. Il doutait par ailleurs que leurs dons, même s'ils étaient similaires à ceux de Rödschrek, lui soit d'une quelconque utilité : il ne risquait que de les semer avant même de partir.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Pnj
    Conteur très partagé

    Nombre de messages : 1165
    Date d'inscription : 05/11/2008

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Pnj le Mer 1 Fév - 16:00

    *Le cavalier n'essaya pas de le rattraper. Après tout, il faisait bien ce qu'il voulait. Il se remit à s'occuper de sa console, s'en s'occuper du 'fuyard'.

    Les deux jeunes femmes se fondirent dans le décor, disparaissant dans le sol, comme s'il avait s'agit d'eau. Elle reparurent près de Sven, à une allure similaire à la sienne.*


    - L'ami du roi est fâché?

    - A-t'on fait quelque chose de mal?

    - Le cavalier nous a dit que parler des vivant en disant "vivant" était mal. Est-ce pour cela que l'ami du roi est fâché?


    *Les enfants disaient toujours cela sans la moindre expression faciale, pourtant quelque chose dans leur intonnation prouvaient qu'elles se sentaient coupables d'un délit quelconque.*


    _________________
    Personnage Non Joueur
    Pour vous servir...
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3112
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Svenhyr Zohokan le Mer 1 Fév - 16:50

    *Sven n'eut pas un mot de plus. Un sentiment de pitié l'assaillait, mais il savait les conséquences s'il tentait quoi que ce soit. De plus, il n'était pas certain de leur puissance.

    Alors qu'il franchissait l'entrée du bâtiment, accompagné de ces "gardes du corps", il sentit un afflux d'énergie inhabituel dans son corps. Pas une intrusion, bien entendu, mais comme si son énergie spirituelle augmentait considérablement. Les uniques fois où ce genre de choses arrivait, il le contrôlait, et ça n'avait pour but que d'user de capacités supérieure. Là, il se contentait de marcher.

    Il ne put s'empêcher d'avoir une pensée pour l'événement de ce matin. Il avait ressenti, un très court instant, quelque chose de similaire.

    La conséquence de cette accumulation se fit rapidement sentir dans le monde physique (enfin, presque physique), lorsqu'un léger mouvement d'air se forma autour de lui. Sans doute une conséquence de son humeur, il accumulait sans s'en rendre compte.

    Un léger sourire s'afficha sur son visage. Il prit son élan, le plan qu'il avait vu en tête, prêt à décoller.*


    J'espère que vous arriverez à suivre.

    *Cet afflux d'énergie était une aubaine, en un sens. Il en venait à penser que son corps s'adaptait au danger. D'un seul coup, il décolla, accélérant à une vitesse effroyable. En quelques secondes seulement, il avait atteint les 200km/h, soit sa vitesse de croisière en début de journée. Il avait toujours moins d'énergie à revendre le soir.

    Tout son flux vital était redirigé dans ses jambes, dans ses yeux et ses sens. Fonçant à travers la plaine à une vitesse vertigineuse, il se sentait libéré, euphorique. Puis il reprit son sérieux. Trois kilomètres plus loin il bifurquait en grand angle, pour pouvoir contourner les positions ennemies.

    Son plan était simple : si la Cavalière était aussi arrogante qu'Ares, elle ne s'attendait probablement pas à une intervention de ce genre. Il s'agissait simplement de l'éviter, mais doutait qu'elle fusse en première ligne. Depuis quand les chefs se mouillent-ils ?

    Le drow luttait contre l'euphorie habituelle qui accompagnait ses excès d'énergie. C'était chose commune pour lui, mais son stress actuel l'empêchait d'être totalement concentré.

    En peu de temps, il atteignit son objectif. Il ignorait les capacités de détection de ces créatures, mais si Ares l'avait envoyé là, c'était sans doute qu'ils n'avaient pas de systèmes thermiques ou de détection aux phéromones. En revanche, la puissance qui émanait de son corps pouvait être détectable, aussi s'arrêta-t-il soudainement à une centaine de mètres, à l'abri derrière un des rares rochers de la zone, pour observer.

