La Nouvelle Ekoï : L'Hégémonie des machines (V3 d'Ekoï)

L’essentiel du jeu

Lancé de dés




    Le cavalier et ses pions.

    Partagez
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3288
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Svenhyr Zohokan le Lun 12 Mar - 17:17

    *Plusieurs choses avaient paru inquiétantes pour Sighild. Déjà, le silence de mort qui régnait. Cet endroit grouillait en permanence de petites machines et le bruit que faisait le complexe était devenu un vrombissement d'ambiance que l'on était habitué à entendre sans y faire attention.

    Mais une fois que le bruit cessait, le silence en était assourdissant. Elle fut prise d'une profonde angoisse lorsqu'elle pénétra sur les lieux, et laissa clairement l'elfe qui l'accompagnait en plan pour monter les marches quatre par quatre.

    Que s'était-il passé ?

    Elle se précipita vers les chambres, terriblement inquiète. Lorsqu'elle vit les jumelles devant l'entrée, son angoisse s'accentua encore plus. Les bousculant sans la moindre excuse, elle ouvrit la porte en grand.

    Le spectacle... était... terrible pour elle. Sven était allongé sur la couche de Rödschrek, souffrant, et le nécromant était à son chevet. Prise de panique, elle se précipita au pied du lit pour prendre la main de son amant.*


    Sven ! Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Qu'est-ce qui...

    *Elle ne termina pas sa phrase. Sa main rencontra la brûlure au poignet de son fiancé, et sa peur ne fit qu'augmenter, la pointant à la limite de l'hystérie. Malgré ses colères régulières, il était difficile de croire qu'elle pouvait ainsi céder à la peur. La peur de perdre l'être en qui elle tenait le plus.

    La présence de sa future femme réchauffa le coeur de Sven, et malgré sa somnolence et la douleur de ses muscles, il referma doucement la main sur celle de Sighild, comme pour la rassurer, sans être capable du moindre mot.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Rodschrek Nakaam
    Vétéran

    Nombre de messages : 4076
    Age : 29
    Date d'inscription : 29/08/2008

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Membre actif
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Rodschrek Nakaam le Lun 12 Mar - 17:32

    *Le drow se mit plus en retrait lorsqu'elle rentra. Lui aussi avait peur, et la panique de Sighild amplifia cette peur. Il s'en voulait même. Indirectement ce qu'il lui arrivait était sa faute. Des morts, combien y'en avait il eu par sa faute? Il releva le visage vers les 2 amants. A cette triste scène s'en superposa une autre, dont il avait été témoin plus jeune. La séparation de deux personnes, la mort de la première, le suicide de la seconde. Il manqua de tomber de sa chaise.

    Il rattrapa la chute en se relevant d'un coup, puis il passa la main devant ses yeux pour chasser l'image. Il avait assez rêvassé, il devait rattraper le temps perdu et préparer l'arrivée de la cavalière, pour sauver au moins ce qui était encore sauvable.

    Il se rapprocha de la porte d'entrée, puis hésita un moment.*


    Sighild je suis navré, je l'ai trouvé comme ça, je ne sais pas ce qui s'est passé. Restes avec lui. Je vais... finir le travail.
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3288
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Svenhyr Zohokan le Lun 12 Mar - 17:51

    *Sven semblait hors de danger. Elle le sentait. Malgré elle, le lien affectif qui les liait lui faisait deviner l'état de son fiancé, et inversement. Il était mal, à n'en point douter, mais il se remettrait vite. Bien plus vite que quelqu'un de normal, d'ailleurs.

    Mais cela n'empêchait pas la colère de Sighild de commencer. Elle se releva d'un bond, droite comme un I, les sourcils froncés par la colère, les dents serrées à les faire grincer. Sa première pensée aurait été de faire payer Ares. Mais il n'y était pas pour grand chose, en un sens, et elle le savait. Quant à Rödschrek, il eût été injuste de lui rejeter pareil fardeau sur les épaules.

    Mais qui alors ? Où passer ses nerfs ?

    N'ayant aucun moyen de savoir, elle s'accrocha au passe-nerfs le plus proche : Rödschrek. Elle le saisit au vol sans la moindre intention de le laisser partir, seul.*


    Finir le travail ? Quoi comme travail ? Tu comptes affronter cette folle seul ? Ni toi ni moi n'avons les moyens de l'affronter. Si elle se pointe ici maintenant, c'est sans espoir.

    Et n'oublie pas une chose, Rödschrek : c'est toi qu'elle veut. Me d'mande pas comment je le sais, mais je le sais. Si elle s'empare de toi, on peut dire adieu à toutes tes promesses.


    *Sa voix tremblait de colère et de larmes, tandis qu'elle avait toutes les peines du monde à conserver le contrôle d'elle-même. Même sa poigne, pourtant ferme et puissante, tremblait.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Rodschrek Nakaam
    Vétéran

    Nombre de messages : 4076
    Age : 29
    Date d'inscription : 29/08/2008

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Membre actif
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Rodschrek Nakaam le Lun 12 Mar - 18:17

    *Le drow allait la questionner, ou répondre de manière agressive, sa bouche s'ouvrit d'ailleurs pour la calmer méchamment, mais il se ravisa en cours de route et ravala ses mots. Il souffla, et repoussa doucement sa poigne.*

    D'accord... commence par te calmer tu veux?
    Je sais reconnaître un ennemi plus puissant que moi. Et je n'ai jamais eu l'intention d'aller l'affronter directement. Mais on a des outils ici pour se défendre. De plus si tu as réussi ta mission on y arrivera.

