La Nouvelle Ekoï : L'Hégémonie des machines (V3 d'Ekoï)

L’essentiel du jeu

Lancé de dés




    [reboot] Rencontre redoutée et espérée

    Partagez
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3265
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    [reboot] Rencontre redoutée et espérée

    Message par Svenhyr Zohokan le Jeu 2 Avr - 15:30



    *Environ quatre jours après que Raeldyr soit revenu en Ekoï, il reçut un coup de téléphone d'Alwin Zohokan. Ce dernier avait appris que le Patriarche Dernör venait lui rendre visite deux jours plus tard.


    Il précisa qu'ils auraient d'abord à discuter des derniers événements, mais qu'il était disponible pour un temps plus long. Il ne lui avait pas fourni les détails de "l'après", mais avait exprimé que c'était important.


    En bref, Raeldyr devait être présent dans le domaine lorsque le Patriarche arriverai, mais il ne devrait pas se faire voir avant qu'Alwin ne lui permette d'entrer. Bien entendu, la rencontre se ferait à l'insu de la famille présente, qui le prend toujours pour Runson Daselt, un ami de Svenhyr.*



    #Putain, j'ai une gueule affreuse...#

    *C'était le jour. Alors qu'il se préparait chez lui avant de partir au domaine Zohokan, Raeldyr ne s'était jamais senti aussi anxieux de ce qu'il s’apprêtait à faire, et son miroir lui rendait très bien. Il avait le sentiment d'un combat qu'il n'était pas sûr de gagner. Mais il l'avait voulu. Il avait choisi. Il ne laissera pas la lâcheté s'emparer de lui, comme la dernière fois.


    Lorsqu'il arriva au manoir Zohokan, il était méconnaissable. Son costume neuf avait été réalisé de main de maître par l'artisan que Rödschrek lui avait présenté et le transformait vraiment, dans le bon sens du terme, les cheveux parfaitement noués sur la nuque... Sauf sa cicatrice qui dépassait de son col, il était pratiquement impossible de le reconnaître du premier coup d'oeil.
    Il avait pris soin de communiquer à Alwin l'heure de son arrivée, afin d'esquiver au maximum la présence des autres membres de la famille, et sur les instructions du patriarche, il attendit, caché. Il attendit l'arrivée de son père, il attendit la fin de sa conversation avec Alwin... Et plus il attendait, plus son anxiété grandissait.*




    *Alwin accueillit Raeldyr dès qu'il arriva, il avait attendu derrière la porte pour s'assurer que personne ne le voie avant lui. Il le fit monter à l'étage et l'installa dans une des chambres d'amis, le temps que tout se passe. De là, Raeldyr pouvait discrètement observer la cour intérieur.


    Environ une heure plus tard, Arnvald Dernör venait au domaine. Comme pour toute visite diplomatique, il était venu vêtu de vêtements stricts, royaux et impeccables, portant fièrement le blason de sa famille, un arbre majestueux surmonté d'une couronne. La Patriarche était d'un grand âge, il avait récemment dépassé les 170 ans. Pourtant, il se tenait toujours droit et marchait d'un pas assuré comme s'il avait eu 50 ans de moins.


    Alwin l'introduisit dans le domaine, où ils discutèrent un instant avant que le Patriarche Dernör décide de se rendre à la cour. Selon le rituel habituel, Alwin le laissait se recueillir seul devant le caveau. Arnvald Dernör marcha d'un pas tranquille dans la cour intérieur. Il passa devant les parterres de fleurs, franchit le petit pont surplombant le cours d'eau artificiel de la cour, pour parvenir à la petite île artificielle servant de caveau à la lignée Zohokan.


    L'allure du Patriarche était toujours aussi stricte, mais il s'arrêtait parfois en chemin, observant les fleurs, le pont, l'entrée du caveau, d'un air pensif, voire mélancolique. Finalement, il entra dans le caveau, et n'en ressortit qu'une demi-heure plus tard. Sa stature aurait put sembler similaire à n'importe qui, mais un œil averti pouvait repérer la légère courbure des épaules et la démarche plus lente reflétant l'esprit d'un homme fatigué par les années et la peine.