    Masquant son énergie, dissimulant sa présence, il cherchait parmi la masse de créatures diverses et... diverses quoi, quelque chose sur lequel il pourrait prendre de l'élan. Un tremplin nature, une pente, une catapulte quelconque. Son objectif était simple. Passer à la vitesse de l'éclair pour s'accrocher directement à la nef organique, et pourquoi pas passer au travers de la coque.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Pnj
    Conteur très partagé

    Nombre de messages : 1165
    Date d'inscription : 05/11/2008

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Pnj le Jeu 2 Fév - 15:07

    *La flopée de poupées cadavérique, était composée de nombreuses créatures dont les buts et les utilisations étaient visibles à leur physiques et à leurs armes et armures lorsqu'elles en portaient. C'était une véritable petite armée qui s'avançait, et l'entrée la plus directe du bâtiment aurait pu se faire en passant sur le dos d'énormes créatures trapues, à la démarche d'éléphant, et aux cornes avant assez prononcées pour décourager tout agresseur potentiel.

    L'un des rochers près duquel allait bientôt passer le vaisseau pourait également être un très bon tremplin. Il semblait même clairement taillé pour ça de par sa forme. Mais pour le rejoindre, il faudrait que Sven passe devant le nez de l'armée avançant, vu qu'il se trouvait à l'opposé de sa position actuelle.

    A la base, le cavalier laissa partir Sighild et s'arrêta un moment en sentant que quelque chose 'ne rentrait pas dans l'ordre des choses'. Il fronça les sourcils et décida de reconsulter tous ses appareils et de reconsidérer ses calculs en fonction. Même si la tâche était ardue, vu la vague idée que représentait pour lui cette chose anormale.*


    _________________
    Personnage Non Joueur
    Pour vous servir...
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3112
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Svenhyr Zohokan le Jeu 2 Fév - 15:59

    *Sven s'arrêta sur le rocher pouvant servir de support, analysant la trajectoire à prendre. Les créatures devant lui ne lui inspirait ni confiance, ni envie, à part peut-être celle de prendre ses jambes à son cou. Mais désormais, seule sa mission primait.

    Il respira profondément, attendant que la nef soit à portée, préparant son décollage.

    Dès que l'occasion se présenta, il jaillit de sa cachette à la vitesse de l'éclair, cumulant autant d'énergie que possible. Sa perception des choses s'accrut presque aussi vite que sa vitesse de course. Un grand tour, et il partit en ligne droite à grande vitesse. Il fondit sur le rocher, prit appui dessus, et se projeta en direction du navire volant.

    Pendant son court envol, il redirigea les flux de son énergie pour protéger son corps et augmenter considérablement sa force. Dès qu'il parvint à la coque, il se roula en boule comme un véritable boulet de canon et se prépara à passer au travers, toute son énergie concentrée en une armure sur sa peau, à tel point qu'il provoquait de violents courants d'air autour de lui.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Pnj
    Conteur très partagé

    Nombre de messages : 1165
    Date d'inscription : 05/11/2008

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Pnj le Jeu 2 Fév - 16:48

    *Son entrée fut fracassante! dans tous les sens du terme, vu qu'il se catapulta directement dans une cabine et y casas plusieurs meubles. Par chance personne dans les parages, et la porte n'était pas fermée à clef. Aucune alarme ne sembla indiquer qu'il avait été repéré. Il n'avait plus non plus de nouvelles des deux jeunes femmes semblait-il.