    Si tu as peur tu peux rester ici et le veiller, je ne t'en voudrais pas. Maintenant si tu t'en sens capable, on va aller s'occuper d'Ares. ça je sais faire c'est dans mes moyens, et quelque chose me dit que tu as plus besoin d'action que de te lamenter sur votre sort. Je peux demander aux filles de protéger Sven, crois moi, elles sont très fortes, bien plus que moi. Et loyales. Elles sauront le défendre en cas de besoin, et donner même leur après vie pour lui.

    Mais dans l'immédiat on doit faire les choses dans l'ordre. Garder notre sang froid et savoir ce qui s'est passé. Si Sven n'est pas en état de nous parler, Ares lui le pourra.
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3288
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Svenhyr Zohokan le Lun 12 Mar - 18:28

    Arès est blessé aussi ?

    *La nouvelle ne l'aurait pas autant affecté si ce Cavalier n'avait pas été leur unique espoir de s'en sortir vivant. Malgré tout, elle parvenait à garder constance. Désormais, son ennemi était établi, et l'attaquer de front maintenant n'était pas la meilleure des idées.

    Elle respira profondément, comme pour essayer d'évacuer un trop d'air qui se serait bloqué dans ses poumons. De nouveau lucide, du moins tant qu'il était possible de l'être dans ce monde, elle suivit Rödschrek.

    Il avait raison, la première priorité était de remettre tout ça en marche, que les défenses soient au moins opérationnelles pour l'attaque.

    Elle n'osa pas avouer qu'elle avait échoué. Enfin, pas totalement, certes, mais seulement deux des trois camps allaient se joindre à eux, et l'information qu'elle avait apprise auprès du troisième ne devait en aucun cas être utilisé.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Rodschrek Nakaam
    Vétéran

    Nombre de messages : 4076
    Age : 29
    Date d'inscription : 29/08/2008

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Membre actif
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Rodschrek Nakaam le Lun 12 Mar - 18:43


    *Rödschrek appela la jumelle présente à proximité et lui demanda d'appeler sa soeur. Il les prit ensuite dans ses bras et leur donna des instructions dans sa langue d'origine. Leur conversation était sifflante, murmurée. Pourtant ils ne parlaient pas réellement en chuchottant. La langue elle même obligeait à peu de sonorités. Elles se postèrent dans les murs comme à leur habitude, et le drow emmena Sighild.
    Une fois arrivés devant le double porte, le drow s'arrêta.*


    Restes ici, attends que je t'appelle. Les filles m'ont dit que le cavalier avait sorti ses ailes. C'est mauvais signe. Qui voit les ailes d'un cavalier voit son âme dévorée, et son esprit torturé.

    *Le drow fit apparaître un masque sur son visage.*

    Je t'appelle quand la situation est calmée. Ne t'inquiète pas pour moi, j'ai l'habitude de ces choses là, bien plus que le monde physique.
    Ah et mets ça sur ton nez. Ces masques ont une utilité particulière, je t'expliquerais plus tard.

    *Il lui tendit un masque blanc puis rentra dans la pièce.
    Il ne se passa pas 5 minutes avant que Röd ne l'appelle. La cavalier était assis sur un siège, il respirait fort, et semblait dans un état similaire à celui de Sven, de manière moindre. Le drow s'appuyait sur son dos, la main posée sur un tatouage représentant deux ailes squelettiques.

    Sa main gauche occupée, il passa sa main droite devant les yeux du cavalier, celui ci la suivit, il était donc conscient.*


    Bon... et si tu me disais ce qu'il s'est passé maintenant?

    *Le cavalier avait des difficultés à s'exprimer. Il alla donc au plus simple.*

    Svehnyr... n'a pas suivit le plan. Il s'est fait repérer. J'ai du intervenir physiquement pour qu'il puisse s'échapper. Les jumelles se sont enfuies avec lui et l'ont rammené, mais Tendia ne m'a pas raté.

    J'ai réussi à rentrer, je ne sais pas comment. Svehn a tenté de me soigner je crois. Mais il a fait du mal aussi, je vais avoir des difficultés à me remettre. Moins que s'il n'était pas intervenu.
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3288
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Svenhyr Zohokan le Mar 13 Mar - 11:27

    *Sighild se contenta de suivre Rödschrek. Elle n'intervint en aucune façon, le masque sur le nez. Elle observait le spectacle sans savoir si elle devait s'inquiéter ou non. Elle n'avait pas de sentiments positifs à son égard, mais la situation n'était pas rose pour autant.

    Ainsi, Sven avait aidé le Cavalier à s'en remettre. Elle n'était pas très au fait des énergies auxquelles faisait appel Sven, mais elle se doutait que ce n'était pas les mêmes que d'habitude. Ca expliquait probablement leur état à tous deux. Ce qui la rassurait, en un sens, c'était qu'il suffirait de quelques heures pour que son fiancé retrouve la forme.