    Il retourna au domaine, deux bonnes heures s'écoulèrent durant lesquelles ils discutèrent dans la salle sécurisées de l'étage. Puis, après ce qui semblait être une éternité, Alwin vint frapper à la porte.*

    J'espère que vous êtes prêt, je doute qu'il ait la patience de l'hésitation.



    *Raeldyr tournait le dos à la porte lorsqu'Alwin vint le retrouver. Il prit une profonde inspiration pour calmer ses légers tremblements résultant de son état de panique intérieure, et rejoignit Alwin à la porte de la pièce.*

    On n'est jamais réellement prêt dans une situation pareille, prétendre le contraire serait une idiotie. Mais nous ferons avec. S'il fallait reculer, c'était avant.


    Je vous suis.



    *Alwin le mena à la salle du deuxième étage. Il n'entra pas, ce n'était pas son rôle. Il se contenta de l'inviter à ouvrir la porte et entrer, puis tourna les talons. Le reste ne le regardait pas.


    A l'intérieur, la lumière était tamisée, on y voyait difficilement. Il y avait une grande table, de celles que l'on peut voir les des réunions des Grandes Familles. Au bout de cette table, complètement à l'opposé, était assis Arnvald Dernör, attendant de savoir qui venait le rencontrer et pourquoi. L'obscurité masquait l'essentiel de ses traits, mais sa silhouette n'en restait pas moins reconnaissable.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Raeldyr Dernör
    Vétéran

    Nombre de messages : 1471
    Date d'inscription : 19/06/2013

    Feuille de personnage
    Organisation: Aucune
    Rang d'organisation: N/A
    Notoriété:

    Re: [reboot] Rencontre redoutée et espérée

    Message par Raeldyr Dernör le Jeu 2 Avr - 19:31

    *Raeldyr avait fermé les yeux et pris une profonde inspiration avant d'entrer dans la pièce. Après avoir refermé derrière lui, il s'avança vers le bout de la table, où son père ne l'avait pas encore vu. Ses pas résonnaient affreusement à ses oreilles dans la pièce, et il avait l'impression que son cœur allait exploser. Jusqu'à ce qu'il ne soit plus qu'à quelques mètres, où il s'arrêta, droit comme un "i".

    C'était l'heure de briser la glace, après quarante ans de silence, avec seulement deux mots, à la fois simples, et lourds de sens.* 

    Bonjour, Père...

    *Sa fierté naturelle eut voulu que sa voix ne tremble pas... Mais ce fut le contraire qui se produisit. Au delà de l'anxiété, c'était la honte qui prenait place, et il ne pouvait rien faire pour l'en empêcher. La présence de son père, cet homme qu'il avait haï durant des années, l'oppressait plus qu'il ne l'aurait imaginé. Malgré lui, il baissa la tête.*

    Je suis incapable d'imaginer quels peuvent être vos sentiments en me voyant aujourd'hui... Après tant d'années... Cette nuit-là, j'étais envahi par le chagrin... J'ai... sombré dans les ténèbres... Je vous ai blessé... J'ai... meurtri le cœur de Sighild, de la famille... Je... 

    Je n'ai jamais voulu ce qui s'est produit...

    *Les mots venaient d'eux-même, pèle-mêle, et le drow ne pouvait les contrôler. Tous ces mots qu'il n'avait pas pu prononcer quarante ans plus tôt ne voulaient que sortir. Sous leurs poids, Raeldyr dû mettre un genou à terre.*

    Je ne peux changer le passé. Mais s'il vous plait, accordez-moi de vous demander... votre pardon... 
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3265
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: [reboot] Rencontre redoutée et espérée

    Message par Svenhyr Zohokan le Jeu 2 Avr - 19:40

    *Les paroles de Raeldyr laissèrent place au silence. Un silence pesant. Celui de la surprise, de la réflexion, peut-être de la colère aussi, mais dans tous les cas ces sentiments n'étaient pas encore assez forts pour s'exprimer.