    Un petit gadget offert par Ares lui permit de voir à quel endroit du navire il était exactement. Il devait redescendre 2 étages plus bas pour y trouver ce qu'il cherchait, ce qui impliquait de passer par le couloir central du navire. Il était sous le pont, déjà à l'intérieur, c'était une bonne chose.*


    _________________
    Personnage Non Joueur
    Pour vous servir...
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3112
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Svenhyr Zohokan le Mar 7 Fév - 17:50

    *A peine dans le vaisseau, Sven se rétablit avec agilité. Ses pouvoirs étaient en action permanente, désormais. Il sentait son sang bouillir sous l'effet de la puissance qui continuait de grandir en lui. Même si c'était visiblement une réaction du corps, il commençait à ne pas l'apprécier. A force de cumuler ainsi sa puissance intérieure, il risquait gros.

    Ses sens devenaient de plus en plus pointus, à tel point qu'il eut un mouvement de recul lorsqu'apparut l'information de son emplacement. Mais il s'en accommoda vite, et reprit sa route immédiatement. Rapide, furtif, en alerte permanente, l'obscurité présente ne le gênait aucunement. Il repérait chaque objet, chaque mouvement, le moindre son lui était perceptible, y compris celui de ses pas qu'il trouvait désespérément bruyants, sans comprendre qu'il était aussi discret qu'une ombre.

    Deux ponts à passer. Le drow tâchait de calmer la puissance brûlante qui ne cessait de croître en lui, masquant sa présence autant que possible. Il se déplaçait de pièce en pièce, furtivement, guettant le moindre danger, contournant ce dernier à toute vitesse, ne quittant jamais des yeux son objectif. Désormais, c'était lui ou ce navire.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Pnj
    Conteur très partagé

    Nombre de messages : 1165
    Date d'inscription : 05/11/2008

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Pnj le Ven 10 Fév - 16:22

    *Sa perception était à présent si précise qu'il pouvait voir les deux jeunes drow le suivre. Elles semblaient, -non- elles faisaient partie intégrante de son ombre. Son ombre, parlons en, elle se répendait à présent aussi autour de lui, le rendant presque invisible, accentuant les difficultés de perceptions des autres créatures à son égard, déjà dues à sa vitesse.

    Tout se passait pour le mieux, même Aressky arrêta de se concentrer uniquement sur lui pour s'occuper du reste de ses armées. Cependant, alors qu'il arrivait à l'entrée d'un large couloir fait entièrement de câbles et de colonnes organiques et métalliques, il pu sentir qu'on le suivait. Une demi douzaine de créatures aveugles, de tailles humaines mais à la démarche rapide le suivaient à l'odeur. Elles se trouvaient dans un couloir parallèle à celui de Sven, et devaient encore contourner une salle pour arriver à lui. Mais elles empruntaient le bon chemin sans la moindre hésitation.*


    _________________
    Personnage Non Joueur
    Pour vous servir...
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3112
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Svenhyr Zohokan le Ven 10 Fév - 17:30

    *Au vu du développement des sens de Sven, il lui fut simple de comprendre la méthode de recherche de ses ennemis. Masquer son odeur allait être ardu en ces lieux. Et l'autre soucis...

    Il ne pouvait plus contenir son énergie. Pour des raisons qu'il ignorait, son corps continuait d'accumuler de plus en plus vite, de plus en plus fort.

    Un étage.

    C'était trop.

    Tant pis.

    Sven relâcha d'un seul coup la puissance qui était sienne, laissant libre court à la fureur de son sang, tandis que sa puissance intérieure se déployait dans tout son corps avec une telle force qu'elle en devenait visible de l'extérieur.

    L'air autour de lui prenait une teinte jaunâtre, tandis qu'un vent d'une grande violence émanait de son propre corps. Sven savait de quoi il s'agissait. Mais la dernière fois qu'il l'avait libérée de la sorte, les conséquences avaient été catastrophiques. Tant pour lui que pour ceux qui l'avaient poussé à bout.

    Mais la situation restait différente. Il n'avait plus aucun contrôle sur sa puissance intérieure, elle continuait de croître de façon démesurée. Fini la discrétion, il était parfaitement repérable par sa simple présence.