    Si toutefois quelques heures était un délai convenable...*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Rodschrek Nakaam
    Vétéran

    Nombre de messages : 4076
    Age : 29
    Date d'inscription : 29/08/2008

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Membre actif
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Rodschrek Nakaam le Mar 13 Mar - 11:45

    Combien il nous reste de temps?
    Et les défenses de la base où en sont t'elles?

    *Le cavalier sembla hésiter.*


    J'ai tout réactivé, les tourelles et les avions furtifs sont parés à tirer. Je sais encore faire mon travail, pourquoi crois tu que je suis encore dans cet état?

    Mais je dois à présent m'occuper de moi-même. Toi et... la femme, prenez les rennes de la base manuellement. Les deux tableaux de bord à gauche vous mettront aux commandes de deux tourelles et d'une quarantaine de chasseurs. Je comptes sur vous, démerdez vous.

    *Le cavalier baissa la tête. Il sembla perdre conscience, en apparence du moins. Rödschrek enleva la main de son dos, hésitant.*

    Sighild tu peux enlever ton masque.

    *Il se tourna ensuite vers les fameux panneaux.*

    J'aimerais bien que Sven soit avec nous. Il a l'habitude des jeux de tir lui...

    #Je commence à avoir des réflexions qui sont typiques de lui...#
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3288
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Svenhyr Zohokan le Mar 13 Mar - 12:12

    *Sighild n'apprécia pas trop qu'on la mette au commandes sans plus de procès et surtout sans savoir quoi faire. Malgré ses notions de stratégies de l'école militaire, elle n'avait jamais été confrontée à une situation réelle. De toutes façons, elle ne s'était jamais senti diriger des armées.

    Le fait que les consoles permettent de contrôler plusieurs machines à la fois la soulageait en un sens, mais elle ne savait pas du tout comment s'y prendre. Et une autre inquiétude pointait.*


    Rödschrek, as-tu vu quelque chose d'anormal avec Sven ? Je veux dire, un surplus quelque part, ou quelque chose ? Son poignet... Il est brûlé. Comme si son bracelet s'était attaqué à lui.

    *Elle s'approcha de lui, terriblement inquiète.*

    Ce n'est pas un comportement normal. Quand il y a un surplus de puissance qui menace, le bracelet se contente de le limiter. Au pire, il y a une aura magique supplémentaire. Mais je n'ai jamais entendu parler d'un bracelet qui brûle son porteur.


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Rodschrek Nakaam
    Vétéran

    Nombre de messages : 4076
    Age : 29
    Date d'inscription : 29/08/2008

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Membre actif
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Rodschrek Nakaam le Mar 13 Mar - 12:43

    *Le drow commença à voir comment la console fonctionnait mais il s'arrêta bien vite, se concentrant sur un autre problème.*

    Eh bien... comme je t'ai dit... je l'ai trouvé déjà comme ça. Il était devant la porte, par terre, je l'ai juste pris dans mes bras et ammené à la chambre.

    Je n'ai qu'une expérience et une compréhension très limitée de cet... objet...
    Mais ça ne me parait pas improbable que Sven ait réussi à le surcharger ce qui expliquerait la surchauffe. Après tout c'est la première personne que je connais qui pourrait avoir une énergie supérieure à la mienne. Je veux dire... supérieure à celle que j'aurais si une grosse partie de mon énergie et de mes pouvoirs n'étaient pas scellés.

    Tout objet magique, et... technologique a ses limites après tout. Ce qu'il faudrait trouver c'est ce qui aurait crée cette surcharge. Il ne me semble pas que Sven soit un catalyseur comme moi. Et au vu du peu que je connais de lui, il ne vaut mieux pas.

    Ou alors... ce serait ce qu'il aurait fait sur Ares qui aurait crée tout ça? Je veux dire... Ares a une énergie particulière, ça aurait pu créer un désordre en lui s'il a tenté de manipuler ça sans... sans être nécromant noir!
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3288
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Svenhyr Zohokan le Mar 13 Mar - 13:11

    En fait, je ne suis pas du tout nécromant.

    *Sven venait de faire son apparition dans la pièce. Il peinait à marcher mais la douleur était devenue suffisamment supportable pour lui permettre des mouvements corrects. A vrai dire, il n'aurait pas cru se remettre si vite. Il fallait croire que ses ressources internes étaient supérieures à ce qu'il imaginait. Ce qui laissait d'autant plus à craindre pour la suite.

    Il n'avait vraiment entendu que la dernière phrase de Rödschrek, et ignorait pourquoi on parlait réellement de lui. Sighild vint aussitôt le soutenir. Elle était tellement perturbée par tous ces événements qu'elle ne trouva même pas la force de l'amender sur son imprudence et sa santé.

    Sven vint s'asseoir sur un des sièges, et après avoir assuré trois fois au moins à sa fiancée qu'il allait bien, il put enfin en placer une.*


    Qu'est-ce qu'il faut faire maintenant ? Ares s'est remis ?