    Le Patriarche se leva doucement de son siège. Il ne vint pas à la rencontre de Raeldyr. Tournant les talons, il fit quelques pas vers le fond de la pièce. Il réfléchissait. Il se remettait. Ébranlé plus qu'il ne l'aurait souhaité, il cherchait les mots, mais ne trouva pas. Finalement, il se mura dans le silence, fouillant mentalement l'esprit de cet homme inconnu, attendant la suite, probablement, une explication plus complète, plus concrète. Une preuve...*


    Racontes....

    *C'est tout ce qu'il parvint à dire. Sa voix ne reflétait aucune émotion, mais elle était basse, soupirante, fatiguée.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Raeldyr Dernör
    Vétéran

    Nombre de messages : 1471
    Date d'inscription : 19/06/2013

    Feuille de personnage
    Organisation: Aucune
    Rang d'organisation: N/A
    Notoriété:

    Re: [reboot] Rencontre redoutée et espérée

    Message par Raeldyr Dernör le Ven 3 Avr - 11:11

    #Calme-toi Raeldyr... Respire... Respire...#

    *Le drow se sentait dérailler, la situation l'oppressait, et les souvenirs de ce que 'était son père avant son départ le tiraillaient. Mais ils ne devaient pas interférer ou la rencontre se terminerait de façon catastrophique.


    Sans relever la tête, Raeldyr déglutit avant de répondre. Il avait beau tenter de se calmer, sa voix tremblait encore.*

    Vous souvenez-vous de cette nuit, Père ?... De cette nuit affreuse ? L'incendie qui faisait encore rage dans la ville basse, les draps souillés de sang dans le lit la chambre familiale, la douleur de celui qui se débattait à moitié conscient, le corps sauvagement brûlé... Mon corps... Et que je refusais obstinément de répondre aux questions que vous me posiez ?

    *Lentement il énuméra détails, paroles, positions... Il n'y avait en ce temps que Raeldyr et son père dans la pièce, personne d'autre ne savait. Même Sighild, à qui il avait raconté l'intégralité de son histoire ne pouvait connaître ce niveau de détails.*

    Voici l'histoire. Depuis plusieurs années avant cette nuit, je voyais en cachette une femme. Trynia. Elle vivait dans la ville basse. Elle n'était pas de sang noble, mais nous nous aimions. Un amour véritable, dont j'ai toujours eu peur qu'il soit révélé au grand jour. Un amour dont j'ai toujours eu peur que vous en appreniez l'existence, que vous ne l'acceptiez pas. Sighild elle-même, avec qui je passais beaucoup de temps vous devez le savoir, n'était pas au courant.

    *Raconter cette histoire à celui qu'il avait toujours haï était éprouvant. Par moment sa voix vacillait, avant de se reprendre, pour un temps.*

    Elle s'appelait Trynia. Nous nous sommes aimés. Au point qu'elle m'a même offert un fils. Ryltar. A quatre mois, il était déjà fort comme son père, et intelligent comme sa mère. Mais... Ils m'ont été enlevés. Ils sont tous les deux morts dans cet incendie dans lequel vous m'avez trouvé.


    Et cette nuit-là... Le chagrin a eu raison de moi. Mes pouvoirs se sont déchaînés. Les murs ont été détruits... Je ne souviens de rien, si ce n'est que je me suis réveillé seul, en pleine montagne, allongé dans la neige. Et j'ai fui. En lâche. Emporté par la douleur.

    *Il ne put s'empêcher de léger reniflement.*

    Je suis pleinement conscient que ce que vous dit peut sembler extravagant, voire absurde, mais je vous conjure de me croire. C'est la pure vérité.


    Si je suis revenu... C'est que... Je ne supporte plus de fuir. Je ne veux plus vivre caché ! Le souvenir de cette nuit me hante et me tourmente depuis trop longtemps. Pour une fois dans ma vie je souhaite être ce que j'aurais dû être, et assumer la responsabilité de mes actes de fou. Fou de chagrin.