    Concentrant cette force dans ses points, il décida de prendre une raccourci, et perça le sol pour aller directement à l'étage du dessous. Jaillissant littéralement de la brèche, il partit à une vitesse fulgurante, la force de son ki pouvant projeter n'importe qui sur son passage, avec pour seul objectif le cœur de l'engin, ce qu'il devait détruire.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Pnj
    Conteur très partagé

    Nombre de messages : 1165
    Date d'inscription : 05/11/2008

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Pnj le Dim 12 Fév - 2:20

    *Son action fit courrir les créatures vers lui. Elles n'étaient certes pas aussi rapides que lui mais elles avaient bien l'intention de le rattraper, d'autant qu'une double porte blindée se dressait bientôt devant lui, seul passage, le long d'un couloir métallique, une voie sans issue. L'objectif était pourtant juste derrière à quelques mètres.

    Une autre présence approchait. Elle prenait son temps, ce danger que représentait sven n'étant que mineur pour elle. Son aura était saisissante, imposante, lugubre et lourde.

    A des kilomètres, le cavalier s'agitait, utilisant tous ses talents pour essayer de sauver son "protégé" du moment. Mais les programmes et les virus étaient lents, trop lents, plus lents que prévu à agir sur le vaisseau ennemi.*


    _________________
    Personnage Non Joueur
    Pour vous servir...
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3112
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Svenhyr Zohokan le Dim 12 Fév - 13:38

    *Bloqué. Sven n'avait ni le temps ni la possibilité de chercher un code ou un accès autre, chose qui aurait été nettement plus sérieux au vu de son métier. Mais à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles.

    Son état ne lui permettait ni la réflexion, ne le temps de chercher. Le fait que ses ennemis soient derrière lui était bien le cadet de ses soucis. S'il continuait sur cette voie, il serait bientôt submergé.

    La peur cédait à la panique lorsqu'une présence froide et lourde fit son apparition, s'approchant peu à peu de lui. Il connaissait cette aura, même si elle était bien plus puissante et imposante que dans la simulation. Il ne devait pas traîner.*


    Les filles, occupez-vous des poursuivants !

    *Il n'en dit pas plus. Posant les mains sur la porte métallique, en plein milieu, il libéra autant d'énergie que possible à l'intérieur. Il savait que le surplus de puissance intérieure provoquait de lourdes conséquences sur le monde physique, et les chocs électromagnétiques en faisaient partie. La mission ne suivait pas son cours exact, mais l'objectif final serait atteint : la destruction du vaisseau, et avec lui d'une partie de l'armée qui était en dessous.

    La force qu'il relâchait lui vrillait l'esprit, une sorte de sifflement strident se faisaient entendre, à l'instar d'une cocotte-minute, et même le métal proche de Sven prenait des couleurs rougeâtres sous la chaleur qu'il générait par ce simple relâchement.

    Le déplacement d'air que provoquait son corps égalait à présent celui d'un vent de tempête, et l'approcher devenait très ardu. Tout objet non attaché s'envolait à travers les couloirs.

    Pourvu que ça se fasse vite.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Pnj
    Conteur très partagé

    Nombre de messages : 1165
    Date d'inscription : 05/11/2008

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Pnj le Mar 14 Fév - 17:39

    *Le métal rougissait, et bientôt des bruits sourds d'explosions se répercutant se firent entendre à l'intérieur, d'abord faibles, vu qu'il ne s'agissait que de composants mineurs puis de plus en plus puissantes.

    Les filles surgirent du sol, coupant littéralement en 2 les 4 premières créatures, avec des mouvements si rapides que leurs attaques étaient à peine perceptibles. Les choses affluaient de plus en plus nombreuses, mais les jeunes femmes les découpaient sans la moindre difficulté, le couloir réduisant le nombre d'assaillants pouvant attaquer en même temps.

    La chose en revanche se rapprochait de plus en plus, mais Sven pu sentir une autre aura approcher à toute vitesse. Une aura qu'il connaissait, bien moins puissante que celle de la cavalière. Celle d'Ares.