    *Son corps le lançait toujours et il était loin d'être totalement rétabli, mais rester sans bouger était hors de question pour lui tant qu'il serait conscient.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Rodschrek Nakaam
    Vétéran

    Nombre de messages : 4076
    Age : 29
    Date d'inscription : 29/08/2008

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Membre actif
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Rodschrek Nakaam le Mar 13 Mar - 13:47

    *Rödschrek sursauta en entendant sa voix, mais il du s'avouer soulagé. Sa façon de tenter de calmer sa compagne le fit d'ailleurs beaucoup sourire. Mais il se reconcentra bien vite pour répondre à Sven.*

    Ares a du s'occuper de ses machines avant lui. Apparement tu lui as fait mal, il nous a confié la charge de quelques machines via ces consoles pour qu'il puisse prendre du temps pour se remettre.

    Tiens prends ma place tu es doué à ça toi.

    *Il changea d'écran pour aller se poster devant la carte stratégique. Là il écarquilla les yeux.*

    Ils arrivent en force, va falloir trouver le moyen de contrôler le reste et vite.
    Uhm... à vos postes, moi j'ai moyen de gagner un peu de temps. Vos jeux vidéos me donnent des idées...

    *Il commença à tracer un cercle au sol avec une simple craie de rituels. Il s'assit au centre, ferma les yeux pour concentrer son énergie, puis les rouvrit pour fixer le champ de bataille via la carte avec insistance.*


    Protégez les airs, je vais protéger la Terre.

    *Des insectoïdes et des reptiles volants arrivaient à foison tentant de paralyser les défenses par le nombre. AU sol, les immenses créatures à pattes pilliers chargeaient. Des cercles d'invocations apparurent devant eux. Des ombres en sortirent, courant sur le sol. Elles ne chargeaient pas de face, silencieuses, nombreuses, elles se multipliaient sous la surface du sol, préparaient des représailles.

    Dans la salle de commande, l'énergie de Rödschrek affluait avec force, et absorbait en partie toute énergie pouvant potentiellement alimenter ce sort.*
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3288
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Svenhyr Zohokan le Mar 13 Mar - 14:13

    *Sven ne tarda pas à prendre l'engin en main très rapidement. Il expliqua d'ailleurs à sa compagne comment faire avec la seconde console. La manipulation fit hélas perdre une partie de l'escadron, mais par la suite, ils se montrèrent tous deux assez doués.

    Sven dirigeait des chasseurs, principalement,et leur faisait faire des raids contre les créatures volantes, et fauchait les petites créatures en rasant le sol.

    Sighild se chargeait plus des gros bombardiers, plus lents, mais terriblement efficaces. Elle savait comment faire très mal sur un point d'impact. Bizarrement, ce petit jeu les soulagea un temps : ils n'avaient pas à être sur le champ de bataille.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Rodschrek Nakaam
    Vétéran

    Nombre de messages : 4076
    Age : 29
    Date d'inscription : 29/08/2008

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Membre actif
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Rodschrek Nakaam le Mar 13 Mar - 17:32

    *Au sol, l'armée de bourreaux de Rödschrek achevait les créatures volantes trop proches du sol et entamait les défenses des créatures terrestres les plus cuirassées. Ces choses avaient beau être puissantes et résistantes, personne ne pouvait résister longtemps au fait de se faire dévorer vivant par une multitude de carnassiers aux dents plus acérées que celles de pyrahnas.

    Le drow poussait le vis jusqu'à récupérer les cadavres ennemis pour créer des bourreaux de sang. Plus fragiles car physiques, mais plus puissants encore physiquement que les bourreaux normaux.

    Le cavalier quand à lui se réveilla bien vite. Il sortit de la salle bien vite, et des bruits de machines commencèrent à se faire de nouveau entendre fourmillant de partout.

    Les faibles défenses des 3 compères lâchèrent lorsque Tendia en personne vint mettre un terme à ce petit jeu agaçant en détruisant d'une simple attaque tout ce qui se trouvait dans son champ de vue. La seule chose qui avait était visible avant était une sorte de tourbillon noir. Mais d'autres machines plus complexes vinrent très vite les remplacer. Des flèches, des engins aux noms représentant bien leur forme générale commencèrent à creuser des scillon de feu au dessus et à travers les rangs ennemis. D'autres chasseurs firent leur apparition. Ainsi que des fantassins au sol, des machines de guerre lourde, des canons, des chars... Et au centre du champ de bataille, le monstre de métal que Sven avait aperçu brièvement avant de fuir son lieu de mission. Ares était en colère et bien décidé à se venger. Ses machines frappaient sur tous les fronts, le Carïad fonçait dans les rangs ennemis, ne frappant car certains endroit stratégiques : sur les créatures risquant de poser problème une fois à portée, mais étant trop loin et encore sans défense. Sur les amas de chair commençant à se former et montant dangereusement pour prendre la forme de tours.

    Rödschrek avait pesté en voyant ses bourreaux se faire décimer. Mais au sud de la carte des lieux, il pu apercevoir les renforts arriver.*


    Sven sighild suivez moi. Les filles en route!

    *Le drow était sorti précipitemment de la salle lui aussi, fonçant dans le couloir central pour sortir hors des bâtiments. Une fois dehors, il posa la main sur le sol. Un cheval cadavérique en sortit, et il se retrouva en selle en moins de quelques secondes. Il proposa à Sighild, qui serait du coup la moins rapide de la bande de monter, il expliqua ensuite.*

    On nous rammène du monde. Sven tu prendras la tête des dresseurs et des tireurs montés. Sighild tu t'occuperas des guerriers de corps à corps, j'ai vu également des sortes de golems et de reptiles humanoïdes géants. Je m'occuperais du reste.