    *Il releva la tête, mais resta genou à terre.*

    Père... Accepterez-vous le retour d'un fils qui vous a déçu ?
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3265
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: [reboot] Rencontre redoutée et espérée

    Message par Svenhyr Zohokan le Ven 3 Avr - 12:08

    *Il y eut un long silence. Très long. Les mots ne venaient pas. Les gestes non plus. Finalement, le Patriarche se mit à parler. Sa voix avait perdu de sa froideur, de sa superbe. C'était celle d'un vieil homme qui contait une histoire.*

    J'ai eu un second fils, il y a bien longtemps. Sa mère l'avait nommé Raeldyr, le Loup Ardent, en référence à son regard. Je n'aimais pas ce nom. Je le trouvais trop sauvage, inconvenant pour l'avenir qui lui était réservé. Mais ce n'était pas mon rôle que de choisir, je l'ai accepté.


    C'était un fier enfant, son maniement des armes comme de la magie lui promettaient un avenir brillant dans l'armée. Mais il était trop tendre, il n'était pas assez convaincu de ses actes et de ses paroles, même malgré mes leçons et mes remontrances.


    Il aimait le secret. Il aimait se cacher. Plusieurs fois, je l'ai surpris auprès de ma cadette, Sighild, alors qu'elle devait rester isolée pour le bien de la Famille. Les punitions et les châtiments ne l'ont jamais fait renoncer. Le temps passant, j'ai compris qu'il s'agissait là de conviction plutôt que rébellion, mais je ne pouvais me permettre d'accepter un tel comportement.


    Un jour, mon fils est rentré de l'entraînement avec quelque chose de changé. Il portait un stigmate que seul un esprit averti pouvait déceler. Ses visites à ma cadette se firent moins fréquentes. Il savait le cacher à son frère et à ses sœurs, même sa mère ne se douta de rien. Mais moi, il était encore bien naïf pour croire me tromper.


    Je n'ai pas tardé à trouver la cause de ce changement subtil. Mon fils s'était épris d'une femme de basse extraction, vivant dans les bas quartiers de la ville. Il l'avait rencontrée sur le chemin allant des domaines d'entraînement des Zohokans au nôtre. Mon devoir de père aurait voulu que je l'en dissuade. Je n'en ai rien fait. Il a toujours cru que je l'ignorais.


    Il était sauvage, libre, comme sa mère l'avait prédit en le nommant. Sa fougue et sa volonté étaient fortes, ses décisions immuables. Paradoxalement, il se montra plus concentré à ses entraînements, c'est probablement pourquoi je fermais les yeux un temps.


    Mais la chose dura. Il fallait que cela cesse, l'honneur de la famille était en jeu. Je n'ai pas agi pourtant, malgré mon devoir. Un ami proche et de confiance, a qui je confiais cet émoi, me conseilla de la plus étrange des façons : laisser faire. Il m'affirma que si les sentiments de mon fils étaient sincères, rien au monde ne devrait se mettre en travers de sa route vers le bonheur. En temps normal, je l'aurai traité d'idéaliste. Les conséquences d'une telle union auraient été désastreuses. Mais j'écoutais ses conseils. Je l'ai regretté pendant des années.


    Une nuit, on me rapporta que mon fils avait été retrouvé dans les bas quartiers, au milieu des flammes, agonisant. Je savais où il se trouvait. L'endroit avait été dévoré par les flammes, un incendie se propageait dans la zone. Je me suis habillé à la hâte. Il était dans une chambre d'hôpital. Ses jours n'étaient pas en danger. Mais son regard n'était pas celui d'un vivant. Son esprit était mort. Le chagrin suffit à l'achever, en emportant une partie de l'hôpital avec lui.

    *Il poussa un long soupir, fatigué, éreinté.*

    J'ai cherché. Pendant des années, j'ai cherché. L'acte était criminel. J'ai cherché le coupable, celui qui m'avait arraché mon fils. Je n'ai pas trouvé. J'ai continué ma vie en me posant cette question : qu'aurais-je du faire ? Si je lui avait arraché à son bonheur, il serait encore à mes côtés aujourd'hui. Mais serait-il vraiment en vie ? 