    Une détonation plus forte que les autres ébranla le vaisseau, qui commença à dangereusement virer. Déséquilibrée, l'une des jeunes femmes tomba près de Sven. Celle ci se releva bien vite, donnant un ordre simple :*


    Repli!


    _________________
    Personnage Non Joueur
    Pour vous servir...
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3112
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Svenhyr Zohokan le Mar 14 Fév - 18:17

    *Sven ne se le fit pas dire deux fois. Il se doutait de qui provenait l'intervention. Sa réaction fut immédiate et fulgurante. La force qu'il venait de déployer fut redirigée contre la coque, la perforant jusqu'à ouvrir une sortie, dans laquelle il se précipita à la vitesse de l'éclair.

    A dire vrai, il y partit tellement vite qu'il avait déjà fait plus de cinquante mètres dans les airs avant de réaliser que la chute allait être douloureuse. Impossible de se concentrer, l'énergie l'enivrait et empêchait son cerveau de fonctionner correctement. Et aussi étrange que cela puisse paraître, l'augmentation démesurée cessa soudain, déchaînant ce qu'il restait dans une véritable tempête avant de disparaître en quelques secondes, laissant un Sven épuisé tombant dans le vide.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Pnj
    Conteur très partagé

    Nombre de messages : 1165
    Date d'inscription : 05/11/2008

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Pnj le Mar 14 Fév - 19:22

    *Les gamines le suivirent d'en bas et tentèrent de le rattraper du mieux qu'elles purent. Elles avaient usé de la base de son élan pour attérir sur le toit de l'appareil. De là sous forme d'ombre, la première incanta un portail d'ombre au niveau de Sven. La seconde créa la sortie de ce portail à un mètre au dessus d'elles.

    Elles le rattrapèrent lorsqu'il sortit, le prenant par les épaules, l'une de chaque côté. Il pesaient lourd pour les jeunes femmes, c'était d'autant plus un poids qu'une partie de leurs pouvoirs et de leurs mouvements étaient pris par l'homme qu'elles portaient.

    Au milieu du champ de bataille, une machine à 6 pattes était sortie du sol, crachant un large champ de lasers coniques, qui eut pour effet d'exploser les créatures trop proches de lui. Mais cette entrée fulgurante fut très vite interrompue par le nombre d'assaillants l'imobilisant, ainsi que par la venue d'une créature humanoïde et volante qui se laissa tomber en piqué, et traversa littéralement la machine comme s'il avait s'agit d'une simple feuille de papier.

    Le chaos régnait ici. Les jeunes assassines couraient pour échapper aux explosions de l'appareil. Elles sautèrent sur le dos d'une créature tank, puis de là sautèrent sur le sol, courant au milieu des créatures hostiles, slalomant afin de ne pas percuter ni se faire écraser par les monstres de différentes tailles, et espérant que leur camouflage et la diversion de la machine géante leur permettent de s'échapper sans trop de casse.

    Elles bougeaient en rythme parfait, s'échangeant des instructions par de simples mots, uniques, à peine chuchotés, leurs ordres, leurs actions et leurs intentions étant réduites au plus simple et au plus efficace.

    Les 2 cavaliers se battaient au milieu de la mêlée. Ce n'était plus visible d'ici, mais leurs auras se sentaient.

    La course des trois ombres parut durer une éternité avant qu'elles ne trouvent une grotte à quelques dizaines de mètres du champ de bataille pour poser l'adulte, et se reposer elles mêmes. Elles étaient fatiguées, et suffoquaient, et ce même malgré leur condition de non-vivantes.

    Elles forcèrent Sven à s'allonger un moment, l'une à genoux près de lui semblant l’ausculter, l'autre faisant le guêt à l'extérieur.


    _________________
    Personnage Non Joueur
    Pour vous servir...
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3112
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Svenhyr Zohokan le Mar 14 Fév - 19:38

    *Sven avait pu suivre l'action. Ou plutôt, la subir. Ce qu'il venait de se produire était vraiment anormal, très inquiétant. Que s'était-il réellement passé ? Il doutait que ce soit la faute des Cavaliers ou de ses accompagnatrices. Pour cela, il aurait fallu qu'ils aient conscience de la nature même de ses pouvoirs.