    On y va, on sépare les groupes, on leur fait un brief le plus précis mais le plus rapide possible de la situation et on frappe. J'espère que vous avez bien retenu la carte.

    Les créatures de Tendia se relèvent une fois terrassées. Pour les tuer il faut donc obligatoirement les brûler,ou les faire exploser, ou les relever, et wow c'est quoi ça?

    *Il leva la main vers le ciel, un monstre de métal venait de faire apparition au dessus de leur tête. Son passage créait de fortes rafales de vent. Il était excessivement lent, il portait toujours le symbole d'ares, et il était encadré par plusieurs chasseurs. Ils le virent traverser la muraille du complexe encore infranchie, il se stoppa là. La chose ne tirait pas. Pourtant de là où ils étaient, ils pouvaient apercevoir des corps de grosses créatures être comme absorbés en masse par le vaisseau.*
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3288
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Svenhyr Zohokan le Mar 13 Mar - 17:52

    *Sven aurait bien voulu suivre Rödschrek aussi vite que d'habitude, mais son état ne lui permettait pas encore. C'est soutenu par Sighild qu'il prit sa suite et parvint à l'extérieur, bien après l'invocation du cheval cadavérique.

    Ils ne se firent pas prier pour exécuter les ordres donnés par Rödschrek. Pas question de rechigner ou de réfléchir, la situation était bien trop critique. L'apparition du vaisseau d'Arès fut une aubaine, en un sens, car ça allait occuper l'ennemi un moment.

    Sven assura à sa future femme que ça allait aller pour lui. Il fallait qu'elle parte en première ligne avec les armées de guerriers. Revêtant une armure faite d'une forte concentration de roche, elle se rendit auprès des créatures, et leur expliqua la stratégie. Il n'y avait nul doute que beaucoup allaient servir de chair à canon, et elle n'aurait pu avoir cette charge si elle n'était pas devant.

    Sven, en revanche, se montra nettement moins vif qu'à l’accoutumée. Son crâne lui faisait plus mal que jamais, mais la douleur de ses muscles avait disparu. Il vint auprès de l'armée qu'il devait gérer, repéra le leader, et lui expliqua assez bas ce qu'il convenait de faire. Sa voix lui échappait. Instinctivement, il porta la main à son bracelet, brûlant.

    Le pire était à venir... Et il fallait y survivre.


    Les troupes de Sighild s'élancèrent contre les forces ennemies. Fortes de la puissance des flammes de Sighild, il fondirent sur les armées comme l'enfer sur le monde, comme si un véritable fleuve de flammes courait auprès d'eux.

    Création.

    Sighild faisait naître de sa propre imagination des créatures de flammes rapides et puissantes, sans véritable physique mais au contact mortel. Alliés comme ennemis avaient à les craindre, heureusement, elle prenait garde à ne pas toucher n'importe qui. L'objectif : fendre l'armée ennemie en deux, diviser pour la rendre moins puissante.

    Sven fit partir les créatures géantes sur deux fronts. L'attaque de Sighild et la présence du vaisseau laissait assez de marge pour faire une prise en tenaille. La taille des créatures devait permettre de combler le surnombre ennemi. Tandis qu'une partie attaquait sur le flanc, l'autre faisait le tour pour attaquer par derrière.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Rodschrek Nakaam
    Vétéran

    Nombre de messages : 4076
    Age : 29
    Date d'inscription : 29/08/2008

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Membre actif
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Rodschrek Nakaam le Mar 13 Mar - 18:11

    *Les plans des deux compères semblaient fonctionner. Tendia n'avait pas l'habitude de se voir opposer grande résistance, elle ne comptait que sur la peur qu'elle affligeait à ses ennemis et sur le surnombre de ses troupes.

    Les créatures de Röd quand à elle étaient restées en arrière, minant le champ de bataille de sorts explosifs. Le drow était au coeur de l'action avec plusieurs cavaliers auprès de lui, ainsi qu'avec les deux jumelles. Ainsi en selle, sa faux astrale bien visible dans la main, il aurait pu faire régner la terreur, si les ennemis n'étaient pas dépourvus de peur.

    Les alliés évitaient tous le vaisseau géant d'Ares. "Le hurleur" criaient-ils, "ne vous approchez pas du hurleur, sinon c'est la fin!"

    Tendia commettait des ravages sans nom, éliminant en masse tout ce qui se trouvait à proximité d'elle, alliés comme ennemis grâce à des auras brumeuses qui coupaient les chairs et asphyxiaient les poumons. Le carïad sortit du sol juste sous ses pieds, mais une fois de plus elle détruisit la machine en question. Elle volait, deux longues ailes draconiques lui permettaient de tenir dans les airs de manière stable. Ares sortit des décombres, lui fonçant dessusn grâce à deux fines ailes métalliques équipées de moteur puissant. Les deux cavaliers commencèrent à se faire front, et il semblait qu'Ares tenait bien plus longtemps que ce qu'il avait pu tenir la première fois. Des câbles géants et des bras articulés monstrueux surgissaient du sol sous leur zone de combat. Plus personne ne pouvait d'ailleurs se déplacer sous eux, les résidus de leurs attaques avait crée un vaste champ de foudre et d'ombre corrosif sous eux.