    Mon ami avait raison : la vengeance ne me le ramènerai pas. Mon statut m'interdisait ce genre d'engagement. J'ai continué à faire ce que je savais faire de mieux. Masquer, observer, commander. Je suis le Patriarche des Patriarches, le plus froid et impitoyable de tous. Nul ne saurait me faire céder, même en s'en prenant aux miens.


    Officiellement, il était mort en tentant de sauver héroïquement le peuple. Un acte digne de sa bravoure et de sa sensibilité. Je n'ai pas puni ceux qui démentirent cette annonce. Je n'ai pas puni ceux qui dans mon dos le qualifièrent de faible. Qu'ils aient raison ou tort, je ne les ai pas puni.


    Le temps passant, je me suis résigné. L'assassin de mon fils était introuvable, tout avait disparu dans l'incendie. Loup Ardent. Un enfant qui a choisi les siens et qui a péri dans les flammes, pour ce qui lui semblait juste. Un nom formidablement bien trouvé, que je n'ai su apprécier que lorsqu'il fut trop tard. Si elle était encore là, elle rirait probablement de l'ironie de la chose.


    Le temps passant, je me suis résigné. Mon fils avait fait ses choix, des choix que je ne pouvait lui imposer. C'était un esprit libre. S'il devait encore être là aujourd'hui, je ne pourrai l'entraver.


    Raeldyr Dernör est mort il y a plus de quarante ans. Mon deuil est fait, il ne reviendra pas. Mais je serai heureux d'apprendre qu'où qu'il soit, il est toujours aussi fougueux et libre. Que son esprit trouve la paix.

    *Un nouveau soupir. Le Patriarche se tut. Il ne se retourna pas, préférant les ténèbres où il se cachait pour masquer ses traits, masquer ses sentiments.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Raeldyr Dernör
    Vétéran

    Nombre de messages : 1471
    Date d'inscription : 19/06/2013

    Feuille de personnage
    Organisation: Aucune
    Rang d'organisation: N/A
    Notoriété:

    Re: [reboot] Rencontre redoutée et espérée

    Message par Raeldyr Dernör le Ven 3 Avr - 16:26

    *Plus il écoutait son père, moins Raeldyr pouvait empêcher ses larmes de couler. Après tout ce temps, après tout ce qu'il lui avait infligé... Son père lui avait pardonné, avait accepté ses choix passés, et cerné son histoire mieux que quiconque. Pour la première fois de sa vie... Il pensait le comprendre, et voir les autres angles qu'il avait toujours refusé de voir, la faute à sa jeunesse tourmentée.


    Il se sentit idiot, honteux, et fier à la fois ; un mélange étrange de sentiments qu'il n'était pas capable d'expliquer lui-même. Si ce n'était qu'il... Trouvait peut-être la paix. Pour la première fois depuis de trop nombreuses années.*

    Je puis vous rassurer sur ce point. La fougue et la liberté n'ont pas manqué de guider mes pas, même s'il y a souvent eu un prix à payer pour cette liberté. Un prix qui impliquait des secrets... Beaucoup trop lourds à garder, et qui ont bien failli me détruire... Si une sœur que j'ai toujours aimé ne m'avait pas montré le chemin du retour vers la lumière, loin de cette même quête de vengeance infructueuse qui me corrompait, corps et âme. Je l'ai compris aussi il y a peu. La mort ne me ramènera par la femme que j'aimais ni mon fils.


    J'ai plusieurs fois songé à faire ce pas... Qui me rapprocherait de vous. Peu avant la bataille de la Citadelle, masqué parmi les autres combattants aux côtés de Svenhyr Zohokan... Après la bataille... Où cet ami de confiance, et d'une grandeur accomplie, m'a fait l'honneur de me reconnaître, et de m'inciter à retourner auprès de vous. P... Pendant ses funérailles... Où je vous ai aperçu, mais où ce n'était pas la bonne heure. Ni pour moi, ni pour vous, en ces heures sombres et tristes.