    Une adaptation ? Ça restait envisageable, mais il penchait de plus en plus pour une intervention extérieure. Mais de qui ? Et pourquoi ?

    Ses forces revenaient assez rapidement. Dans une heure au plus, il serait de nouveau opérationnel. C'était encore trop rapide par rapport à l'accoutumée, mais maîtrisable. Il avait assez de temps pour réfléchir à ce qu'il se passait.

    La peur ? L'adrénaline ? Non, il avait déjà vécu des situations dangereuses où son cœur avait battu à tout rompre, mais jamais avec un tel débordement. L'odeur de la mort, peut-être. Il devait admettre qu'il n'avait jamais envisagé cette finalité comme aussi proche, aussi palpable. S'était-il défendu instinctivement ? Un appel à l'aide ?

    C'était flou, et le bruit incessant de bataille au dehors ne l'aidait pas à se concentrer.

    Il se mit plus au fond de la caverne, surveillant qu'il n'y ait pas de créature sauvage. Après vérification, il s'assit à même la pierre, en tailleur, et posa ses mains sur ses genoux, fermant les yeux.

    Il tâchait de contrôler son esprit, son corps. Il ouvrait tous ses sens à son environnement, méditant, modulant sa propre existence dans une synchronisation du corps et de l'esprit dans sa version la plus parfaite. La source de son pouvoir.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Pnj
    Conteur très partagé

    Nombre de messages : 1165
    Date d'inscription : 05/11/2008

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Pnj le Mar 14 Fév - 20:07

    *Les jeunes femmes attendaient sans dire un mot. L'une des deux restait près de lui, l'observant sans la moindre gène. Elles n'attendaient ni plus ni moins qu'un ordre de sa part, s'inquiétant de manière discrète de son état de santé, comme de celui de leur maître actuel, Ares.

    Passé un certain temps à attendre à côté, elle se roula en boule près de lui, somnolant un petit moment.


    _________________
    Personnage Non Joueur
    Pour vous servir...
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3112
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Svenhyr Zohokan le Mer 15 Fév - 11:44

    *Une bonne heure s'écoula avant que Sven ne ressente de nouveau le besoin de se dépenser. Il ouvrit les yeux, se releva, et se dirigea vers la sortie. Il ne comptait pas quitter l'endroit, abri propice dans une situation critique. Mais il voulait observer la bataille, comprendre ce qu'il se passait.

    De nouveau maître de lui-même, il pouvait à nouveau masquer son aura, devenant totalement invisible à ceux qui usaient de sens surnaturels pour le repérer. Il espérait toutefois qu'il ne serait pas de nouveau suivi à l'odeur. Risquant un œil à l'extérieur, il observa...*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Pnj
    Conteur très partagé

    Nombre de messages : 1165
    Date d'inscription : 05/11/2008

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Pnj le Mer 15 Fév - 17:10

    *Le jeune femme près de lui le se releva et le suivi. Il retrouva la seconde jumelle toujours en garde. En le voyant arriva elle pointa le vaisseau du doigt.

    Les troupes continuaient à avancer, contournant la carcasse de la machine d'Ares. Mais au niveau du vaisseau détruit, une quantité folle de créatures s'en échappaient, semblant éclore de manière immonde des chairs organiques de l'ex machine.

    Les choses ne semblaient pas leur courrir après. Et l'aura de la cavalière ne se faisait plus ressentir. La jeune femme de garde se laissa aller à quelques mots.*

    Il faut rentrer aider notre nouveau maître. C'est notre mission. Ensuite tu nous parleras de Rödschrek, c'est notre récompense pour t'avoir sauvé la vie.
    Tu dois courrir. Tu peux?


    _________________
    Personnage Non Joueur
    Pour vous servir...

    Contenu sponsorisé

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 24 Mar - 18:59