    A ce stade de la bataille, il était impossible de savoir quel camp était en meilleure position que l'autre. Rödschrek décida de tenter un sort qu'il avait autrefois fait durant une bataille. Un grand cercle de révocation. Mais un étrange vide mental le pris soudain d'assaut et lui fit perdre toute sa concentration. Lorsqu'il reprit conscience, il se vit tomber de selle. Toutes les créatures autour de lui avaient été détruites par sa faux, il en était sure. Mais lui ne se souvenait de rien. Il ne pouvait pas rester ici, il était trop visible, une vraie cible de choix.
    Il se mit à courrir, en direction d'une zone plus à couvert, cherchant à retrouver au moins les jumelles. Pour les cavaliers qui le suivaient, plus d'espoir, ils faisaient partie des cadavres au sol.*
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3288
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Svenhyr Zohokan le Mar 13 Mar - 21:03

    *Sighild tenait le front tant bien que mal. Armée de sa propre armure et de sa puissance bien supérieure au commun des mortels, elle fonçait comme une véritable furie au milieu des ennemis, carbonisant tout ce qui oserait s'approcher d'elle d'un peu trop près.

    De son côté, Sven allait de plus en plus mal. Il était en sueur, une grande lassitude le prenait, alors même qu'il sentait paradoxalement ses forces revenir. Impossible pour lui de combattre ou d'utiliser la moindre de ses capacités.

    Puis tout s'enchaîna très vite.

    Lorsque Rödschrek usa de son ultime sort, quelque chose sembla résonner sur toute la plaine. On aurait dit une voix, mais dans un langage étranger. En fait, l'unique personne présente qui aurait pu la comprendre ne se souvenait pas de ce qu'il venait de se produire.

    Sven s'immobilisa, le regard soudain vide. Tremblant, il porta de nouveau la main à son poignet. Mais ce n'était pas pour tenir le bracelet, ou sentir la brûlure. Ses énergies se concentrèrent quelques secondes, et soudain, le bracelet se désagrégea complètement, retournant à la poussière.

    Le "réveil" de Rödschrek fut ponctué d'une formidable explosion, accompagnée pour qui savait écouter d'un hurlement de souffrance insondable.

    Là où Svenhyr s'était trouvé un instant plus tôt se trouvait désormais un énorme cratère. Tout ce qui avait été proche de lui avait été littéralement pulvérisé par la puissance qui s'était soudainement échappé de lui. Dans les cieux, un immense nuage de poussière se soulevait, un flamboiement formidable recouvrait peu à peu la plaine, une flamme sans chaleur nimbée d'une puissance phénoménale qui balayait la plaine d'une tempête chaotique.

    Des vents puissants soufflaient à tout rompre tandis que les éléments eux-mêmes semblaient s'agiter autour de ce phénomène destructeur.

    Et au milieu du spectacle se trouvait Sven, hurlant tout ce que ses poumons étaient capable de souffler. Sa douleur innommable remplissait le champ de bataille, porté par les vents hurlants et vociférant à en rompre les armatures en métal des machines.

    Il se détruisait.

    Et plus les secondes passaient, plus ce flux incessant qui émanait de son corps ne cessait de grandir, plus dangereux, plus mortel. Pour les autres. Et pour lui.

    Dans son esprit, une tempête équivalente à ce qu'il se passait dehors le torturait bien plus que ce que son corps lui faisait subir.

    Alors que dans son désespoir il cherchait un moyen d'arrêter le torrent qu'il avait déclenché malgré lui, une voix ne cessait de l'obséder, encore et encore, tourbillonnant dans sa tête à l'image des vents de tempête qui se déchaînaient autour de son corps meurtri.*


    #Tu n'as qu'un moyen d'en réchapper...#


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Rodschrek Nakaam
    Vétéran

    Nombre de messages : 4076
    Age : 29
    Date d'inscription : 29/08/2008

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Membre actif
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Rodschrek Nakaam le Mar 13 Mar - 21:16

    *Une explosion. Le drow se retourna, cette force, ce cri, les visions s'accumulèrent par dessus le camp de bataille.

    Plusieurs créatures de taille à peu près humaine lui sautèrent dessus. Elles furent désagrégées avant de le toucher, séchées sur place.

    Il se voyait à la place de Sven, au milieu d'une tornade, deux longues ailes dans le dos, en train de commettre des ravages, alors que son corps partait en lambeau. Ce n'était qu'une image qu'il ne comprenait pas. Mais ces ressentis, cette douleur...

    Ares tomba non loin de lui, il l'observa se recroqueviller, impassible. D'habitude il aurait couru vers Sven, aurait cherché un moyen de l'aider, mais il y avait à présent autre chose. Une voix s'éleva au dessus du champ de bataille.*

    Viens! viens à moi Faucheur!

    *Un tatouage commença à se dessiner sous son oeil. Discret, mais visible. Il leva le visage, tentant de faire la part des choses, de discerner le bien du mal, sa raison de sa folie.