    *Bien que son père ne puisse le voir. Un sourire timide mais empli d'espoir commençait à poindre entre les larmes.*

    Il y a encore quelques heures, je tremblais de peur à l'idée de vous parler. Et Trynia m'aurait giflé sans retenue pour me remettre les idées en place, et que je me ressaisisse. Mais en cet instant... Je peux trouver la véritable paix. Vous pouvez m'accorder la paix. Si ne sais si je mérite les honneurs que vous m'avez attribué en ces jours si tristes pour nous tous. Mais je serais prêt... à rattraper ces quarante années de retard. Si vous... acceptiez... De me m'appeler de nouveau par ce nom... Que Mère m'a donné.


    S'il vous plait... Père... Regardez-moi... C'est moi... 


    *Ses dernière paroles sonnaient presque comme une supplique. Une fois dans sa vie, il voulait plonger ses yeux rouges, de nature et d'avoir trop versé de larmes, dans ceux de son père, comme pour lui donner la permission de lire en lui. Lui qui avait toujours haï le fait qu'on entre dans sa tête... Il n'avait plus rien à cacher.*
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3265
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: [reboot] Rencontre redoutée et espérée

    Message par Svenhyr Zohokan le Sam 4 Avr - 18:09

    *Malgré un état émotionnel faible, le Patriarche ne se retourna pas. Pas plus qu'il ne regarda son fils. Il le voulait, mais ne le pouvait.*

    C'est impossible. Raeldyr. Le passé ne peut s'effacer. Luderik Zohokan est un idéaliste, ses méthodes lui permettent de braver les tabous. Pas moi. Pas les Dernör. Pas maintenant. Je ne peux pas accepter un déserteur parmi les miens, notre nom en serait entâché à jamais.


    Mais...

    *Quelques secondes s'écoulèrent, laissant sa phrase en suspens. Il ne devait pas dire ça. Pourtant il le fit, comme si Luderik lui avait conseillé encore en cet instant. Il semblait qu'il l'ait bien plus influencé que prévu.*

    ... mais si tu dis vrai, l'honneur de Raeldyr Dernör pourra un jours être restauré, sa loyauté prouvée. Ce jour là, il pourra rentrer à la maison. Ce jour-là, il devra aussi faire un choix, entre sa famille et sa liberté.


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Raeldyr Dernör
    Vétéran

    Nombre de messages : 1471
    Date d'inscription : 19/06/2013

    Feuille de personnage
    Organisation: Aucune
    Rang d'organisation: N/A
    Notoriété:

    Re: [reboot] Rencontre redoutée et espérée

    Message par Raeldyr Dernör le Sam 4 Avr - 18:56

    *Après les longues secondes de silence, où le drow avait retenu son souffle, un ouverture. Son père lui avait accordé une ouverture, une chance. Sa chance, la seule qu'il n'aurait jamais et qu'il ne devait en aucun cas manquer. Son maigre sourire s'agrandit à travers ses larmes. 


    Un jour... Il pourrait rentrer chez lui.*

    Lorsque ce jour arrivera, car il arrivera, j'en suis convaincu, je ferai tout ce qu'il me sera possible de faire pour restaurer l'honneur de la famille. Les ténèbres dans lesquelles j'ai erré sont devenu une prison pour mon esprit, une oubliette dans laquelle je n'aurais jamais dû sombrer. Le jour où vous m'accorderez mon droit de retour... Ce sera ma délivrance. Soyez-en assuré.

    *La rencontre touchait certainement à sa fin. Il ne sembla par judicieux à Raeldyr d'insister d'avantage. Il avait déjà obtenu plus qu'il n'aurait pu espérer. Il essuya rapidement son visage du plat de la main avant de reprendre.*

    Si d'ici le jour des... "retrouvailles", vous souhaitez que nous conversions à nouveau, le Patriarche Zohokan saura où me trouver. Veuillez cependant ne pas prendre ombrage s'il ne répondait pas... Je suis contraint par certaines obligations prochainement, et ma présence y sera indispensable, mais... Quoi qu'il puisse arriver... Ce jour-là, je reviendrai la tête haute. Pour vous. Pour la famille. Je vous en fait la promesse. 