    La cavalière stagnait au dessus du champ de bataille, son visage commençait à se fendre.
    Rödschrek devait choisir son camp. Une forte rage, l'envahit. Rage transformée en haine. Sa faux trancha quelques tête, et faucha plusieurs âmes. Il se mit à courrir et à hurler lui aussi. Il souffrait, et pour calmer la douleur, il devait... détruire.*
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3288
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Svenhyr Zohokan le Mar 13 Mar - 22:01

    *Au milieu de ce carnage, Sighild n'en menait pas large. Affolée, terrifiée, elle ne savait plus quoi faire. La situation dérapait complètement, et à ce train là, ils allaient tous y passer. Mais ses deux comparses étaient totalement inapprochables.

    Terrorisée, elle faisait de son mieux pour garder la tête froide. L'ennemi continuait d'arriver, tout partait de travers, mais elle ne pouvait se permettre de relâcher la pression sur le front. Elle était impuissante.

    L'esprit de Sven le torturait toujours autant, mais cette fois, des éclairs de lucidité pointaient dans ce chaos. Il savait comment faire. Il connaissait la source de son pouvoir, et savait parfaitement comment l'annuler.

    Le problème...

    Non, il refusait d'en arriver à pareille extrémité. Malgré la douleur que lui infligeait son propre sang, il put enfin voir ce qu'il se passait. La folie de Rödschrek. La terreur de Sighild. Les armées décimées et recyclées par les deux camps. Son propre carnage.

    Arès.

    Tendïa.

    Sa faute.

    Elle.

    Arrêtez.

    Le risque.

    Je vais...

    Reprenant le contrôle de son corps, il se prépara. Il avait conscience de son état, désormais, et même s'il n'avait aucune contrôle sur la force terrifiante qui le submergeait, il savait qu'il pouvait mettre fin à ça. En une fois.

    Comme un viseur ultra-sophistiqué, son regard pointa sa cible. Doucement, très doucement, il préparait son action.

    Et sauta.

    Il y eut une détonnation à vriller les tympans. D'aucuns habitant près d'un aéroport étaient habitués à pareil bruit. A ceci près qu'en général, le passage du mur du son se passait à plusieurs dizaines de mètres de hauteur. Là, c'était juste à côté, et bien suffisant pour rendre sourd un malentendant.

    La détonation fut instantanément suivit d'une seconde, et Tendïa se prit de plein fouet un projectile humain possédant la résistance d'une montagne, balancé à la vitesse du son.

    Le moindre mouvement coûtait à Sven, mais avait réussi à la sonner. Sa résistance était tout bonnement stupéfiante, même au vu de ses pouvoirs actuels. Mais il ne voulut pas lui laisser la moindre chance de répit.

    Prise dans le souffle titanesque de son aura, la Cavalière ne devait pas en mener large, et avant qu'elle puisse répliquer, il réitéra son acte.

    Une détonation. Un cratère se formait. Une autre. Un vaisseau était traversé de part en part. Encore une autre. La citadelle d'Arès perdait une tour. Encore. Encore. Inlassablement. Des yeux de Sven coulaient des larmes de sang, ses blessures se multipliaient tandis qu'il meurtrissait son corps pour tenter d'achever la Cavalière, provoquant des dégâts énormes sur tout le champ de bataille.

    Aucun contrôle.

    Aucun échappatoire.*


    #Tu sais ce que tu dois faire.#


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Rodschrek Nakaam
    Vétéran

    Nombre de messages : 4076
    Age : 29
    Date d'inscription : 29/08/2008

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Membre actif
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Rodschrek Nakaam le Mar 13 Mar - 22:09

    *Le visage de la cavalière se reforma. Alors qu'elle était rouée de coups, alors que son corps tenait des chocs qui auraient du la broyer, son aura fini par s'éteindre.Elle s'effondra, sans vie apparente. Les créatures du champ de bataille tombèrent en miettes, comme les machines d'Aressky. Les deux cavaliers étaient hors service, du moins pour le moment.

    La folie de Rödschrek aurait du se calmer pourtant elle ne fit qu'empirer. Lorsqu'il n'y eu plus d'ennemis à portée à abattre, il laissa tomber son arme et se prit la tête à pleines mains. Il hurlait comme un dément, du vent l'entourant, non pas pour marquer sa puissance, mais pour le protéger. Cette réaction était toujours typique lorsqu'il avait peur. Ses cicatrices semblaient se réouvrir, il tomba à genoux.*
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3288
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Svenhyr Zohokan le Mar 13 Mar - 22:13

    *Lorsque la Cavalière tomba inconsciente, Sven relâcha enfin son emprise sur elle. Hélas, ça ne calmait ni Rödschrek, ni lui. Malgré la puissance phénoménale qu'il avait été contraint de déployer, son aura ne faiblissait pas. Elle continuait à augmenter.

    Ses blessures ne le faisaient plus souffrir tant la douleur intérieur les surpassait. Il ne savait même pas s'il s'était ou non cassé quelque chose. Le sang le gênait dans ses yeux, mais il avait beau tenter de l'enlever, il en revenait toujours.