    Je vous remercie d'avoir accepté de me recevoir ici, Père, et je vous remercie d'accepter de me donner une chance. J'espère vous revoir bientôt.

    *Il attendit avant de se relever, que le Patriarche lui donne l'autorisation de partir. Il n'avait certes jamais aimé le protocole, mais cette fois-ci, il ne pouvait y échapper. C'était aussi ce qu'il souhaitait, au fond, être accepté. Libéré.*
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3265
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: [reboot] Rencontre redoutée et espérée

    Message par Svenhyr Zohokan le Sam 4 Avr - 20:28

    *Le Patriarche ne fit qu'un bref geste de la main, signe qu'il l'autorisait et l'encourageait à quitter les lieux. La conversation ne devait pas continuer. Il ne le montrait pas, mais dans les ténèbres, il souriait. Son fils lui était revenu. Plus candide et naïf que jamais. Il n'était pas près à rejoindre la Maison. Mais il le serait peut-être un jour.*


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.
    avatar
    Raeldyr Dernör
    Vétéran

    Nombre de messages : 1471
    Date d'inscription : 19/06/2013

    Feuille de personnage
    Organisation: Aucune
    Rang d'organisation: N/A
    Notoriété:

    Re: [reboot] Rencontre redoutée et espérée

    Message par Raeldyr Dernör le Sam 4 Avr - 23:44

    *Raedlyr s'inclina une dernière fois avant de ressortir de la pièce. Une fois la porte refermée, le trop plein d'émotions qui s'était accumulé en lui le submergea, au point qu'il dû s'appuyer un moment contre le mur pour éviter que ses jambes ne le trahissent. L'anxiété et l'angoisse rendaient leur dernier souffle, en donnant le maximum. Maintenant, le drow avait un nouvel objectif. Une nouvelle voie à suivre. D'un geste décidé, il essuya ses yeux humides, et descendit les escaliers vers la sortie.


    Il croisa Alwin Zohokan sur le chemin de la sortie, et malgré les yeux rougis et les restes d'émotions fortes qui avaient marqué son expression, Raeldyr lui  sourit. Ses mots s'embrouillaient dans sa bouche, mais le message était clair comme de l'eau de roche : ses remerciement n'étaient pas à la hauteur du service qu'il lui avait rendu, sans pour autant entrer dans les détails. Il n'en avait pas besoin de toute façon. Un bonheur certain mêlé d'à la fois fierté et humilité (mélange étrange résultant de la confusion dans laquelle il se trouvait encore après un tel choc) se lisait sur son visage. Il précisa avec ses mots, que tout service peut être rendu, et qu'Alwin n'aurait qu'à le formuler, le jour venu.


    Après quoi, il attendit qu'Alwin lui accorde de partir, pour se diriger vers la sortie.*
    avatar
    Svenhyr Zohokan
    Vétéran

    Nombre de messages : 3265
    Date d'inscription : 18/05/2009

    Feuille de personnage
    Organisation: La Citadelle
    Rang d'organisation: Reconnu
    Notoriété:

    Re: [reboot] Rencontre redoutée et espérée

    Message par Svenhyr Zohokan le Mar 7 Avr - 14:48

    *Alwin nota avec un sourire les paroles de Raeldyr, puis le laissa prendre congé. Il devait toujours s'occuper de son hôte de marque.*


    [Fin du sujet]


    _________________
    Je fais ce vœu, celui d'être le pilier et le bouclier,
    Celui d'être le sourire et la vie,
    Celui d'être le Bien qui transformera Ekoï.

    Contenu sponsorisé

    Re: [reboot] Rencontre redoutée et espérée

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 19 Aoû - 8:33