    Était-ce son destin ? Périr de sa propre puissance ou noyé dans son propre sang ?*


    #Agis ! Si tu ne fais rien, tu mourras, et tout ce que tu auras enduré sera vain !#


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Rodschrek Nakaam
    Vétéran

    Nombre de messages : 4076
    Age : 29
    Date d'inscription : 29/08/2008

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Membre actif
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Rodschrek Nakaam le Mar 13 Mar - 22:21

    *Sur le champ de bataille, Ares semblait tenter de se réveiller. Plusieurs machines se redressèrent tout aussi difficilement que lui, écrasant tout type de créature de Tendia pouvant encore potentiellement se réveiller.

    Il tenta d'avancer vers Rödschrek. Celui-ci pleurait à présent. Il aggripait ses épaules si fort que des tâches de sang apparaissaient sur ses vêtement au niveau de ses doigts.

    Ses peurs se concrétisaient. Il n'arrivait plus à sortir de ses visions, il souffrait, quelque chose le brûlait intérieurement. La réalité s'effaçait, peu à peu. Il était au milieu d'un champ de morts, ils allaient le détruire.

    SOn regard paniqué regardait autour de lui, il avait peur, il avait mal, un dernier souffle, il hurla un "aidez moi!" et commença à se recroqueviller sur lui même.*
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3288
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Svenhyr Zohokan le Mar 13 Mar - 22:41

    *Les choses dérapaient. Sighild continuait de se battre sans plus faire la moindre attention à ce qu'il se passait autour. Ses larmes étaient aussitôt évaporée par le feu dévorant qu'elle créait jusqu'au bout de ses forces.

    Sven, lui... N'avait pas le choix. Le désespoir de Sighild lui parvenait. Le cri de détresse de Rödschrek aussi.

    Il céda.

    Et son âme se disloqua.

    Comme un renversement total et absolu, le vent de tempête cessa d'être. Le sifflement de son aura disparut. A la place, un silence de mort remplaça la tourmente qui avait précédé. Un froid implacable s'abattit sur le champ de bataille.*

    #Oui ! Ouiii ! Enfin !#

    *Svenhyr était immobile, au dessus du corps inerte de Tendïa. Le conflit avait cessé soudainement, comme si la simple présence de ce froid pénétrant avait suffit à calmer les tensions.

    Un froid étrange d'ailleurs. Pas ce genre de froid qui vous glace jusqu'aux os dont on vante la rudesse aux pôles, dans les régions de Ker Nör. Pas de ce froid dont parlent les anciens en frissonnant.

    Non, c'était un froid bien différend. Un froid qui traverse votre esprit, gèle votre âme, et paralyse le plus téméraire des coeurs. Un froid qui ne provoque ni gel, ni neige. Un froid provoqué par un vide insondable.

    Dans ce calme assourdissant, Svenhyr se redressa doucement de toute sa hauteur. Ses cheveux argentés étaient calmement passé au gris, un gris qui s'assombrissait peu à peu. Son visage s'était endurci, et le long de ses joues traînait de longs filets de sang coagulé.

    Son regard était dur, ses gestes étaient amples, calmes. Terriblement calmes.

    C'est alors que la raison de ce silence se fit remarquer. Partout sur le champ de bataille, la magie avait cessé d'être. Il n'y avait plus la moindre énergie qui s'écoulait, comme avalée, terrassée par un calme froid à l'aplomb d'un continent. Et pourtant, dans ce vide animique, même Sighild ne trouva pas la force de crier.

    Svenhyr se baissa de nouveau, et saisit Tendïa à la gorge, la soulevant de toute sa hauteur. Son regard n'avait aucune faille, aucune crainte. En fait, il se fendait même d'un sourire. Il approcha doucement de son oreille, et lui murmura : *


    Rödschrek... est à moi... et à moi seul.

    *Et il la lâcha immédiatement. L'idée l'avait tenté de la vider de toute force magique, mais elle avait été utile. Très utile.

    Voyant que Rôdschrek ne s'était pas calmé, il vint auprès de lui à une vitesse incroyable, bien supérieure à celle dont il était capable habituellement. Il posa sa main sur le front du drow, délicatement, et d'une voix très calme, lui murmura tout bas, dans la langue maternelle de Rödschrek : *


    Ne t'inquiète pas, Rödschrek. Je suis là. Shhht. Là, calme toi. Tu ne crains rien, mon petit enfant.


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Rodschrek Nakaam
    Vétéran

    Nombre de messages : 4076
    Age : 29
    Date d'inscription : 29/08/2008

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Membre actif
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Rodschrek Nakaam le Mar 13 Mar - 23:01

    *Le drow releva les yeux, ses sanglots se calmèrent. Il n'y avait pas de réelle compréhension de ce qui se passait, seulement le son de cette voix qui le calmait. Il s'appuya sur Sven, comme il le faisait il y a longtemps avec son frère. Ce fut cette image qui se superposa par dessus celle de Sven.*

    Maïtaga... j'ai mal.
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3288
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Svenhyr Zohokan le Mar 13 Mar - 23:04

    *Le "soutien" de Rödschrek s'effondra bien vite lorsque Svenhyr s'effondra à son tour. Il était toujours conscient et son étrange présence ne l'avait pas quitté. Mais il avait repris ses esprits. Son vrai esprit.*

    Qu'est-ce qu'il... s'est passé ?

    On a gagné ?


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.

    Contenu sponsorisé

    Re: Le cavalier et ses pions.

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 17 Nov - 23:53